Fontaine : la candidate Sophie Romera propose une alternative à gauche

sep article

 

FIL INFO – L’ancienne élue de la majorité et candidate Sophie Romera démarre sa campagne avec le collectif Oser à Fontaine. Le mouvement, soutenu par La France insoumise, Europe Écologie – les Verts, Génération.s, le Parti de gauche et Citoyen.ne pour Fontaine, entend proposer une alternative à gauche.

 

 

La liste dis­si­dente de la gauche s’agrandit à Fontaine. Le pro­jet « Oser à Fontaine », porté par Sophie Romera, a en effet annoncé son ras­sem­ble­ment avec dif­fé­rentes forces de gauche : La France insou­mise, Europe Écologie – les Verts, Génération.s, le Parti de gauche et Citoyen.ne pour Fontaine. Né d’une scis­sion au sein de la majo­rité muni­ci­pale com­mu­niste, le pro­jet fédère plu­sieurs anciens élus.

 

Le mouvement Oser à Fontaine, porté par Sophie Romera. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Le col­lec­tif Oser à Fontaine, porté par Sophie Romera. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

 

Sophie Romera affron­tera ainsi en mars le maire sor­tant Jean-Paul Trovero (Parti com­mu­niste), Laurent Thoviste (Parti socia­liste sou­tenu par la République en marche), Franck Longo (MoDem et les Républicains) et Franck Pantuso (Rassemblement natio­nal).

 

 

De la politique autrement ?

 

Sophie Romera, ancienne élue de la majorité municipale et aujourd'hui candidate pour 2020. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Sophie Romera, ancienne élue de la majo­rité muni­ci­pale, aujourd’­hui can­di­date pour 2020. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

Oser à Fontaine entend incar­ner une « repré­sen­ta­tion éthique et res­pon­sable de la poli­tique » pour démon­trer qu’« on peut faire de la poli­tique autre­ment », insiste Sophie Romera.

 

Une réponse acide aux pro­pos tenus par le maire et can­di­dat Jean-Paul Trovero : le 9 décembre, celui-ci poin­tait du doigt, dans sa lettre aux Fontainoises et Fontainois, « les oppo­si­tions muni­ci­pales déma­gogues et oppor­tu­nistes qui n’ont cessé de nous accu­ser de mau­vaise ges­tion, aussi sou­vent qu’elles changent d’étiquettes poli­tiques ». « Nous n’avons pas les mêmes idées », affirme Sophie Romera. Les thèmes-clés du col­lec­tif ? L’écologie, la démo­cra­tie et la trans­pa­rence, « loin des batailles d’ego et des luttes poli­ti­ciennes ».

 

 

« Fontaine n’a pas pris d’engagements pour le climat »

 

La Ville de Fontaine a effec­ti­ve­ment encore beau­coup à faire en matière d’environnement, à en croire Jérôme Dutroncy, membre du col­lec­tif et vice-pré­sident de Grenoble Alpes Métropole en charge du Plan Climat.

 

Jérôme Dutroncy, vice-président de la métropole délégué à l'environnement et membre d'Oser à Fontaine. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Jérôme Dutroncy, vice-pré­sident de la métro­pole délé­gué à l’en­vi­ron­ne­ment et membre d’Oser à Fontaine. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

« Notre but est d’inciter les com­munes à être exem­plaires. Et nombre d’entre elles ont pris des enga­ge­ments en la matière. Malheureusement, Fontaine, qua­trième ville de l’agglomération, n’en fait pas par­tie. »

 

Oser à Fontaine pré­sen­tera son pro­gramme com­plet début jan­vier. En atten­dant, il est le seul mou­ve­ment de ces élec­tions fon­tai­noises à être conduit par une tête de liste fémi­nine.

 

Raphaëlle Denis

 

Hexagone
commentez lire les commentaires
3848 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.