Fontaine : la candidate Sophie Romera propose une alternative à gauche

sep article



 

FIL INFO – L’ancienne élue de la majorité et candidate Sophie Romera démarre sa campagne avec le collectif Oser à Fontaine. Le mouvement, soutenu par La France insoumise, Europe Écologie – les Verts, Génération.s, le Parti de gauche et Citoyen.ne pour Fontaine, entend proposer une alternative à gauche.

 

 

La liste dis­si­dente de la gauche s’agrandit à Fontaine. Le pro­jet « Oser à Fontaine », porté par Sophie Romera, a en effet annoncé son ras­sem­ble­ment avec dif­fé­rentes forces de gauche : La France insou­mise, Europe Écologie – les Verts, Génération.s, le Parti de gauche et Citoyen.ne pour Fontaine. Né d’une scis­sion au sein de la majo­rité muni­ci­pale com­mu­niste, le pro­jet fédère plu­sieurs anciens élus.

 

Le mouvement Oser à Fontaine, porté par Sophie Romera. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Le col­lec­tif Oser à Fontaine, porté par Sophie Romera. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

 

Sophie Romera affron­tera ainsi en mars le maire sor­tant Jean-Paul Trovero (Parti com­mu­niste), Laurent Thoviste (Parti socia­liste sou­tenu par la République en marche), Franck Longo (MoDem et les Républicains) et Franck Pantuso (Rassemblement natio­nal).

 

 

De la politique autrement ?

 

Sophie Romera, ancienne élue de la majorité municipale et aujourd'hui candidate pour 2020. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Sophie Romera, ancienne élue de la majo­rité muni­ci­pale, aujourd’­hui can­di­date pour 2020. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

Oser à Fontaine entend incar­ner une « repré­sen­ta­tion éthique et res­pon­sable de la poli­tique » pour démon­trer qu’« on peut faire de la poli­tique autre­ment », insiste Sophie Romera.

 

Une réponse acide aux pro­pos tenus par le maire et can­di­dat Jean-Paul Trovero : le 9 décembre, celui-ci poin­tait du doigt, dans sa lettre aux Fontainoises et Fontainois, « les oppo­si­tions muni­ci­pales déma­gogues et oppor­tu­nistes qui n’ont cessé de nous accu­ser de mau­vaise ges­tion, aussi sou­vent qu’elles changent d’étiquettes poli­tiques ». « Nous n’avons pas les mêmes idées », affirme Sophie Romera. Les thèmes-clés du col­lec­tif ? L’écologie, la démo­cra­tie et la trans­pa­rence, « loin des batailles d’ego et des luttes poli­ti­ciennes ».

 

 

« Fontaine n’a pas pris d’engagements pour le climat »

 

La Ville de Fontaine a effec­ti­ve­ment encore beau­coup à faire en matière d’environnement, à en croire Jérôme Dutroncy, membre du col­lec­tif et vice-pré­sident de Grenoble Alpes Métropole en charge du Plan Climat.

 

Jérôme Dutroncy, vice-président de la métropole délégué à l'environnement et membre d'Oser à Fontaine. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Jérôme Dutroncy, vice-pré­sident de la métro­pole délé­gué à l’en­vi­ron­ne­ment et membre d’Oser à Fontaine. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

« Notre but est d’inciter les com­munes à être exem­plaires. Et nombre d’entre elles ont pris des enga­ge­ments en la matière. Malheureusement, Fontaine, qua­trième ville de l’agglomération, n’en fait pas par­tie. »

 

Oser à Fontaine pré­sen­tera son pro­gramme com­plet début jan­vier. En atten­dant, il est le seul mou­ve­ment de ces élec­tions fon­tai­noises à être conduit par une tête de liste fémi­nine.

 

Raphaëlle Denis

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3284 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.