La ville de Fontaine sera-t-elle le premier bastion communiste à tomber en 2020 ?

sep article



 

DÉCRYPTAGE – À Fontaine, les quarante années de règne communiste vont-elles trouver leur épilogue en 2020 ? Contesté et attaqué sur son aile gauche, qui a constitué une liste « dissidente » emmenée par son ex-colistière Sophie Roméra, le maire sortant Jean-Paul Trovéro devrait en outre retrouver les candidats qu’il avait affrontés en 2014. Mais dans une autre composition. Car le socialiste Laurent Thoviste a le soutien de LREM. Et l’ex-Républicain Franck Longo celui du MoDem. Or les deux élus n’excluent pas de faire alliance au second tour pour ne pas répéter le scénario de la quadrangulaire d’il y a cinq ans.

 

 

Hôtel de ville de Fontaine. © Nina Soudre

Fontaine sera-t-elle le pre­mier bas­tion com­mu­niste de la cou­ronne gre­no­bloise à tom­ber en 2020 ? Épinglé par le rap­port de la chambre régio­nale des comptes, condamné pour favo­ri­tisme, fra­gi­lisé par la défec­tion d’une par­tie de ses troupes et contesté au sein de sa mai­rie, Jean-Paul Trovéro est dans une situa­tion déli­cate.

 

Déjà cré­dité du plus petit score parmi les maires com­mu­nistes élus dans le dépar­te­ment en 2014, le maire sor­tant par­vien­dra-t-il à main­te­nir Fontaine dans la cein­ture rouge ? Premier magis­trat depuis 2014, mais pre­mier adjoint depuis 1995, il était offi­ciel­le­ment le seul can­di­dat com­mu­niste. Le parti lui a, en tout cas, réitéré sa confiance le 26 octobre der­nier, avec l’es­poir de péren­ni­ser les qua­rante années de règne sur cette com­mune de la péri­phé­rie de Grenoble.

 

 

La division de l’extrême gauche à Fontaine peut-elle faire le jeu de la droite ?

 

Bis repe­tita ? Face à Jean-Paul Trovéro, le pay­sage a quelque peu évo­lué en six ans. Une par­tie de ses colis­tiers a ainsi pris la tan­gente pour consti­tuer un col­lec­tif à part, La France insou­mise – parti de gauche, emmené par la conseillère muni­ci­pale d’op­po­si­tion Sophie Roméra, aux côtés notam­ment d’Alexandre Cohen et de Jérôme Dutroncy, éga­le­ment vice-pré­sident à la Métropole de Grenoble.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
5772 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. En effet fort pro­bable, rap­pe­lons 2014, où JP Trovéro avait rem­porté l’élection d’une très courte avance.
    Que pen­ser de L Thoviste ? Lui aussi sans doute un peu trop cli­vant et pas reconnu comme un tra­vailleur acharné.
    Quelle autre poli­tique pour une com­mune comme Fontaine qui – sou­li­gnons le au cré­dit de Trovéro – a plu­tôt bien évo­lué.

    sep article
  2. Croisons les doigts, Fontaine et les Métropolitains ont besoin d’une autre poli­tique.

    sep article