Les pistes cyclables de l’agglomération grenobloise de plus en plus fréquentées

sep article

Notre indépendance c

 

EN BREF — La Ville de Grenoble et la Métro ont officiellement présenté le nouveau compteur à vélos au croisement du cours Lafontaine et du boulevard Gambetta. L’occasion de fournir les chiffres de l’évolution de la fréquentation, avec notamment une hausse de 12 % de cyclistes entre 2018 et les neufs premiers mois de l’année 2019 sur le territoire métropolitain.

 

 

12 % de cyclistes* en plus sur le ter­ri­toire de la Métro entre 2018 et 2019 ? Tels sont les chiffres qui ont été livrés par Grenoble-Alpes Métropole et la Ville de Grenoble lors de la pré­sen­ta­tion ven­dredi 6 décembre d’un nou­veau comp­teur à vélos, ins­tallé au croi­se­ment du cours Lafontaine et du bou­le­vard Gambetta. Objectif ? Mesurer l’é­vo­lu­tion du nombre de cyclistes emprun­tant la piste Chronovélo récem­ment ache­vée sur Lafontaine.

 

De gauche à droite, le conseiller municipal de Grenoble Antoine Back, le vice-président de la Métro Yann Mongaburu et le maire de Grenoble Éric Piolle présentent le nouveau totem compteur de vélos © Manon Heckmann - Place Gre'net

De gauche à droite, le conseiller muni­ci­pal de Grenoble Antoine Back, le vice-pré­sident de la Métro Yann Mongaburu et le maire de Grenoble Éric Piolle pré­sentent le nou­veau totem comp­teur de vélos. © Manon Heckmann – Place Gre’net

 

Le suc­cès semble au ren­dez-vous : quelques jours plus tard, le cap des 10 000 pas­sages était déjà enre­gis­tré par le comp­teur. Un comp­teur qui, par­ti­cu­la­rité amu­sante, dis­pose de son propre compte Twitter depuis le début du mois de décembre. Le créa­teur du compte s’ac­ca­pare au demeu­rant une parole qui n’est pas la sienne : « Mes tweets n’en­gagent que les cyclistes et Yann Mongaburu », écrit-il. Alors que le pré­sident du Smmag (ex-SMTC) indique ne pas gérer cette page.

 

 

Plus de 30 kilomètres de Chronovélo en projet ou en construction

 

Les comp­teurs à vélo ne sont pas nou­veaux sur la Métropole : depuis 2008, onze ont ainsi été ins­tal­lés sur dif­fé­rents points de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. « Ces comp­teurs ont per­mis de consta­ter une aug­men­ta­tion de 50 % depuis 2008 », décrit la Ville. Et une hausse de 12 % entre 2018 et les neuf pre­miers mois de 2019, pour­suit-elle. Tout en indi­quant que le nombre d’ac­ci­dents reste stable depuis 2009.

 

Le compteur de vélos du cours Lafontaine © Manon Heckmann - Place Gre'net

Le comp­teur de vélos du cours Lafontaine © Manon Heckmann – Place Gre’net

 

De quoi apai­ser les anti-Chronovélo, qui ne cessent de dénon­cer des axes cyclables déserts ? Rien n’est moins sûr. En juillet 2019, le site pro-Carignon Grenoble le chan­ge­ment accu­sait la muni­ci­pa­lité de « camou­fler les chiffres », en moquant notam­ment les annonces de 400 cyclistes aux heures de pointe sur l’axe Chronovélo Agutte-Sembat. La Ville per­siste et signe : « le nombre de cycliste [y] a été mul­ti­plié par cinq entre 2016 et 2019. »

 

Pas ques­tion non plus de chan­ger de cap. 35 kilo­mètres de Chronovélo sont encore en construc­tion ou en pro­jet, s’a­jou­tant au 10 kilo­mètres déjà réa­li­sés depuis 2014, le tout financé par la Métropole de Grenoble. Pour ce qui est du sta­tion­ne­ment, la Ville pré­cise avoir ins­tallé 1 000 arceaux aux abords des zones pié­tonnes du centre-ville de Grenoble, « por­tant à 20 000 le nombre de places de sta­tion­ne­ment vélo sur le ter­ri­toire métro­po­li­tain ».

 

Florent Mathieu

 

 

* Les comp­teurs enre­gistrent comme « cyclistes », natu­rel­le­ment, les per­sonnes en vélo, mais aussi les mono­roues, tri­cycles, vélo­taxis, vélo-car­gos, trot­ti­nettes élec­triques ou clas­siques, planches à rou­lettes, fau­teuils moto­ri­sés, patins à rou­lettes et rol­ler­blades.

 

Article modi­fié le 13 jan­vier 2020, après que Yann Mongaburu ait indi­qué ne pas être le créa­tion du compte Twitter dédié au comp­teur à vélos.

 

commentez lire les commentaires
5879 visites | 32 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 32
  1. quelle hypo­cri­sie. Si on ferme le centre ville aux voi­tures, for­cé­ment le % de gens à pieds ou en vélo va aug­men­ter. Centre ville de Grenoble devient le ghetto , habité par la clien­tèle eth­nique de Piolle, les étu­diants et les retrai­tés qui n’ont pas de moyens pour se payer une mai­son indi­vi­duelle. Tous les autres, sur­tout les familles avec les enfants, se sont sauvé de cette ville pour­rie pour aller habi­ter à la cam­pagne.

    sep article
  2. Pour l’ins­tant la ville de Grenoble est dans le top 5 des villes les plus embou­teillée de France. Le nou­veau plan de cir­cu­la­tion (sans étude d’im­pact) a un bilan miti­gée sur la pol­lu­tion.

    Cherchez l’er­reur ?

    Pour ma part je connais la réponse, et je sais à qui je ne don­ne­rai pas ma voix aux pro­chaines élec­tions 🙂

    sep article
  3. Et tous les pie­tons que je connais sont tom­bés au moins une fois ! On inter­dit la marche aussi ?

    sep article
    • Ha non ! Comment vont faire Pierre Isère, desin­tox, amigo pour rejoindre leur bagnole ???

      sep article
  4. sep article
    • haha­ha­haha après le site du GAM, le site du vélo de ceux qui n’en font jamais. Hohoho ! Mais vous en avez plein des sites rigo­los dites donc. On sent que leurs auteurs ont fait l’é­cole du rire, sec­tion vaseuse sûre­ment. Par contre, en matière d’ex­per­tise sur les dépla­ce­ments, c’est zéro pointé voire même du néga­tif. Vous êtes tota­le­ment inca­pables d’ap­por­ter un sem­blant de réflexion à vos pro­pos. En gros, des pro-bagoles et des anti-cyclistes dans les mêmes per­sonnes sur un par­fum de 30 glo­rieuses. L’avenir de Grenoble ?

      sep article
      • Voici les coor­don­nées de la European Platform on Mobility Management, pour que vous puis­siez leur dire qu’ils sont des gros nuls : http://www.epomm.eu/index.php?id=2773
        Je suis sûr qu’ils seront contents d’ap­prendre que l’ex­pert c’est vous.

        sep article
        • Pourquoi ne les contac­tez-vous pas vous mêmes ? Peut-être qu’ils vous don­ne­ront des pro­po­si­tions pour réduire le tra­fic moto­risé dans les centres urbains denses. Parce que pour l’ins­tant et mal­gré de nom­breuses demandes, VOUS N’AVEZ JAMAIS RIEN PROPOSÉ.
          Sauf de ne sur­tout pas réduire la place de la voi­ture au détri­ment des pié­tons, des cyclistes et des usa­gers des trans­ports en com­mun.
          On va être en 2020 et vous vivez tou­jours dans les 30 glo­rieuses. Un autre siècle. Vous n’êtes pas morts mais vos idées et vos rai­son­ne­ments le sont depuis des lustres. Un com­bat d’ar­rière-garde et égoïste en plus.

          sep article
  5. Pierre Isère, il y a de la délin­quance et vous accu­sez les trans­ports en com­mun ! La route est rem­plie de délin­quants de la route ! De types qui grillent des prio­ri­tés, qui ren­versent et tuent, qui pour une vitesse exces­sive, qui pour un excès d’al­cool, qui pour une place de par­king ! De types prêts à vous cas­ser le nez car vous leur faîtes remar­quer qu’ils obs­truent le pas­sage ! Mais c’est la faute de la route, c’est bien connu !

    sep article
  6. Ping : Les pistes cyclables de l'agglomération grenobloise de plus en plus fréquentées

  7. Pendant que vous y êtes JMB deman­dez à votre pote Yann Mongaburu les sta­tis­tiques de la délin­quance dans les trans­ports en com­mun, ça inté­resse for­te­ment les élec­teurs.

    sep article
    • 1/ Yann Mongaburu n’est pas mon pote comme vous le dites.
      2/ Je ne vois pas le rap­port entre les sta­tis­tiques de la délin­quance dans les TC et cet article sur la fré­quen­ta­tion des pistes cyclables.

      Votre inter­ven­tion s’ap­pa­rente une fois de plus à un troll. Qu’est-ce que vous allez encore trou­ver pour être encore plus à côté de la plaque ? Votre pro­pen­sion à creu­ser alors que vous sem­blez avoir tou­ché le fond est sidé­rante !

      sep article
      • et pour infor­ma­tion et la petite his­toire, il y a plus de 500 camé­ras de sur­veillance dans les trans­ports en com­mun 😉 Bisous Pierre

        sep article
  8. sep article
    • On sent la maî­trise totale des chiffres en matière d’ac­ci­den­to­lo­gie sur l’ag­glo. C’est clair, l’ex­per­tise et vous, cela fait deux.
      Donc, pour votre infor­ma­tion (la vraie info, pas celle tra­ves­tie que vous ten­tez de refour­guer dans vos posts), 1,3% : c’est le pour­cen­tage des conflits impli­quant un pié­ton et une per­sonne qui se déplace à vélo. C’est (encore) tiré de l’observatoire des dépla­ce­ments de la Métropole gre­no­bloise / bilan de l’ac­ci­den­ta­lité 2006 – 2015.
      Je suis bon prince, je vous donne aussi les pour­cen­tages pour les autres conflits :
      85% des acci­dents sont liés à des conflits impli­quant la voi­ture :
      – 23 % de conflits voi­ture / voi­ture (629 acci­dents)
      – 25 % de conflits voi­ture / deux roues moto­ri­sés (669 acci­dents)
      – 20 % de conflits voi­ture / pié­tons (551accidents)
      – 11 % de conflits voi­ture / cyclistes (294 acci­dents)
      Les conflits entre TC et cyclistes donnent rare­ment lieu à des acci­dents (0,2%)

      Allez petit troll, conti­nuez avec votre site humo­ris­tique et votre souci de la dés­in­for­ma­tion la plus crade.

      sep article
      • Monsieur l’ex­pert pas bou­ché qui avez la maî­trise totale des chiffres en matière d’ac­ci­den­to­lo­gie, est ce que le pié­ton qu’on voit tom­ber en se pre­nant le pied dans la bor­dure de Chronovélo y est réper­to­rié ?

        sep article
        • Pour être franc, votre ques­tion est un peu débile mais bon, à la vue de vos com­men­taires, on n’est plus trop à ça près.
          Donc, non, la chute de cette per­sonne n’est pas réper­to­riée dans les chiffres que j’ai don­nés car elle a eu lieu en 2019 et les chiffres don­nés s’ar­rêtent au 31/12/2018. C’était dif­fi­cile à voir pour quel­qu’un comme vous.
          Ensuite, sera-t-elle réper­to­riée dans les pro­chains chiffres ? Je ne pense pas non plus puisque la per­sonne se relève sans avoir trop de casse et conti­nue son che­min. Cela aussi, c’est facile à voir pour un être doué d’un mini­mum de faculté intel­lec­tuelle.
          Evidemment, si vous aviez la moindre jugeotte, vous n’au­riez pas posé cette ques­tion et vous vous seriez écra­sés. Mais, c’est plus fort que vous : même au plus pro­fond du trou, vous arri­vez encore à creu­ser pour vous enfon­cer davan­tage !!! C’est com­plè­te­ment dingue !

          Donc, écou­tez une bonne fois pour toute : vous et votre petite clique de bran­qui­gnols, vous n’êtes pas pro-pié­tons et anti-cyclistes, vous êtes juste des indé­crot­tables auto­mo­bi­listes qui sou­haitent juste conti­nuer à embê­ter les autres usa­gers : pié­tons, cyclistes et usa­gers des TC. Vous avez acheté une voi­ture, soit mais vous n’a­vez pas ache­ter la route ! La sécu­rité des pié­tons est une excuse tota­le­ment bidon dans vos dis­cours : pour­quoi aucune remarque sur la zone devant le lycée Champollion sys­té­ma­ti­que­ment bou­chée par les voi­tures ren­dant la tra­ver­sée des pié­tons périlleuse ? Pourquoi aucune remarque sur le sta­tion­ne­ment sau­vage sur les trot­toirs ? Et votre dis­cours sur la sécu­rité des cyclistes avec les bor­dures trop hautes ? Vous avez mesuré la hau­teur des trot­toirs lon­geant les bandes cyclables ? Pourquoi ne deman­dez-vous pas à les rabo­ter aussi ? Et la piste cyclable sur trot­toir devant le lycée Mounier, elle ne vous gêne pas avec tous ces lycéens ?
          Allez, sou­ve­nez-vous de la réunion du mardi 4 décembre 2018 : vous en aviez pris la tête pour pas un rond. Cela ne vous a pas suf­fit d’être ainsi tourné en ridi­cule le plus absolu que vous vous entê­tez à lon­gueur de posts à conti­nuer ?

          Je vous ren­voie à la défi­ni­tion du troll : https://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet)
          Vous en êtes un gros !

          sep article
  9. sep article
    • Tiens, encore le petit troll et son souci de la dés­in­for­ma­tion la plus com­plète !
      On les a pas les 171% d’aug­men­ta­tion ? J’ai des chiffres avec 500% et 600% d’aug­men­ta­tion (si si, sur l’axe Lyautey – Sembat) entre avant et après CVCM en heures de pointe (source : Observatoire des dépla­ce­ments de la Métropole Grenobloise pré­sen­ta­tion du 12/12/2019 au CS du STMC).
      Moi aussi je peux sor­tir des beaux chiffres !

      sep article
      • Savez vous com­bien de % ça fait de pas­ser de 0 à 1 ? Quant aux +171% pro­mis par CVCM, ils l’é­taient sur l’en­semble de la métro­pole, pas sur un seul axe où les vélos ne pas­saient pas.

        sep article
        • Rhoooo pauvre biquet ! J’utilise des chiffres et il est pas content le mon­sieur ! Mais quand lui uti­lise des chiffres, on devrait l’ap­plau­dir !
          Allez, petit troll, ça va pas­ser.

          sep article
  10. À Grenoble, beau­coup de cyclistes qui ont 1 ou 2 voi­tures quand ça les arrange 😂. On veut se don­ner bonne conscience ?

    sep article
    • Et ??? Quel est le rap­port avec l’ar­ticle ? Vous pré­fé­re­riez que les per­sonnes qui font le choix de se dépla­cer à vélo en ville se déplacent en voi­ture ? Sérieux ? Ou alors un nou­veau troll sur PlaceGrenet ?

      sep article
  11. Cette boucle est très bien posi­tion­née et pas par hasard puis­qu’à proxi­mité imme­diate de nombres de res­tau­rants pra­ti­quant la vente à empor­ter par des socié­tés employant des livreurs (mal rému­né­rés) à vélos, donc un comp­tage et suc­cès plus que rela­tif et à mettre en rap­port avec le nombre appa­re­ment faible de cyclo­ta­feurs (tra­jets domi­cile tra­vail pour les habi­tants Grenoblois et metro­po­li­tains) pas­sant par cette auto­route à vélos réa­li­sée pour eux.

    Le jeu en val­lait-il la peine tel­le­ment les inci­dences de CVCM sont désas­treuses pour les habi­tants (gre­noble pas­sée de la 10ème à la 5ème ville la plus embou­teillée de France depuis Avril 2017), la pol­lu­tion en aug­men­ta­tion sur les nom­breux axes de reports de cir­cu­la­tion, et l’é­co­no­mie com­mer­cante en grave dif­fi­culté avec ses pertes emplois ? Certainement pas, mais la muni­ci­pa­lité, metro­pole et SMTC  (les mêmes elus) se sont enten­dus comme lar­rons en foire pour dans la pré­ci­pi­ta­tion impo­ser CVCM, plan de cir­cu­la­tion + chro­no­velo, le tout sans études d’im­pacts.

    sep article
    • Hahaha, inson­dable bêtise ! On croit que vous tou­chez le fond mais non, vous arri­vez à trou­ver des argu­ments pour conti­nuer à creu­ser ! Bon, à votre décharge, le ridi­cule ne tue pas heu­reu­se­ment.
      Donc, la piste cyclable bidi­rec­tion­nelle est majo­ri­tai­re­ment uti­li­sée par les… livreurs à vélo. Ho hoho­hoho. Je pen­sais avoir vu pas mal d’ar­gu­ments pitoyables de votre part, mais là, c’est le pom­pon !!!
      Et les « cyclo­ta­feurs » ! Huhuhuhuhu, ça sent le gars qui a lu quelque part un super terme qui donne l’im­pres­sion de se la pêter grave comme disent les jeunes. Manque de bol, le gars se prend les pieds dans le tapis. Hé, Pierrot, c’est pas « cyclo­ta­feurs » mais « vélo­taf­feurs » ! Au pas­sage, le nombre faible de vélo­taf­feurs, c’est 15,2% des dépla­ce­ments domi­cile-tra­vail.

      Bon, un truc sérieux : le jeu en vaut-il la chan­delle ? Bonne ques­tion ! Ce soir vers 18h, ce totem affi­chait plus de 2000 pas­sages quo­ti­diens (plus de 15 000 depuis une semaine). Vous ima­gi­nez 1000 gugusses (on sup­pose qu’ils font un aller-retour) lais­sant leur vélo au pro­fit d’une bagnole, hein ? Une file de 1000 bagnoles, ça ne vous titille pas ? Ca fait 5 km au bas mot. Vous vous ren­dez compte de tous ces gens qui vien­draient vous embê­ter ? Et n’ou­bliez pas qu’on est en hiver quand il n’y a plus de cyclistes dans les rues parce qu’il fait froid !

      Bon allez, bonne théo­rie du com­plot !

      sep article
      • Pour JMB de l’ADTC qui s’ex­prime à titre per­son­nel, un vélo qui passe c’est for­cé­ment le rem­pla­ce­ment d’une voi­ture. Ça ne peut pas être à la place de la marche ou des trans­ports en com­mun.

        sep article
  12. une pro­pa­gande à deux sous. Je veux voir aussi les sta­tis­tiques sur la hausse des acci­dents de la route attri­bués aux vélo. Je connais pas mal de cyclistes à Grenoble et ils TOUS été vic­times d’au moins un acci­dent : glis­sade, col­li­sion avec un pié­ton, col­li­sion avec un autre cycliste ou avec une voi­ture etc. Une dame âgée de je connais a été ren­versé par le tram. La triste réa­lité est que le nombre d’ac­ci­dents a aug­menté d’une façon signi­fi­ca­tive et le prix payé par les acci­den­tés est très lourd, parce que le cycliste est très exposé en cas de chute

    sep article
    • sep article
    • Oh, un expert des acci­dents dans la métro­pole !!! Ca tombe bien : j’ai sous les yeux quelques chiffres tirés de l’ob­ser­va­toire des dépla­ce­ments de la Métropole gre­no­bloise qui ont été don­nés pas plus tard que ce matin au conseil du SMTC. Donc, pour votre infor­ma­tion pour les acci­dents de vélo :
      2009 : 4 tués / 10 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 25 bles­sés légers
      2010 : 1 tué / 3 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 18 bles­sés légers
      2011 : 1 tué / 16 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 32 bles­sés légers
      2012 : 3 tués / 13 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 19 bles­sés légers
      2013 : 3 tués / 15 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 11 bles­sés légers
      2014 : 0 tué / 10 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 11 bles­sés légers
      2015 : 1 tué / 16 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 15 bles­sés légers
      2016 : 1 tué / 17 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 16 bles­sés légers
      2017 : 3 tués / 17 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 20 bles­sés légers
      2018 : 0 tué / 11 bles­sés hos­pi­ta­lisé / 17 bles­sés légers
      Commentaire de la Métro : « Baisse géné­rale des acci­dents vélos depuis 2006 jusqu’en 2010
      Hausse en 2011, puis légère dimi­nu­tion jusqu’en 2014 et évo­lu­tion stable de 2015 à 2018. »

      J’ai aussi les pié­tons si vous vou­lez.

      Désolé d’être aussi fact-based par rap­port à votre (dés-)information au gros doigt mouillé.

      sep article
      • c’est quoi ça des chiffres de la SMTC ?

        Depuis quand la SMTC donne des chiffres pour Grenoble entiè­re­ment, ils font pas juste les leurs main­te­nant ?

        sep article
        • Comme je l’ai écrit, ce sont des chiffres tirés de la pré­sen­ta­tion faite lors du conseil syn­di­cal du 12/12/2019 de l’observatoire des dépla­ce­ments de la Métropole Grenobloise. Cela ne concerne pas que Grenoble mais l’en­semble des 49 com­munes.

          sep article