Le CHUGA, toujours en grève, a organisé le 30 novembre une action de sensibilisation aux problématiques de la crise des urgences. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Toujours en grève, le Chuga se mobilise pour sensibiliser à la crise des hôpitaux

Toujours en grève, le Chuga se mobilise pour sensibiliser à la crise des hôpitaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Le personnel du CHU Grenoble-Alpes s’est mobilisé dans le centre-ville de Grenoble ce samedi 30 novembre pour sensibiliser à la crise des hôpitaux publics. Dix jours après l’annonce d’un plan d’urgence du gouvernement, les salariés sont encore nombreux à être en grève.

 

 

Les soignants ont défilé dans la rue, arborant des pancartes et diffusant des tracts aux passants. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Le per­son­nel du Chuga conteste le plan d’ur­gence du gou­ver­ne­ment. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

« Si vous avez besoin de quelque chose, appe­lez-moi, je vous dirai com­ment vous en pas­ser. » La phrase de Coluche, reprise sur le tract du Collectif inter-hôpi­taux (CIH), sonne comme une réponse acide au plan d’urgence du gou­ver­ne­ment. De fait, force est de consta­ter que ce plan, annoncé le 20 novembre, n’a pas calmé la colère du per­son­nel hospitalier.

 

Certes, il pré­voit le rachat d’un tiers de la dette, la mise en place de primes pour les métiers pei­nant à recru­ter et une ral­longe bud­gé­taire de 1,5 mil­liard d’euros sur trois ans. Insuffisant pour les soi­gnants mobi­li­sés qui conti­nuent d’exiger le rachat total de la dette, plus de per­son­nel et des aug­men­ta­tions de salaires. « La France est 27e sur 29e au clas­se­ment des salaires des soi­gnants pour les pays de l’OCDE », rap­pelle ainsi le tract.

 

 

Sensibilisation dans les services

 

Le CIH avait donc appelé à une jour­née de sen­si­bi­li­sa­tion, ce samedi 30 novembre par­tout en France. À Grenoble, des équipes ont cir­culé dans les hôpi­taux à par­tir de midi pour dis­cu­ter et échan­ger avec le per­son­nel. L’union dépar­te­men­tale CGT, l’Intersyndicale natio­nale des internes (Isni) et la sec­tion locale FO avaient déposé un pré­avis de grève.

 

« Quand on passe dans les ser­vices, ils sont qua­si­ment tous assi­gnés, raconte Kevin, cadre de santé. Mais c’est quand même impor­tant d’y aller, parce qu’on a des col­lègues qui ne débrayent pas. »

 

Le personnel du CHU a diffusé des tracts et discuté avec les passants. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Le per­son­nel du CHU a dif­fusé des tracts et dis­cuté avec les pas­sants. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

Huit mois après le début de la crise des urgences en mars, nombre de pro­fes­sions res­tent mobi­li­sées. Particulièrement nom­breux à faire grève, les infir­miers anes­thé­sistes, urgen­tistes ou ceux de bloc opé­ra­toire, ainsi que les médecins.

 

« Une des forces de notre mou­ve­ment, c’est la diver­sité des pro­fes­sions, ren­ché­rit Marie Rofidal, assis­tante de régu­la­tion médi­cale au Samu 38. C’est la pre­mière fois depuis très long­temps qu’on s’unit sur nos reven­di­ca­tions. »

 

 

Même combat

 

Le personnel mobilisé du CHU et les manifestants d'Extinction Rebellion se sont réunis le temps d'une photo. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Le per­son­nel mobi­lisé du CHU et les mani­fes­tants d’Extinction Rebellion se sont réunis le temps d’une photo. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

Le petit groupe de sala­riés mobi­li­sés s’est ensuite dirigé vers le centre-ville pour dif­fu­ser des tracts et dis­cu­ter avec les pas­sants au cours du reste de l’après-midi. Il y a croisé le cor­tège d’Extinction Rébellion, venu mani­fes­ter contre la sur­con­som­ma­tion engen­drée par le Black Friday.

 

Réunis le temps d’une photo, les deux groupes mani­fes­te­ront peut-être ensemble le 17 décembre, pro­chaine date de mobi­li­sa­tion contre la crise des hôpi­taux. Convergence des luttes ? « On cherche à avoir le plus de visi­bi­lité pos­sible, explique Kevin, parce que c’est aussi aux gens, en tant que patients, usa­gers, de défendre l’hôpital public. »

 

Raphaëlle Denis

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

RD

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une manifestation commune travailleurs sociaux - étudiants. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Travailleurs sociaux, culturels, étudiants… Près de 250 personnes ont manifesté ce jeudi 8 avril à Grenoble

  FOCUS - Près de 250 personnes ont manifesté à Grenoble ce jeudi 8 avril 2021, dans le cadre d'une nouvelle journée de grève des Lire plus

Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté contre le versement de 5 millions d'euros de dividendes.
Des salariés de Gaz électricité de Grenoble s’opposent au versement de 5 millions d’euros de dividendes

  EN BREF – Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté, mardi 11 mai, dans les rues de la capitale Lire plus

Près de 10 000 manifestants selon les syndicats, 5 500 selon la préfecture ont manifesté ce jeudi 22 mars à Grenoble pour la défense des services publics.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Mouvement national de grève dans la fonction publique mardi 6 avril

  FLASH INFO — Mouvement de grève national de la fonction publique mardi 6 avril. En Isère comme sur l'ensemble du territoire national, les personnels Lire plus

Grève à Carrefour Meylan : des salariés dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail

  FOCUS - Les salariés du magasin Carrefour Meylan sont en grève ce vendredi 5 mars, suite à un appel national de la CGT. Ils Lire plus

Flash Info

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

|

18/06

12h01

|

|

18/06

11h06

|

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin