La société Energ’Y citoyennes inaugure deux toitures photovoltaïques à Échirolles et la Tronche

sep article



 

EN BREF – C’est le moment des premières inaugurations pour la société iséroise Energ’Y citoyennes. Après une levée de fonds qui lui a permis de récolter 73 000 euros, celle-ci a déjà installé deux toitures solaires cet été. À l’école Vaillant-Couturier d’Échirolles et à la Maison des sports de La Tronche. Par ailleurs, le toit solaire de La Belle électrique sera, lui aussi, prochainement inauguré.

 

 

Toitures solaires inaugurées par Energ'Y citoyennes à l'école Vaillant-Couturier d'Échirolles mais aussi à la Maison des Sports de La Tronche.Inauguration de la nouvelle toiture solaire de l'école Vaillant Couturier à Echirolles. En présence de Renzo Sulli, maire d'Echirolles et de Bertrand Spindler, vice-président de la métropole délégué à l'énergie et maire de la Tronche. © Thomas Courtade - Place Gre'net

Inauguration de la nou­velle toi­ture solaire de l’é­cole Vaillant-Couturier d’Échirolles, en pré­sence de Fabienne Mahrez, vice-pré­si­dente d’Energ’Y citoyennes, de Renzo Sulli, maire d’Échirolles et de Bertrand Spindler, vice-pré­sident de la métro­pole délé­gué à l’éner­gie et maire de la Tronche. © Thomas Courtade – Place Gre’net

 

Le « pari est réussi » pour la société à actions sim­pli­fiées Energ’Y citoyennes. La levée de fonds pour l’an­née 2019 a généré la jolie somme de 73 000 euros. De quoi per­mettre l’ins­tal­la­tion de quatre toi­tures solaires cette année. Mais aussi de trois réseaux de cha­leur citoyens ali­men­tés par du chauf­fage au bois dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise.

 

 

Déjà la troisième toiture solaire à Échirolles

 

Toitures solaires inaugurées par Energ'Y citoyennes à l'école Vaillant-Couturier d'Échirolles mais aussi à la Maison des Sports de La Tronche.L'école Vaillant Couturier à Echirolles. © Thomas Courtade - Place Gre'net

Ecole Vaillant-Couturier à Echirolles. © Thomas Courtade – Place Gre’net

En ser­vice depuis le 1er octobre der­nier, les pan­neaux pho­to­vol­taïques couvrent 200 m² de la toi­ture de l’é­cole Vaillant-Couturier. Une ampleur inédite jusque-là pour Échirolles.

 

Energ’Y citoyennes avait déjà ins­tallé 50 m² de toi­ture solaire sur des loge­ments rue Vaillant-Couturier et sur la salle André-Martin. Avec une telle sur­face, la pro­duc­tion pourra atteindre les 44 000 kWh en une année. Soit la consom­ma­tion moyenne de 18 foyers.

 

 

De plus en plus de candidats pour devenir producteurs d’énergies renouvelables locales

 

Cette société d’in­ves­tis­se­ment citoyen pour la tran­si­tion éner­gé­tique fon­dée en 2016 per­met à tout habi­tant qui le sou­haite de deve­nir pro­duc­teur d’éner­gie renou­ve­lable locale. Il lui suf­fit, pour cela, de se rendre sur le site d’Energ’Y citoyennes et de télé­char­ger et rem­plir le bul­le­tin de par­ti­ci­pa­tion.

 

Les centrales villageoises veulent installer des panneaux photovoltaïques sur les toits pour développer les énergies renouvelables. Grésivaudan, Vercors, Trièves, des habitants réinventent l'investissement citoyen.

Panneaux pho­to­vol­taïques sur le toit d’une mai­son. DR

 

Il faut comp­ter 100 euros pour acqué­rir une part et 500 euros pour ins­tal­ler un pan­neau solaire sur son toit. À par­tir de 800 euros d’in­ves­tis­se­ment, on nous assure de pou­voir « com­pen­ser la consom­ma­tion annuelle d’élec­tri­cité de votre famille ».

 

Fabienne Mahrez, vice-pré­si­dente de la société, se féli­cite d’ailleurs du « dou­ble­ment du nombre d’as­so­ciés en un an ». Aujourd’hui, 217 citoyens sont asso­ciés au sein d’Energ’Y citoyennes sur le ter­ri­toire de la Métropole, « avec une par­ti­ci­pa­tion moyenne entre 500 et 800 euros par per­sonne ». Un véri­table inves­tis­se­ment aux béné­fices mul­tiples pour Fabienne Mahrez.

 

« Cela répond à plu­sieurs défis : celui de la tran­si­tion éner­gé­tique, évi­dem­ment, mais aussi de la relo­ca­li­sa­tion d’emplois en sol­li­ci­tant les entre­prises locales du sec­teur ». La vice-pré­si­dente cite l’exemple des réseaux de cha­leur bois qui per­mettent de tra­vailler avec des « scie­ries situées à moins de cin­quante kilo­mètres ».

 

 

Collectivités et citoyens main dans la main

 

Présent lors de l’i­nau­gu­ra­tion, Renzo Sulli s’est pour sa part satis­fait de la nou­velle implan­ta­tion de la société Energ’Y citoyennes sur sa com­mune. Une ville « pro­fon­dé­ment enga­gée dans le déve­lop­pe­ment durable » estime celui qui est maire d’Échirolles depuis près de vingt ans.

 

Christophe FERRARI, président de Grenoble-Alpes Métropole, et Bertrand Spindler, Vice-Président de la Métropole délégué à l’énergie et Maire de La Tronche, ont visité le chantier de la maison des sports de La Tronche en présence de Frédéric MARILLIER, directeur d’Enercoop représentant la société Energ’Y Citoyennes.

Christophe Ferrari, pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole, et Bertrand Spindler, vice-pré­sident de la Métropole délé­gué à l’énergie et maire de La Tronche, lors de la visite de chan­tier de la mai­son des sports de La Tronche en pré­sence de Frédéric Marillier, direc­teur d’Enercoop repré­sen­tant la société Energ’Y citoyennes. © L.Frangella- Grenoble Alpes Métropole

Évoquant le défi cli­ma­tique, Renzo Sulli affirme qu’il « faut s’y atta­quer de manière volon­ta­riste… Cela néces­site un enga­ge­ment finan­cier de tous. C’est main­te­nant qu’il faut le faire. »

 

Le vice-pré­sident délé­gué à l’éner­gie de la Métro, Bertrand Spindler rap­pelle de son côté que l’éner­gie est une com­pé­tence métro­po­li­taine. La Métro « a aidé à la créa­tion d’Energ’Y citoyennes et nous vou­lons conti­nuer à l’ac­com­pa­gner », assure-t-il.

 

Cela tombe bien car la société compte « être visible sur l’en­semble du ter­ri­toire métro­po­li­tain », indique Fabienne Mahrez. En 2020, de nou­velles toi­tures solaires devraient ainsi voir le jour sur les com­munes de Fontaine, Jarrie et Varces.

 

Thomas Courtade

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2656 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.