Grenoble a commémoré le 75e anniversaire de la remise de la croix de la Libération

sep article

 

DIAPORAMA – De nombreuses personnalités, parmi lesquelles le maire de Grenoble Eric Piolle, le préfet de l’Isère Lionel Beffre et Lionel Boucher, Secrétaire de la Commission nationale de la médaille de la Résistance française, ont participé aux cérémonies commémoratives de la remise de la Croix de la Libération à la ville de Grenoble, le mardi 5 novembre 2019. Une journée sous le signe de l’émotion.

 

 

Carcasse de planeur allemand à Vassieux-en-Vercors en août 1944. © MRDI

Carcasse de planeur allemand à Vassieux-en-Vercors en août 1944. © MRDI

Journée chargée d’émotions, ce mardi 5 novembre 2019, à l’occasion de la cérémonie commémorative du 75e anniversaire de la remise de la Croix de la Libération à Grenoble. Celle-ci a débuté par l’inauguration, dans la matinée, de la rue de Vassieux-en-Vercors, sur la Presqu’île scientifique, non loin de la rue des Martyrs. Un village déjà distingué pour ses hauts faits de résistance durant l’Occupation et dont le maire, Thomas Ottonheimer, a salué l’histoire.

 

Le village de Vassieux-en-Vercors avait en effet reçu la Croix de la Libération par décret du général de Gaulle, le 4 août 1945. Et était ainsi devenu la quatrième des cinq collectivités civiles françaises élevées à ce rang avec la mention suivante :

 

« Village du Vercors qui, grâce au patriotisme de ses habitants, s’est totalement sacrifié pour la cause de la Résistance française en 1944. Principal centre de parachutage pour l’aviation alliée sur le plateau, a toujours aidé de tous ses moyens les militaires du Maquis dans les opérations de ramassage d’armes. Très violemment bombardé le 14 juillet, attaqué par 24 planeurs allemands les 21 et 22 juillet, a eu 72 de ses habitants massacrés et la totalité de ses maisons brûlées par un ennemi sans pitié. Martyr de sa foi en la résurrection de la Patrie.« 

 

 

Une cérémonie émouvante au mémorial du Mont-Jalla

 

Une gerbe de l’Ordre de la Libération a ensuite été déposée devant la plaque des treize Compagnons de la Libération de l’Isère, sur l’Esplanade des communes Compagnon de la Libération (Nantes, Grenoble Paris, Vassieux-en-Vercors, et l’Île de Sein), place Paul-Mistral. Avant que le préfet de l’Isère ne fasse un discours officiel à l’ancien musée de peinture, place de Verdun, où se tient actuellement l’exposition sur les cinq communes en question, salle de la Plateforme.

 

De nombreuses personnalités ont participé aux cérémonies commémoratives de la remise de la Croix de la Libération à la Ville de Grenoble, le 5 novembre 2019Les militaires des troupes de montagne, le Maire et le Préfet vus d'en haut, durant la commémoration de la remise de La Croix de la Libération. ©Muriel Beaudoing

Les militaires des troupes de montagne, le maire et le préfet au Mont Jalla, durant la commémoration de la remise de La Croix de la Libération. © Muriel Beaudoing

Mais le temps fort de la journée a incontestablement été la cérémonie d’hommage aux troupes de montagne au Mémorial national du Mont-Jalla

Un moment très solennel, durant lequel trois jeunes militaires ont été décorés suite à leurs actions héroïques, notamment contre Daech.

 

Le tout en présence d’Eric Piolle, maire de Grenoble, de Lionel Beffre, préfet de l’Isère et de Jean-Paul Neuville, président de l’Association des familles des compagnons de la Libération. Mais aussi de nombreuses associations comme celles des pionniers et combattants volontaires du maquis du Vercors et des anciens, descendants et amis du maquis de l’Oisans.

 

 

 

Texte et photos : Muriel Beaudoing

Montage vidéo : Manon Heckmann

 

commentez lire les commentaires
1948 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Vivement que Grenoble soit libérée des [modération pour propos insultants] verts & rouges. 2020 changeons.

    sep article