Appel Forêt -
Après quatre ans à Voiron, le festival international du cirque est de retour à Grenoble. Evincé en 2015 quand Eric Piolle a repris en régie directe la gestion du Palais des sports, Guy Chanal revient en force © Mathilde Leduc

Le Festival international du Cirque de retour à Grenoble… sans animaux sauvages

Le Festival international du Cirque de retour à Grenoble… sans animaux sauvages

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Le Festival international du cirque Auvergne-Rhône-Alpes est de retour à Grenoble après un “exil” voironnais de quatre ans. L’occasion pour le producteur Guy Chanal d’investir l’Esplanade, avant un « retour à la maison » au Palais des Sports les années prochaines. Nouveautés de cette année ? Un gala privé réservé aux « forces vives », entre amis et partenaires… et la fin des numéros avec animaux sauvages.

 

 

« Le cirque, c’est l’é­cole de l’hu­mi­lité », rap­pelle Guy Chanal. Humble, le fon­da­teur et pro­duc­teur du Festival inter­na­tio­nal du Cirque Auvergne-Rhône-Alpes-Isère l’est très pro­ba­ble­ment. Mais sans tom­ber pour autant dans la fausse modes­tie. Le fes­ti­val s’ins­crit aujourd’­hui dans le « Top 5 » mon­dial, aime-t-il ainsi à faire savoir. Non sans viser dans les années qui viennent le Top 3, en tâchant de sélec­tion­ner de par le monde les numé­ros les plus exceptionnels.

 

Festival international du Cirque Auvergne-Rhône-Alpes Isère © Mathilde Leduc

Festival inter­na­tio­nal du Cirque Auvergne-Rhône-Alpes Isère. © Mathilde Leduc

 

Une 18e édi­tion plus spec­ta­cu­laire que jamais en pers­pec­tive ? Une chose est cer­taine, son dérou­le­ment même est loin d’être anec­do­tique. Après quatre ans pas­sés à Voiron, Guy Chanal et son équipe sont de retour à Grenoble. Et pren­dront place pour la pre­mière fois sur l’Esplanade du jeudi 14 au mer­credi 20 novembre, en atten­dant de retrou­ver le Palais des sports les trois années sui­vantes. Un « retour à la mai­son », com­mente le pro­duc­teur. Sans s’é­tendre sur les condi­tions de son “exil” voironnais.

 

 

Un gala entre amis des « forces vives »

 

Il est vrai que la pré­sen­ta­tion du Festival n’est pas pro­pice à la polé­mique. Le ton est donné : cha­cun est entre amis. Guy Chanal est reçu dans les locaux (pro­vi­soires) de France Bleu Isère, et accueilli par son direc­teur Jean-Lou Philippe. Qui ne manque pas de saluer le « plus ancien par­te­naire de France Bleu Isère ». Et de van­ter au pas­sage les bons résul­tats d’au­dience du média, auto-qua­li­fié de « vais­seau ami­ral de la presse gre­no­bloise ». L’école de l’hu­mi­lité, on vous dit.

 

Jean-Lou Philippe aux côtés de Guy Chanal © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jean-Lou Philippe aux côtés de Guy Chanal. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Guy Chanal salue, pour sa part, ses nom­breux autres par­te­naires. Notons en par­ti­cu­lier la pré­sence du direc­teur de France 3 Grenoble André Faucon. Et des repré­sen­tants d’en­tre­prises par­te­naires de l’é­vé­ne­ment. Mais aussi, plus sur­pre­nant, celle du bâton­nier de l’Ordre des avo­cats de Grenoble David Roguet.  Manquent à l’ap­pel le maire de Grenoble Éric Piolle, le pré­sident du Département Jean-Pierre Barbier et le vice-pré­sident de la Région Yannick Neuder : tous trois annon­cés, mais tous trois excusés.

 

Entre amis, plus que jamais, quand Guy Chanal pré­sente lon­gue­ment le « 1er Gala de l’u­nion des com­mer­çants, des pro­fes­sions libé­rales et de la presse ». Un ren­dez-vous privé, durant lequel André Faucon jouera de la bat­te­rie et Jean-Lou Philippe par­ti­ci­pera à un numéro de bulles de savon. Tandis que des avo­cats et avo­cates, après plus de six mois de pré­pa­ra­tion, se ris­que­ront à des numé­ros d’é­qui­li­bristes. Le tout accom­pa­gné de numé­ros pro­fes­sion­nels et, pour finir la soi­rée, d’un DJ… qui n’est autre que le ban­quier du producteur.

 

André Faucon prend la parole durant la présentation du festival international 2019 © Florent Mathieu - Place Gre'net

André Faucon prend la parole durant la pré­sen­ta­tion du fes­ti­val inter­na­tio­nal du cirque 2019. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« L’occasion de mon­ter une soi­rée convi­viale », explique Guy Chanal, en prô­nant le ras­sem­ble­ment des « forces vives ». Prix du billet ? 20 euros. Le tout autour d’une bonne cause, puisque l’argent col­lecté ira dans les caisses du ser­vice Cancérologie de la femme du CHU de Grenoble. Moment clé de la soi­rée : la pré­sence du “peintre sal­tim­banque” Jean Pierre Blanchard, qui ven­dra aux enchères trois toiles conçues en direct. « Préparez vos ché­quiers ! », lance par avance Guy Chanal à ses amis entrepreneurs.

 

 

La fin des numéros de cirque avec animaux sauvages

 

Quid du Festival du cirque pro­pre­ment dit ? Cette année encore, Guy Chanal pro­met une ving­taine de numé­ros d’ex­cep­tion, face à un jury… sans conces­sion. Exercice redou­table voire cruel que décrit le pro­duc­teur : « Des fois, vous ne gar­dez pas quel­qu’un qui est dans l’un des plus grands cirques des États-Unis pour un demi-point ou un quart de point. C’est com­pli­qué ! » Et plus com­pli­qué encore de se ris­quer à faire des pronostics.

 

Avant de retrouver le Palais des sports en 2020, le Festival « internationnal » du cirque prend place sur le parking de l'Esplanade. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Avant de retrou­ver le Palais des sports en 2020, le Festival « inter­na­tion­nal » du cirque prend place sur le par­king de l’Esplanade. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Au pro­gramme, du jon­glage avec les dia­bo­los de Steve & Jones, deux artistes qui détiennent le record du monde de leur dis­ci­pline. De la magie avec le trio d’illu­sion­nistes néer­lan­dais Magic Unlimited. De l’hu­mour avec l’Auguste d’Émilion Delbosq, ou encore un numéro « d’é­qui­libre d’é­pée » avec Wolf Fisher. Sans oublier la pré­sence de la famille Richter et ses impres­sion­nants numé­ros équestres.

 

Les images des animaux attachés en bord de route du cirque Triomphe à Fontaine avaient choqué. © Place Gre'net

Les images des ani­maux atta­chés en bord de route du cirque Triomphe à Fontaine avaient cho­qué. © Place Gre’net

Des che­vaux fou­le­ront donc la piste du Festival, qui com­prend éga­le­ment un numéro avec un per­ro­quet. Mais rien de plus. C’est l’une des annonces fortes de l’é­di­tion 2019 du Festival du cirque Auvergne-Rhône-Alpes. « J’ai pris la déci­sion d’ar­rê­ter les numé­ros avec des ani­maux sau­vages », déclare ainsi Guy Chanal. Si le pro­duc­teur se vante d’a­voir accueilli « tous les plus grands numé­ros d’a­ni­maux sau­vages du monde », il se veut aujourd’­hui à l’é­coute d’une géné­ra­tion qui les accepte bien moins facilement.

 

Pas ques­tion cepen­dant de mettre tout le monde dans le même panier. « Il y a des grands cirques iti­né­rants, et plein de petits cirques qui n’ont pas su évo­luer », juge Guy Chanal. Qui garde lui aussi en tête les pho­to­gra­phies du Nouveau Cirque Triomphe à Fontaine : « Voir des ani­maux au bord de la route avec des grosses chaines qui ont du mal à bou­ger la tête, ça me gênait. Mais je n’al­lais pas com­pa­rer avec les grands cirques que je connais ! » Et le pro­duc­teur d’ap­pe­ler le gou­ver­ne­ment à légi­fé­rer une bonne fois pour toutes sur la question.

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

SpringAlp
Le festival électro Spring’Alp finalement annulé, après son report d’avril à octobre

  EN BREF - Le Spring’Alp, festival de musique électro initialement prévu le 17 avril 2020 au Palais des sports de Grenoble avait été repoussé Lire plus

Forum des associations : la Ville de Grenoble lance un appel à participation

FIL INFO - La Ville de Grenoble lance un appel à participation à la seconde édition de son Forum des associations. L'inscription est ouverte jusqu'au Lire plus

UNE Public venu à la biennale des villes en transition à Grenoble. Crédit Ville de Grenoble
Biennale : un succès pour la transition écologique… et une rampe de lancement pour Eric Piolle aux municipales ?

FOCUS - La deuxième biennale des villes en transition a fait le plein, se réjouissent ses organisateurs et Eric Piolle, le maire écologiste de Grenoble. Lire plus

Grenoble accueille le Festival mortel, fête des morts dans la pure tradition mexicaine : une première en France

FIL INFO - Fêter les morts à la mexicaine ? C'est ce que propose le Festival mortel, samedi 26 janvier au Palais des sports de Lire plus

Emmanuel Carroz (au centre) entouré des partenaires du Forum des associations. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le Forum des associations de retour à Grenoble après vingt ans d’absence

EN BREF -  La Ville de Grenoble organise – une première depuis vingt ans – son Forum des associations dans l'enceinte du Palais des sports, Lire plus

Martin Fourcade, le Français le plus titré aux Jeux olympiques. © DR
Grenoble accueille les champions français de retour des JO lundi 26 février

FIL INFO - L’équipe de France olympique est attendue à Grenoble, précisément à Alpexpo, lundi 26 février à 18 h 30. Le public pourra venir saluer les Lire plus

Flash Info

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin