Sécheresse : accusée d’avoir fait limiter les restrictions d’eau, la chambre d’agriculture de l’Isère renvoie la balle sur le préfet

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

 

FOCUS – Accusée par France Nature Environnement d’avoir fait modérer cet été les niveaux de restriction d’eau dans le nord Isère, la chambre d’agriculture renvoie la balle sur le préfet de l’Isère. Et lui enjoint, pour faire la part des responsabilités dans la sécheresse qui perdure, à placer les nappes d’eau souterraines du département en alerte renforcée, voire en crise.

 

 

Sécheresse. DR

Le département de l’Isère est jusqu’au 30 décembre placé en vigilance sécheresse – DR

La sécheresse perdure. La quasi-totalité* des eaux superficielles et des nappes souterraines du département de l’Isère sont jusqu’à la fin de l’année placées en vigilance sécheresse dans le meilleur des cas, en alerte renforcée dans le pire.

 

Rien de bien neuf. Voilà déjà quelques années que le préfet a pris l’habitude d’activer le dispositif de restrictions des prélèvements en eau.

 

Ce de plus en plus tôt dans la saison pour se prolonger de plus en plus tard. Avec quelle efficacité ? Le dispositif est de plus en plus contesté. Et notamment par les associations de protection de l’environnement, France Nature Environnement Auvergne Rhône-Alpes (ex-Frapna) en tête, qui fustigent le peu d’empressement des services de l’État.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2333 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.