Le vent en poupe, la star­tup mey­la­naise Koelis passe dans le giron de l’américain InnovaHealth… pour conqué­rir le mar­ché mondial

Le vent en poupe, la star­tup mey­la­naise Koelis passe dans le giron de l’américain InnovaHealth… pour conqué­rir le mar­ché mondial

EN BREF – La star­tup mey­la­naise Koelis, spé­cia­li­sée dans la chi­rur­gie pros­ta­tique assis­tée par ordi­na­teur, a cédé au chant des sirènes de l’américain InnovaHealth, le 17 sep­tembre der­nier. Cet apport finan­cier d’outre-Atlantique scelle un mariage de rai­son visant à accé­lé­rer la crois­sance de Koelis sur le mar­ché mondial.

« Nous sommes très exci­tés par ce par­te­na­riat avec InnovaHealth, dont l’expertise dans les dis­po­si­tifs médi­caux apporte une valeur consi­dé­rable à notre société », se réjouit Antoine Leroy, PDG de la star­tup mey­la­naise Koelis. De fait, ce 17 sep­tembre der­nier à New-York, cette société de la French Tech* spé­cia­li­sée dans la chi­rur­gie de la pros­tate assis­tée par ordi­na­teur (CAO), a accepté l’apport finan­cier au mon­tant confi­den­tiel de l’américain InnovaHealth**.

Utilisation du système Koelis en bloc opératoire. © Koelis

Utilisation du sys­tème Koelis Trinity® en bloc opé­ra­toire. © Koelis

Une chose est sûre, le lea­der de l’inves­tis­se­ment en capi­tal-déve­lop­pe­ment dans les dis­po­si­tifs médi­caux n’y est pas allé de main morte en acqué­rant une par­ti­ci­pa­tion majo­ri­taire dans la société. Un choix mûre­ment réflé­chi pour Mortimer Berkowitz III, le pré­sident-direc­teur géné­ral d’Innovahealth. « En trans­for­mant la manière dont le can­cer de la pros­tate est diag­nos­ti­qué et traité, nous per­ce­vons l’énorme poten­tiel de déve­lop­pe­ment de la tech­no­lo­gie unique de Koelis sur le mar­ché mon­dial », jus­ti­fie-t-il.

« Nous amor­çons ensemble une nou­velle phase de croissance »

Quant à Cécile Real, la pré­si­dente de Medevice, par­te­naire opé­ra­tion­nel et finan­cier pri­vi­lé­gié de Koelis depuis 2012, elle par­tage l’enthousiasme géné­ral. D’autant, révèle-t-elle,« [que] nous amor­çons ensemble une nou­velle phase de crois­sance et de créa­tion de valeur pour la société ». Dans ce contexte, Antoine Leroy attend beau­coup du fonds Innovahealth. « Ses rela­tions stra­té­giques, son réseau de cli­ni­ciens et ses capi­taux seront déter­mi­nants dans les années à venir », estime-t-il.

L’objectif visé par les trois par­te­naires ? Conqué­rir le mar­ché mon­dial des sys­tèmes d’imagerie inter­ven­tion­nelle dédiés au diag­nos­tic et au trai­te­ment du can­cer de la pros­tate. Ce der­nier attei­gnant, excu­sez du peu, 2,5 mil­liards de dollars.

Biopsie virtuelle transpérinéale. © Koelis

Biopsie vir­tuelle trans­pé­ri­néale. © Koelis

La MedTech de 55 sala­riés est d’autant plus confiante en l’avenir qu’elle répond à d’importants besoins cli­niques, qu’elle sait jusqu’ici non satis­faits. Koelis a en effet inventé la fusion d’images dans le can­cer de la pros­tate. Et conçu un robot d’assistance léger aux fonc­tion­na­li­tés exclu­sives. Son nom, Koelis Trinity®.

« Offrir aux malades de la pros­tate des options thé­ra­peu­tiques moins invasives »

« Cette inno­va­tion tech­no­lo­gique de rup­ture per­met aux uro­logues de diag­nos­ti­quer plus pré­ci­sé­ment le can­cer de la pros­tate, et peut offrir aux patients des options thé­ra­peu­tiques moins inva­sives et non radi­cales », explique Antoine Leroy. Ainsi, ces der­niers risquent moins de subir une abla­tion de la pros­tate avec son cor­tège d’effets secon­daires gênants : impuis­sance, incontinence…

© Koelis

© Koelis

Déjà plus de 250 000 patients ont ainsi béné­fi­cié de la tech­no­lo­gie Koelis Trinity®. Ce, depuis 2006, date à laquelle la PME a été créée à par­tir de tra­vaux menés dans un labo­ra­toire du Centre natio­nal de la recherche scien­ti­fique (CNRS). En tout, elle a déjà ins­tallé 250 sys­tèmes dans le monde.

Pas assez, estime Koelis, qui vise de nou­velles parts de mar­ché avec InnovaHealth. Pour ce faire, l’am­bi­tieuse société s’ap­puie aussi sur plus de 70 publi­ca­tions scien­ti­fiques dotés de comi­tés de lec­ture vali­dant sa tech­no­lo­gie. Elle a par ailleurs déjà avancé ses pions sur la carte du monde. Notamment en ouvrant une suc­cur­sale à Boston aux États-Unis et un bureau à Hong Kong. Et s’est en outre dotée des auto­ri­sa­tions régle­men­taires néces­saires pour com­mer­cia­li­ser ses pro­duits à l’in­ter­na­tio­nal. Une stra­té­gie visant en par­ti­cu­lier à conqué­rir l’Europe, les États-Unis et les mar­chés asiatiques.

Véronique Magnin

* Koelis a obtenu le diplôme du Pass French Tech en 2018.

** Le fonds amé­ri­cain dis­pose de plus d’un siècle d’expérience en matière d’investissement sur le mar­ché mon­dial des dis­po­si­tifs médi­caux. Et gère à lui tout seul envi­ron 200 mil­lions de dollars.

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole renouvelle sa convention avec TéléGrenoble avec une participation à hauteur de 300 000 euros la première année
La Métropole renou­velle sa conven­tion avec TéléGrenoble avec, à la clé, 300 000 euros pour l’an­née 2024 – 2025

FOCUS - La Métropole de Grenoble a voté à la quasi-unanimité le renouvellement de sa convention avec TéléGrenoble sur une période de trois ans avec, Lire plus

Projet de nou­velle unité d’in­ci­né­ra­tion des déchets d’Athanor à La Tronche : le bud­get s’envole

EN BREF - Le marché de "conception-réalisation process" pour le projet de nouvelle unité d'incinération et de valorisation énergétique (UIVE) des déchets sur le site Lire plus

Immeuble Wood sur l'écocité Presqu'île, secteur Vercors, lundi 3 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Ecocité Presqu’île à Grenoble : les per­for­mances « sans équi­valent en France » de l’immeuble ter­tiaire Wood

REPORTAGE – Au 82-86 avenue du Vercors à Grenoble, près du CEA1Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives , le bâtiment tertiaire Wood est Lire plus

Aconit, association de sauvegarde du patrimoine informatique, sur le point de "tout mettre à la benne"?
Aconit, asso­cia­tion de sau­ve­garde du patri­moine infor­ma­tique, sur le point de « tout mettre à la benne » ?

FOCUS - L'association grenobloise Aconit, dédiée à la sauvegarde du patrimoine informatique (et logiciel) serait-elle menacée dans son existence même? C'est ce qu'explique la structure, Lire plus

Hausse des frais de scolarité: le syndicat grenoblois UEG accuse le gouvernement de "faire les poches des étudiants"
Hausse des frais de sco­la­rité : le syn­di­cat gre­no­blois UEG accuse le gou­ver­ne­ment de « faire les poches des étudiants »

FLASH INFO - Le syndicat étudiant UEG (Union étudiante de Grenoble) dénonce l'augmentation annoncée de 3 % (ou plus précisément 2,9 %) des frais d'inscription Lire plus

Le projet (à cent millions) de rénovation du siège de la Métropole refait parler de lui au conseil métropolitain
Le pro­jet de réno­va­tion du siège de la Métropole dépasse désor­mais les 100 mil­lions d’euros

FOCUS - Le projet de rénovation du siège de la Métropole de Grenoble était de retour devant les élus lors du conseil métropolitain du 31 Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !