Le maire de Grenoble Éric Piolle, candidat à sa succession, mais le jeu reste ouvert…

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

 

EN BREF – Sans grande surprise, Éric Piolle, le maire écologiste de Grenoble, a officialisé ce mardi 17 septembre sa candidature aux élections municipales de mars 2020. De quoi préciser un peu le casting du match qui se profile entre les candidats au fauteuil de maire. Si plusieurs sont déjà déclarés, dont Émilie Chalas et Alain Carignon, le jeu reste ouvert…

 

 

Éric Piolle candidat à sa propre réélection. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Piolle annonce sa candidature à sa propre succession. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le Point, Libération, France Bleu Isère, France 3 Alpes, Le Dauphiné libéré, Place Gre’net… L’annonce officielle, soigneusement orchestrée et médiatisée, de la candidature d’Éric Piolle, le maire écologiste de Grenoble, à sa propre succession est tombée ce mardi 17 septembre à 18 heures.

 

Une demi-surprise pour le microcosme politique local. En effet, rares étaient ceux qui ne s’attendaient pas à ce que l’édile remette le couvert. Son annonce officielle vient en tout cas préciser la configuration du match qui se profile, notamment avec Alain Carignon (Société civile) et Émilie Chalas (LREM), deux autres candidats déclarés déjà dans les starting blocks.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
4146 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. Énorme déception M.Piolle.

    Du clientélisme au centre piétonnier, des marchés douteux autour de la fête des tuiles, les conseils municipaux avec des CRS, le scandale des bibliothèques, un système où il installe des indics de partout (exemple: son nouveau DGS est le conjoint de la DG de GEG qu’il a choisie…), le drame des espaces verts où des arbres disparaissent, le stationnement qui flambe.
    Et toujours ce don de ne pas assumer, c’est pas moi c’est l’autre, c’est pas moi c’est la métro, c’est pas moi, c’est l’ancienne municipalité. Personne n’est dupe 5 ans après 2014.

    Je suis vraiment déçu, mais en même temps je ne vois aucune opposition. A date je voterai blanc.

    sep article
  2. Je voudrais juste savoir combien d’employés municipaux il y avait avant Piolle et maintenant ?
    Combien d’emplois supprimés ?
    M. Piolle a eu la prétention de vouloir « réformer et sauvegarder les services publics » mais il n’est qu’une des marionnettes qui acceptent et légitiment la décroissance imposée aux plus pauvres, en s’excusant de ne pas pouvoir faire autrement.
    La dématérialisation des services publics et de votre avenir est en marche, et vous la subirez, que ce soit avec le Gendarme, ou avec Guignol aux commandes.

    sep article
    • Il y avait environ 3200 agents à la mairie de Grenoble + 1000 au CCAS, il reste environ 28000 agents et 800 agents au CCAS, avec un nombre impressionnant de cadre A restant.

      sep article
  3. Piolle-1 et Piolle-2, quelle différence ??? J’ai rien compris du tout à son histoire de nouvelle aventure.

    sep article
  4. Saleté, suppression des cameras, insecurité et déni d’insecurité , autoritarisme et démocrature, laxisme, explosion des embouteillages, inaccessibilité, commerce en faillite+ chômage, pollution, burkini, siege credit Agricole, fête des tuiles, dilapidation de nos impôts en com incessantes, abattage des grands arbres, bétonisation à outrance, destruction de l’ecosystème, déclassement et recul de Grenoble, la liste est si longue: Du Balai.😡

    sep article
  5. Mais ce mec , il vit sur quelle planète ? Il n’a pas encore compris qui est devenue la personne la plus détestée de cette ville ?

    sep article
  6. « Des projets d’agriculture urbaine, des changements de mobilités, de la santé, de l’accueil des exilés, autour de toutes ces valeurs qui font Grenoble… « , explique Éric Piolle.
    Je crois qu’il se fout de nous, qu’est qu’il a fait pendant 6 ans? Et les exilés, la main sur le cœur, chez les autres, mais pas chez lui ou en voisinage. Trop comique le candidat à rien!

    sep article