La subvention de la Région à SOS Chrétiens d’Orient prévue pour être votée, puis re-retirée…

sep article



 

FIL INFO – Retirée à quelques minutes du vote en juin dernier, la subvention de 22 000 euros de la Région Auvergne Rhône-Alpes à l’association SOS Chrétiens d’Orient était à l’ordre du jour de la prochaine commission permanente. Avant d’être une nouvelle fois retirée (article mis à jour le 11 septembre 2019).

 

 

Retirée du vote en juin dernier, la subvention de 22 000 euros de la Région Auvergne Rhône-Alpes à SOS Chrétiens d'Orient revient à l'ordre du jour.La Région Auvergne Rhône-Alpes en assemblée plénière

La Région Auvergne Rhône-Alpes en assem­blée plé­nière © Région Auvergne Rhône-Alpes

Revoilà la sub­ven­tion à l’as­so­cia­tion SOS Chrétiens d’Orient. Retirée quelques minutes avant le vote en juin der­nier, l’aide octroyée par la Région Auvergne Rhône-Alpes revient à l’ordre du jour de la com­mis­sion per­ma­nente, pré­vue le 19 sep­tembre.

 

Vingt-deux mille euros qui passent mal dans les rangs de l’op­po­si­tion socia­liste. Laquelle réclame une nou­velle fois le retrait de ce dos­sier. Car si, offi­ciel­le­ment, l’as­so­cia­tion dit œuvrer à la réa­li­sa­tion de pro­jets en faveur des mino­ri­tés chré­tiennes du Moyen-Orient, notam­ment en Syrie et en Irak, elle est aussi décriée pour ses liens avec l’ex­trême droite et les mou­ve­ments iden­ti­taires et natio­na­listes.

 

Critiquée au sein même de l’Église, elle est aussi accu­sée d’être par­ti­cu­liè­re­ment com­plai­sante avec le régime syrien de Bachar el-Assad. Tout en ayant obtenu en mars 2017 le sta­tut d’asso­cia­tion par­te­naire de la défense natio­nale.

 

 

La Région, un laboratoire politique d’une droite dure et identitaire ?

 

« Visiblement, il s’a­git tou­jours de faire de la Région un labo­ra­toire poli­tique d’une droite dure et iden­ti­taire », s’in­surge Jean-François Debat, le pré­sident du groupe socia­liste et démo­crate. « Cette région a tou­jours com­battu l’ex­trême droite. Auvergne Rhône-Alpes n’est pas et ne sera jamais le ter­reau, sous cou­vert de mis­sions huma­ni­taires, de col­lu­sions insup­por­tables avec les réseaux d’ex­trême droite. »

 

Polémique inutile ? Car la déci­sion d’at­tri­buer la sub­ven­tion n’a pas été arrê­tée. « Nous avons sol­li­cité l’ambassade de France en Irak qui nous a indi­qué que cette asso­cia­tion béné­fi­ciait au titre d’ONG fran­çaise d’un suivi par l’ambassade, répond la Région. Nous avons éga­le­ment sol­li­cité le minis­tère des Affaires étran­gères, pour qu’il n’y ait pas de place à la moindre polé­mique. Il n’y aura de déci­sion finale d’attribution qu’à condi­tion que le minis­tère des Affaires étran­gères nous confirme la qua­lité du tra­vail qui est fait. Et, jusque-là, aucune déci­sion ne sera prise. »

 

 

La délibération finalement retirée, l’opposition dénonce un « mensonge » de la Région

 

Finalement, la déli­bé­ra­tion a été reti­rée de l’ordre du jour. « Hier encore, la pré­si­dence de la région était « droite dans ses bottes » et assu­mait plei­ne­ment le finan­ce­ment de cette asso­cia­tion, arguant que toutes les garan­ties avaient été prises auprès des ser­vices de l’État en Irak et que cette asso­cia­tion béné­fi­ciait d’un suivi de l’am­bas­sade de France en Irak, tance le pré­sident du groupe socia­liste et démo­crate Jean-François Debat. Or, aujourd’­hui, nous appre­nons que le minis­tère des Affaires étran­gères dément cette affir­ma­tion de la Région et émet des doutes sur l’ef­fi­ca­cité de l’ac­tion de cette asso­cia­tion en Irak. »

 

L’opposition socia­liste dit éga­le­ment s’in­quié­ter « de la poro­sité per­ma­nente des res­pon­sables de droite de cette région avec les asso­cia­tions proches de l’ex­trême droite et des mou­ve­ments iden­ti­taires, au-delà du cas d’es­pèce de SOS Chrétiens d’Orient ».

 

 

 

PC

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2996 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Les socia­listes n’ont, une fois de plus, rien com­pris ! Je m’ex­plique :
    1) Cette sub­ven­tion ne vise pas une reli­gion, mais un peuple per­sé­cuté en rai­son de sa reli­gion, ce qui est dif­fé­rent.
    2) Il y a fort à parier qu’ils n’au­raient rien dit dans le cas d’une sub­ven­tion des­ti­née aux Rohinyas (une mino­rité musul­mane per­sé­cu­tée éga­le­ment).
    3) Ils ne disent tou­jours rien lorsque une autre extrême-droite iden­ti­taire se pavane et les humi­lie sous leurs yeux, à savoir les isla­mistes et les déco­lo­niaux.
    J’ai bien fait de ne plus faire par­tie de ce parti moisi auquel 94% des Français ne croient plus (cf. der­nier score à la pré­si­den­tielle)!

    sep article
  2. « de faire de la Région un labo­ra­toire poli­tique d’une droite dure et iden­ti­taire »
    Ça serait trop bon pour être vrai. Mais il faut voter cette sub­ven­tion, ne serait ce que pour faire [modé­ra­tion] les socia­los, pro­gres­sistes, éco­los et autre ******

    sep article
  3. Affligeant, les socia­listes qui ont été sou­vent for­més dans des écoles chré­tiennes,
    puissent s’op­po­ser d’ai­der une peu­plade en voie d’ex­ter­mi­na­tion en Orient.
    Il suf­fit de se pen­cher sur l’his­toire pour s’a­per­ce­voir que Constantinople était
    jadis la capi­tale de l’empire chré­tien d’Orient jus­qu’en 1453.la ville de Constantinople
    n’existe plus et les chré­tiens se sont vola­ti­li­sés de cette contrée .
    https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/les-chretiens-d-orient-disparaissent-peu-a-peu_1379705.html
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pogrom_d%27Istanbul
    Ce n’est pas parce qu’on s’op­pose à la des­truc­tion de mino­ri­tés chré­tiennes dans
    des pays tota­li­taires que l’on est de droite.
    Monsieur Jean-François Debat, devrait avoir le cou­rage de dénon­cer les régimes
    dic­ta­to­riaux qui per­sé­cutent leurs citoyens pour leurs idées religieuses,cela évi­te­rait
    que d’autres per­sonnes à sen­si­bi­li­tés poli­tiques dif­fé­rentes s’en emparent …

    sep article