Opération de démoustication dans le quartier Île-Verte à Grenoble dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 septembre

sep article



 

EN BREF — Les habitants du quartier Île-Verte de Grenoble sont invités à dormir les fenêtres fermées durant la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 septembre : une opération de démoustication est en effet prévue de 3 h 30 à 4 heures du matin. Ses raisons ? Un cas de maladie transmise par le moustique tigre a été identifié, explique l’agence régionale de santé. Sans préciser quelle maladie, son origine, ni si la personne malade habite le quartier.

 

 

Après la com­mune de Seyssinet-Pariset au milieu du mois d’août, c’est au tour du quar­tier Île-Verte de Grenoble d’être le théâtre d’une opé­ra­tion de démous­ti­ca­tion, pré­vue dans la nuit du mer­credi 4 au jeudi 5 sep­tembre entre 3 h 30 et 4 heures du matin. Pour quel motif ? Une per­sonne atteinte de l’une des mala­dies trans­mises par le mous­tique-tigre a été « détec­tée » dans le quar­tier, indique le docu­ment remis aux rive­rains concer­nés.

 

Opération de démoustication après la découverte d'une maladie transmise par le moustique tigre dans le quartier Île Verte de Grenoble. Une femelle moustique tigre. DR

Une femelle mous­tique tigre. DR

 

Quelle mala­die ? La per­sonne por­teuse est-elle une habi­tante ou une per­sonne de pas­sage ? Aucun détail. Une absence de pré­ci­sion qui inter­roge, alors que l’o­pé­ra­tion de démous­ti­ca­tion menée à Seyssinet-Pariset était, pour sa part, accom­pa­gnée d’une com­mu­ni­ca­tion men­tion­nant la mala­die, son ori­gine et le sta­tut de résident de la per­sonne malade. Les habi­tants de l’Île-Verte devront, pour leur part, tirer à la courte-paille entre la dengue, le zika et le chi­kun­gu­nya.

 

 

Mystère autour de la maladie en cause

 

« Même si je le savais… cela reste dans les dos­siers médi­caux, donc c’est une de ces trois mala­dies, point ! », nous a‑t-on répondu à l’Entente inter­dé­par­te­men­tale de démous­ti­ca­tion Rhône-Alpes (Eirad), en charge de l’o­pé­ra­tion. Quand bien même il n’a bien sûr jamais été ques­tion de deman­der le nom ou le lieu de rési­dence exacte de la per­sonne tou­chée.

 

Opération de démoustication après la découverte d'une maladie transmise par le moustique tigre dans le quartier Île Verte de Grenoble. Le quartier Île-Verte de Grenoble est aussi verdoyant qu'infesté par le moustique tigre depuis plusieurs années. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le quar­tier Île-Verte de Grenoble est aussi ver­doyant qu’in­festé par le mous­tique tigre depuis plu­sieurs années. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Pas plus de ren­sei­gne­ments du côté de l’Agence régio­nale de santé (ARS), où les ser­vices nous indiquent n’a­voir trouvé per­sonne pour nous appor­ter de réponse. Les infor­ma­tions demeurent géné­rales : un cas de zika, de dengue ou de chi­kun­gu­nya a été diag­nos­ti­qué et une enquête menée pour voir si la per­sonne tou­chée a fré­quenté des lieux où réside le mous­tique-tigre. En résulte une opé­ra­tion de démous­ti­ca­tion pour contrer toute pro­pa­ga­tion autoch­tone.

 

Pour rap­pel, le cas de dengue observé à Seyssinet-Pariset était un cas « importé » : la per­sonne qui avait contracté la mala­die reve­nait en effet d’un séjour en Polynésie fran­çaise. L’opération de démous­ti­ca­tion menée sur la com­mune a‑t-elle empê­ché la pro­pa­ga­tion de la mala­die ? On ne peut l’af­fir­mer, la dengue se mani­fes­tant de manière bru­tale après une période d’in­cu­ba­tion pou­vant aller jus­qu’à une semaine et le mous­tique tigre pou­vant vivre un mois et demi. Il n’est ainsi pas exclu que la per­sonne malade à l’Île-Verte ait été infec­tée par un mous­tique ayant piqué celle de Seyssinet-Pariset.

 

 

Fermer les fenêtres et rentrer les jouets et le linge

 

Un moustique tigre © Futura-Sciences

Un mous­tique tigre © Futura-Sciences

Une fois encore, l’o­pé­ra­tion de démous­ti­ca­tion menée sur le quar­tier Île-Verte de Grenoble s’ac­com­pagne de recom­man­da­tions à l’in­ten­tion des rive­rains. Ils doivent gar­der leurs fenêtres fer­mées le temps de l’o­pé­ra­tion et res­ter à l’in­té­rieur des bâti­ments ou de leur véhi­cule tout ce temps et jus­qu’à trente minutes après le pas­sage du véhi­cule des équipes de démous­ti­ca­tion.

 

Il est for­te­ment recom­mandé de ne pas lais­ser d’af­faires dehors, en par­ti­cu­lier les jouets des enfants ainsi que le linge. En cas d’ap­pa­ri­tion de symp­tômes tels que sen­sa­tions de brû­lures, toux, ver­tiges, maux de tête ou nau­sées après l’o­pé­ra­tion de démous­ti­ca­tion, les per­sonnes sont appe­lées à consul­ter leur méde­cin trai­tant. Pour plus de ren­sei­gne­ments, les per­sonnes peuvent s’a­dres­ser à l’Eirad ou au Centre anti­poi­son de Lyon.

 

Florent Mathieu

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
7045 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. L’union de quar­tier Ile verte, repère des amis poli­tiques de Piolle, vincent com­pa­rat en tête, obtient des faveurs que d’autres n’ont pas.

    sep article