Le brevet est repoussé mais la manifestation maintenue le 27 juin à Grenoble contre la loi Blanquer

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

 

DIAPORAMA – Nouvelle action contre le projet de loi Blanquer. Des personnels de l’Éducation nationale ont défilé avec fracas sous les fenêtres du rectorat de l’académie de Grenoble, ce lundi 24 juin, contre la réforme du lycée et du baccalauréat. Si la date d’examen du Brevet des collèges a été décalée pour raison de canicule, les militants maintiennent leur décision de manifester le 27 juin à l’appel de l’intersyndicale.

 

 

Rassemblement des enseignants en grève lundi 24 juin devant le rectorat de Grenoble. © Nina Soudre - Placegrenet.fr

Rassemblement des enseignants en grève lundi 24 juin devant le rectorat de Grenoble. © Nina Soudre – Placegrenet.fr

Tambours, casseroles, sifflets… tout était bon pour faire du bruit ! Ce lundi 24 juin à 14 heures, des personnels de l’Éducation nationale ont ainsi déambulé autour du rectorat de Grenoble pendant une quarantaine de minutes.

 

Une fanfare improvisée qui a repris de plus belle une demi-heure plus tard. Le but de ce tohu-bohu ? Continuer de protester contre la réforme Blanquer.

 

Les personnels ont décidé de faire du bruit car le Comité technique académique avait lieu cette après-midi-là. Une façon d’exprimer leur désaccord avec les réformes annoncées pour la rentrée prochaine.

 

© Nina Soudre – Placegrenet.fr

 

 

Le brevet repoussé mais la manifestation maintenue

 

« C’est la réforme du faux choix », déclare Pascal Lhaute, enseignant en Sciences et vie de la Terre. Qui précise que les personnels ont reçu ce matin un mail avec les effectifs des Secondes, selon les différentes spécialités. Or, pour remplir les cours, l’administration a dû placer certains élèves contre leur souhait.

 

Quid de la suite du mouvement ? Les personnels mobilisés comptaient se mettre en grève et manifester le premier jour de l’épreuve du Brevet des collèges, initialement prévu le jeudi 27 juin. La date vient d’être repoussée au 1er juillet, en raison de la canicule, mais ils ont décidé de maintenir la manifestation à l’appel de l’intersyndicale.

 

Leur projet : manifester jeudi à 14 heures devant la préfecture et aller jusqu’à la permanence d’Émilie Chalas, députée LREM de la troisième circonscription de l’Isère, pour demander à la rencontrer.

 

Pauline Defélix

 

commentez lire les commentaires
1834 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. GD

    25/06/2019
    10:03

    Merci pour le bruit qui a dérangé les élèves en épreuve de bac au Lycée Pierre Termier

    sep article