Opération de mort-sur-place (die-in) jeudi 13 juin 2019 à l'école Léon Jouhaux de Grenoble contre le projet de loi pour une école de la confiance, jeudi 13 juin 2019 DR

Des parents d’élèves mobilisés à Grenoble contre l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées

Des parents d’élèves mobilisés à Grenoble contre l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Remontés contre le projet de loi « pour une école de la confiance » et l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées, des parents d’élèves du groupe scolaire Léon-Jouhaux – fréquenté par 400 élèves – ont organisé un « blocage » le mercredi 12 juin et une action symbolique de die-in le lendemain. Espérant calmer la fronde, le député de l’Isère (LREM) Olivier Véran leur propose de les rencontrer ce vendredi 14 juin.

 

 

Action de blocage de l'école Léon Jouhaux contre la réforme de l'école de Blanquer, suivie par 90% des familles du groupe scolaire Léon Jouhaux, selon les parents organisateurs de la mobilisation, mercredi 12 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Action à l’é­cole Léon-Jouhaux contre la réforme de l’é­cole de Blanquer, le 12 juin 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Des parents du groupe sco­laire Léon-Jouhaux, situé dans le quar­tier Bajatière, non loin de Teisseire, à Grenoble, sont très remon­tés contre le pro­jet de loi « pour une école de la confiance ».

 

Leur cour­roux est tel qu’ils ont appelé au « blo­cage » de leur éta­blis­se­ment, ce mer­credi 12 juin au matin. Un terme du reste pas appro­prié car les ensei­gnants ont pu faire classe normalement.

 

L’opération a tou­te­fois été cou­ron­née de suc­cès, selon les parents orga­ni­sa­teurs de la mobi­li­sa­tion. Ces der­niers affirment ainsi que 90 % des familles ont suivi le mou­ve­ment. Profitant de cette dyna­mique, les parents d’é­lèves pré­sents le mer­credi matin, ont décidé, à main levée, d’un die-in (action simu­lant la mort) pour le lendemain.

 

Opération de mort-sur-place (die-in) jeudi 13 juin 2019 à l'école Léon Jouhaux de Grenoble contre le projet de loi pour une école de la confiance, jeudi 13 juin 2019 DR

Die-in jeudi 13 juin 2019 à l’é­cole Léon-Jouhaux de Grenoble contre le pro­jet de loi pour une école de la confiance. DR

 

Ce jeudi matin, vingt-cinq parents se sont ainsi allon­gés ou assis sur la place de l’a­mi­tié, devant l’é­cole mater­nelle. Et d’autres actions sont à venir, dès la semaine pro­chaine, assurent les parents d’élèves.

 

 

Interdites de sorties scolaires, des femmes voilées affirment se sentir « humiliées »

 

L’étincelle qui a mis le feu aux poudres et décidé les parents à se mobi­li­ser ? « L’introduction dans la loi par les séna­teurs d’in­ter­dire aux mamans voi­lées d’ac­com­pa­gner les sor­ties sco­laires », a rap­pelé mer­credi matin Pierre Gos, l’un des orga­ni­sa­teurs de la mobi­li­sa­tion, aux parents d’élèves.

 

Cet amen­de­ment apporté par les séna­teurs est incom­pré­hen­sible, estime Stéphanie Liabeuf, autre parent d’é­lève mobi­li­sée ce mer­credi : « Les trois quarts des mamans de l’é­cole sont voi­lées, constate-t-elle. Cela n’a jamais posé de pro­blème. Les mamans délé­guées sont voi­lées. On a tou­jours eu un dis­cours tota­le­ment ouvert. »

 

Mères voilées de l'école Jouhaux à Grenoble.

Action de blo­cage à l’é­cole Léon-Jouhaux pour pro­tes­ter contre la réforme de l’é­cole de Blanquer, mer­credi 12 juin 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Directement concer­nées par la loi, bon nombre de femmes voi­lées ont par­ti­cipé ce mer­credi matin à la mobi­li­sa­tion devant l’é­cole Léon-Jouhaux. « Avec cette inter­dic­tion de sor­ties sco­laires par le Sénat, on se sent humi­liéesLes autres parents n’ont jamais été cho­qués par notre voile, affirme Inès, en colère. Nous sommes d’une aide non négli­geable lors des sor­ties d’é­cole. Les maî­tresses nous remer­cient », souligne-t-elle.

 

Soraya déplore, pour sa part, que l” « on s’en prenne encore au voile. On ne fait pas de pro­sé­ly­tisme, se défend-elle. On demande juste le res­pect de cha­cun ». Et ces mères de famille d’ac­cu­ser l’État « d’a­gi­ter une nou­velle fois le voile pour détour­ner l’at­ten­tion des vrais pro­blèmes que pré­sente cette loi ».

 

 

« Cette loi ne nous convient pas du tout »

 

Bon nombre de parents d’é­lèves de l’é­cole Léon-Jouhaux se méfient beau­coup du pro­jet de loi pour l’é­cole de la confiance. Ils lui reprochent ainsi d’être por­teur d’i­né­ga­li­tés entre les écoles et de ne pas per­mettre une prise en charge de qua­lité des enfants han­di­ca­pés. Mais aussi de s’en prendre aux plus pré­caires avec la « pos­sible rete­nue sur les allo­ca­tions fami­liales pour lut­ter contre l’absentéisme sco­laire ».

 

Mercredi 12 juin 2019, l'adjoint à la Ville de Grenoble, Fabien Malbet, prenant la parole pour soutenir la mobilisation des parents d'élèves de l'école Léon Jouhaux, contre la loi pour "une école de la confiance "© Séverine Cattiaux - Place Gre'net

L’adjoint à la Ville de Grenoble Fabien Malbet sou­tient la mobi­li­sa­tion des parents d’é­lèves de l’é­cole Léon-Jouhaux, contre la loi pour « une école de la confiance ». © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Les oppo­sants à la loi jugent par ailleurs que les ensei­gnants ont beau­coup à perdre avec celle-ci. Bref, « cette loi ne nous convient pas du tout ! », résume Pierre Gos.

 

Fabien Malbet, adjoint au patri­moine sco­laire de la Ville de Grenoble, est venu leur appor­ter son sou­tien ce mer­credi matin et rap­pe­ler son oppo­si­tion au pro­jet de loi. Notamment sur la mesure qui obli­ge­rait les com­munes à finan­cer les écoles privées.

 

L’adjoint a par ailleurs assuré aux parents par­ta­ger bon nombre de leurs inquié­tudes. Fabien Malbet a ainsi pris la défense des mères voi­lées dési­reuses de par­ti­ci­per aux sor­ties sco­laires. « Quand on est parents d’é­lève, on est tous égaux ! », a lancé l’ad­joint, pour qui « le devoir de neu­tra­lité concerne les agents de l’État uni­que­ment ».

 

Interpellé par les parents d’é­lèves parmi d’autres élus, le député de l’Isère LREM Olivier Véran leur a quant à lui pro­posé une ren­contre ce ven­dredi matin… L’objet de la ren­contre ? Les « ras­su­rer », aurait répondu la col­la­bo­ra­trice du député.

 

Séverine Cattiaux

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Privé de revalorisation, SOS Médecins Grenoble n'exclut pas de mettre fin aux visites à domicile
Privé de revalorisation, SOS Médecins Grenoble n’exclut pas de mettre fin aux visites à domicile

EN BREF — Écartés d'une convention de revalorisation des visites à domicile, les praticiens de SOS Médecins crient leur colère. Le président de SOS Médecins Lire plus

Les ambulanciers manifestent devant l'Hôtel de Ville de Grenoble pour réclamer un changement de statut
Manifestation des ambulanciers devant l’Hôtel de Ville de Grenoble pour réclamer un changement de statut

FOCUS — Des ambulanciers de l'Isère se sont réunis devant l'Hôtel de Ville de Grenoble lundi 16 août au matin pour une manifestation aussi bruyante Lire plus

Éric Piolle demande à Olivier Véran un allégement du pass sanitaire pour certains équipements municipaux
Éric Piolle demande à Olivier Véran un allégement du pass sanitaire pour certains équipements municipaux

FLASH INFO — "Reconsidérer l’obligation du pass sanitaire dans les équipements recevant peu de public, et permettant le strict respect des distances de sécurité et Lire plus

Quel avenir pour l’hôpital Sud à Echirolles ? Un comité de soutien sur les rails

  FLASH INFO - Les assurances du ministre de la Santé Olivier Véran quant au maintien de l'activité des blocs opératoires à l'hôpital Sud à Lire plus

La Métropole de Grenoble interpelle le ministre de l'Economie Bruno Le Maire après le rachat par Doctegestio de la clinique mutualiste.
Clinique mutualiste de Grenoble : le Parti socialiste interpelle Olivier Véran

  FLASH INFO - Dans une lettre ouverte, la section grenobloise du parti socialiste interpelle le ministre de la Santé sur le dossier de la Lire plus

CHU de Grenoble : l’épée de Damoclès sur les blocs de l’hôpital Sud levée… pour un temps

  EN BREF - L'épée de Damoclès qui planait au-dessus des blocs opératoires de l'hôpital Sud, menacés de fermeture, à Échirolles est-elle levée ? Le Lire plus

Flash Info

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin