Opération de mort-sur-place (die-in) jeudi 13 juin 2019 à l'école Léon Jouhaux de Grenoble contre le projet de loi pour une école de la confiance, jeudi 13 juin 2019 DR

Des parents d’élèves mobilisés à Grenoble contre l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées

Des parents d’élèves mobilisés à Grenoble contre l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Remontés contre le projet de loi « pour une école de la confiance » et l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées, des parents d’élèves du groupe scolaire Léon-Jouhaux – fréquenté par 400 élèves – ont organisé un « blocage » le mercredi 12 juin et une action symbolique de die-in le lendemain. Espérant calmer la fronde, le député de l’Isère (LREM) Olivier Véran leur propose de les rencontrer ce vendredi 14 juin.

 

 

Action de blocage de l'école Léon Jouhaux contre la réforme de l'école de Blanquer, suivie par 90% des familles du groupe scolaire Léon Jouhaux, selon les parents organisateurs de la mobilisation, mercredi 12 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Action à l’é­cole Léon-Jouhaux contre la réforme de l’é­cole de Blanquer, le 12 juin 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Des parents du groupe sco­laire Léon-Jouhaux, situé dans le quar­tier Bajatière, non loin de Teisseire, à Grenoble, sont très remon­tés contre le pro­jet de loi « pour une école de la confiance ».

 

Leur cour­roux est tel qu’ils ont appelé au « blo­cage » de leur éta­blis­se­ment, ce mer­credi 12 juin au matin. Un terme du reste pas appro­prié car les ensei­gnants ont pu faire classe normalement.

 

L’opération a tou­te­fois été cou­ron­née de suc­cès, selon les parents orga­ni­sa­teurs de la mobi­li­sa­tion. Ces der­niers affirment ainsi que 90 % des familles ont suivi le mou­ve­ment. Profitant de cette dyna­mique, les parents d’é­lèves pré­sents le mer­credi matin, ont décidé, à main levée, d’un die-in (action simu­lant la mort) pour le lendemain.

 

Opération de mort-sur-place (die-in) jeudi 13 juin 2019 à l'école Léon Jouhaux de Grenoble contre le projet de loi pour une école de la confiance, jeudi 13 juin 2019 DR

Die-in jeudi 13 juin 2019 à l’é­cole Léon-Jouhaux de Grenoble contre le pro­jet de loi pour une école de la confiance. DR

 

Ce jeudi matin, vingt-cinq parents se sont ainsi allon­gés ou assis sur la place de l’a­mi­tié, devant l’é­cole mater­nelle. Et d’autres actions sont à venir, dès la semaine pro­chaine, assurent les parents d’élèves.

 

 

Interdites de sorties scolaires, des femmes voilées affirment se sentir « humiliées »

 

L’étincelle qui a mis le feu aux poudres et décidé les parents à se mobi­li­ser ? « L’introduction dans la loi par les séna­teurs d’in­ter­dire aux mamans voi­lées d’ac­com­pa­gner les sor­ties sco­laires », a rap­pelé mer­credi matin Pierre Gos, l’un des orga­ni­sa­teurs de la mobi­li­sa­tion, aux parents d’élèves.

 

Cet amen­de­ment apporté par les séna­teurs est incom­pré­hen­sible, estime Stéphanie Liabeuf, autre parent d’é­lève mobi­li­sée ce mer­credi : « Les trois quarts des mamans de l’é­cole sont voi­lées, constate-t-elle. Cela n’a jamais posé de pro­blème. Les mamans délé­guées sont voi­lées. On a tou­jours eu un dis­cours tota­le­ment ouvert. »

 

Mères voilées de l'école Jouhaux à Grenoble.

Action de blo­cage à l’é­cole Léon-Jouhaux pour pro­tes­ter contre la réforme de l’é­cole de Blanquer, mer­credi 12 juin 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Directement concer­nées par la loi, bon nombre de femmes voi­lées ont par­ti­cipé ce mer­credi matin à la mobi­li­sa­tion devant l’é­cole Léon-Jouhaux. « Avec cette inter­dic­tion de sor­ties sco­laires par le Sénat, on se sent humi­liéesLes autres parents n’ont jamais été cho­qués par notre voile, affirme Inès, en colère. Nous sommes d’une aide non négli­geable lors des sor­ties d’é­cole. Les maî­tresses nous remer­cient », souligne-t-elle.

 

Soraya déplore, pour sa part, que l” « on s’en prenne encore au voile. On ne fait pas de pro­sé­ly­tisme, se défend-elle. On demande juste le res­pect de cha­cun ». Et ces mères de famille d’ac­cu­ser l’État « d’a­gi­ter une nou­velle fois le voile pour détour­ner l’at­ten­tion des vrais pro­blèmes que pré­sente cette loi ».

 

 

« Cette loi ne nous convient pas du tout »

 

Bon nombre de parents d’é­lèves de l’é­cole Léon-Jouhaux se méfient beau­coup du pro­jet de loi pour l’é­cole de la confiance. Ils lui reprochent ainsi d’être por­teur d’i­né­ga­li­tés entre les écoles et de ne pas per­mettre une prise en charge de qua­lité des enfants han­di­ca­pés. Mais aussi de s’en prendre aux plus pré­caires avec la « pos­sible rete­nue sur les allo­ca­tions fami­liales pour lut­ter contre l’absentéisme sco­laire ».

 

Mercredi 12 juin 2019, l'adjoint à la Ville de Grenoble, Fabien Malbet, prenant la parole pour soutenir la mobilisation des parents d'élèves de l'école Léon Jouhaux, contre la loi pour "une école de la confiance "© Séverine Cattiaux - Place Gre'net

L’adjoint à la Ville de Grenoble Fabien Malbet sou­tient la mobi­li­sa­tion des parents d’é­lèves de l’é­cole Léon-Jouhaux, contre la loi pour « une école de la confiance ». © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Les oppo­sants à la loi jugent par ailleurs que les ensei­gnants ont beau­coup à perdre avec celle-ci. Bref, « cette loi ne nous convient pas du tout ! », résume Pierre Gos.

 

Fabien Malbet, adjoint au patri­moine sco­laire de la Ville de Grenoble, est venu leur appor­ter son sou­tien ce mer­credi matin et rap­pe­ler son oppo­si­tion au pro­jet de loi. Notamment sur la mesure qui obli­ge­rait les com­munes à finan­cer les écoles privées.

 

L’adjoint a par ailleurs assuré aux parents par­ta­ger bon nombre de leurs inquié­tudes. Fabien Malbet a ainsi pris la défense des mères voi­lées dési­reuses de par­ti­ci­per aux sor­ties sco­laires. « Quand on est parents d’é­lève, on est tous égaux ! », a lancé l’ad­joint, pour qui « le devoir de neu­tra­lité concerne les agents de l’État uni­que­ment ».

 

Interpellé par les parents d’é­lèves parmi d’autres élus, le député de l’Isère LREM Olivier Véran leur a quant à lui pro­posé une ren­contre ce ven­dredi matin… L’objet de la ren­contre ? Les « ras­su­rer », aurait répondu la col­la­bo­ra­trice du député.

 

Séverine Cattiaux

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une pétition en ligne s’oppose à la fermeture des blocs de l’hôpital Sud

  FLASH INFO - La CGT continue de se mobiliser craignant que la restructuration des différentes entités du CHU de Grenoble Alpes n'aboutisse, in fine, Lire plus

Précarité étudiante : le maire de Grenoble Éric Piolle interpelle le gouvernement

  FOCUS - Face à la détresse des étudiants, le maire de Grenoble a décidé d'interpeller le gouvernement. Éric Piolle a envoyé un courrier, mardi Lire plus

Olivier Véran, ministre des solidarités, en visite à l’épicerie Episol bénéficiaire du plan France relance

  FOCUS – Le Ministre des solidarités et de la santé a visité, samedi 22 mai, l'épicerie Episol située dans le quartier Capuche à Grenoble. Lire plus

L’hôpital Sud à Echirolles menacé ? Les paramédicaux en appellent à Olivier Véran

  FLASH INFO - Le personnel paramédical de l'hôpital Sud à Echirolles s'inquiète pour l'avenir de l'établissement. Dans une lettre ouverte adressée le 7 mai Lire plus

Flash Info

|

16/06

15h50

|

|

16/06

15h20

|

|

16/06

11h47

|

|

15/06

22h48

|

|

15/06

17h34

|

|

15/06

16h20

|

|

15/06

15h00

|

|

15/06

12h15

|

|

14/06

16h51

|

|

14/06

16h12

|

Les plus lus

Économie| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin