Des parents d’élèves mobilisés à Grenoble contre l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées

sep article

FOCUS – Remontés contre le projet de loi « pour une école de la confiance » et l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées, des parents d’élèves du groupe scolaire Léon-Jouhaux – fréquenté par 400 élèves – ont organisé un « blocage » le mercredi 12 juin et une action symbolique de die-in le lendemain. Espérant calmer la fronde, le député de l’Isère (LREM) Olivier Véran leur propose de les rencontrer ce vendredi 14 juin.

 

 

Action de blocage de l'école Léon Jouhaux contre la réforme de l'école de Blanquer, suivie par 90% des familles du groupe scolaire Léon Jouhaux, selon les parents organisateurs de la mobilisation, mercredi 12 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Action à l’école Léon-Jouhaux contre la réforme de l’école de Blanquer, le 12 juin 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Des parents du groupe scolaire Léon-Jouhaux, situé dans le quartier Bajatière, non loin de Teisseire, à Grenoble, sont très remontés contre le projet de loi « pour une école de la confiance ».

 

Leur courroux est tel qu’ils ont appelé au « blocage » de leur établissement, ce mercredi 12 juin au matin. Un terme du reste pas approprié car les enseignants ont pu faire classe normalement.

 

L’opération a toutefois été couronnée de succès, selon les parents organisateurs de la mobilisation. Ces derniers affirment ainsi que 90 % des familles ont suivi le mouvement. Profitant de cette dynamique, les parents d’élèves présents le mercredi matin, ont décidé, à main levée, d’un die-in (action simulant la mort) pour le lendemain.

 

Opération de mort-sur-place (die-in) jeudi 13 juin 2019 à l'école Léon Jouhaux de Grenoble contre le projet de loi pour une école de la confiance, jeudi 13 juin 2019 DR

Die-in jeudi 13 juin 2019 à l’école Léon-Jouhaux de Grenoble contre le projet de loi pour une école de la confiance. DR

 

Ce jeudi matin, vingt-cinq parents se sont ainsi allongés ou assis sur la place de l’amitié, devant l’école maternelle. Et d’autres actions sont à venir, dès la semaine prochaine, assurent les parents d’élèves.

 

 

Interdites de sorties scolaires, des femmes voilées affirment se sentir « humiliées »

 

L’étincelle qui a mis le feu aux poudres et décidé les parents à se mobiliser ? « L’introduction dans la loi par les sénateurs d’interdire aux mamans voilées d’accompagner les sorties scolaires », a rappelé mercredi matin Pierre Gos, l’un des organisateurs de la mobilisation, aux parents d’élèves.

 

Cet amendement apporté par les sénateurs est incompréhensible, estime Stéphanie Liabeuf, autre parent d’élève mobilisée ce mercredi : « Les trois quarts des mamans de l’école sont voilées, constate-t-elle. Cela n’a jamais posé de problème. Les mamans déléguées sont voilées. On a toujours eu un discours totalement ouvert. »

 

Mères voilées de l'école Jouhaux à Grenoble.

Action de blocage à l’école Léon-Jouhaux pour protester contre la réforme de l’école de Blanquer, mercredi 12 juin 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Directement concernées par la loi, bon nombre de femmes voilées ont participé ce mercredi matin à la mobilisation devant l’école Léon-Jouhaux. « Avec cette interdiction de sorties scolaires par le Sénat, on se sent humiliéesLes autres parents n’ont jamais été choqués par notre voile, affirme Inès, en colère. Nous sommes d’une aide non négligeable lors des sorties d’école. Les maîtresses nous remercient », souligne-t-elle.

 

Soraya déplore, pour sa part, que l’ « on s’en prenne encore au voile. On ne fait pas de prosélytisme, se défend-elle. On demande juste le respect de chacun ». Et ces mères de famille d’accuser l’État « d’agiter une nouvelle fois le voile pour détourner l’attention des vrais problèmes que présente cette loi ».

 

 

« Cette loi ne nous convient pas du tout »

 

Bon nombre de parents d’élèves de l’école Léon-Jouhaux se méfient beaucoup du projet de loi pour l’école de la confiance. Ils lui reprochent ainsi d’être porteur d’inégalités entre les écoles et de ne pas permettre une prise en charge de qualité des enfants handicapés. Mais aussi de s’en prendre aux plus précaires avec la « possible retenue sur les allocations familiales pour lutter contre l’absentéisme scolaire ».

 

Mercredi 12 juin 2019, l'adjoint à la Ville de Grenoble, Fabien Malbet, prenant la parole pour soutenir la mobilisation des parents d'élèves de l'école Léon Jouhaux, contre la loi pour "une école de la confiance "© Séverine Cattiaux - Place Gre'net

L’adjoint à la Ville de Grenoble Fabien Malbet soutient la mobilisation des parents d’élèves de l’école Léon-Jouhaux, contre la loi pour « une école de la confiance ». © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Les opposants à la loi jugent par ailleurs que les enseignants ont beaucoup à perdre avec celle-ci. Bref, « cette loi ne nous convient pas du tout ! », résume Pierre Gos.

 

Fabien Malbet, adjoint au patrimoine scolaire de la Ville de Grenoble, est venu leur apporter son soutien ce mercredi matin et rappeler son opposition au projet de loi. Notamment sur la mesure qui obligerait les communes à financer les écoles privées.

 

L’adjoint a par ailleurs assuré aux parents partager bon nombre de leurs inquiétudes. Fabien Malbet a ainsi pris la défense des mères voilées désireuses de participer aux sorties scolaires. « Quand on est parents d’élève, on est tous égaux ! », a lancé l’adjoint, pour qui « le devoir de neutralité concerne les agents de l’État uniquement ».

 

Interpellé par les parents d’élèves parmi d’autres élus, le député de l’Isère LREM Olivier Véran leur a quant à lui proposé une rencontre ce vendredi matin… L’objet de la rencontre ? Les « rassurer », aurait répondu la collaboratrice du député.

 

Séverine Cattiaux

 

commentez lire les commentaires
5371 visites | 21 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 21
  1. Le port du voile avec visage visible ne me dérange pas du tout. Mais mesdames, vous vivez en France, vous devez respecter la loi. Comme je le ferai dans tout autre pays. Accepteriez vous que j’accompagne vos enfants en mini jupe dans les pays du Maghreb ? Je ne pense pas. Alors, réfléchissez bien

    sep article
  2. Si un jour les Le Pen arrivent au pouvoir, tous les Fabien Malbet pourront demander reconnaissance pour services rendus.

    sep article
  3. Ce qui est affligeant; notre personnel élu vit de la politique et il est tributaire
    de l’argent que lui verse le peuple pour effectuer sa mission, cette mission
    n’est que rarement effectuée.Le maire est le premier magistrat de sa ville,
    étant élu, il est à même à défendre la laïcité,qui est un des grands fondement
    de notre République. Je ne comprends pas que sur ce sujet, il se trouve aux
    abonnés absents …

    sep article
  4. Les citoyens français ne se laisseront pas dicter une culture qui n est pas la leur
    Qui a lutté chaque jour pour sa liberté et pour faire nation après des guerres dont ils se sont relevés par leur travail et leur courage indéfectible. Mille ans d histoire pour que certains accueillis et aidés depuis peu nous imposent leur obscurantisme est un outrage à notre histoire et à nos ancêtres morts pour la paix et la liberté.

    sep article
  5. J’ai aucun problème avec Fabien Malbet en burkini avec un voile sur son crâne chauve. Chez lui et dans sa piscine. Sinon, en sortie scolaire, c’est l’école et la loi s’applique, y compris à Fabien Malbet.

    sep article
  6. Quelqu’un devrait essayer de leur expliqué a ces femmes voilées, que la France est une république LAÏQUE , qu’elles ne soient pas d’accord avec cela, c’est dommage pour elles, qu’elles se voilent et provoquent les citoyens avec leurs voiles, peu leur importe ??? Ou c’est une provocation calculée ???? Comme à la piscine ???? Ou le maire tout ridicule, et tout mou, n’a rien dit, les à laisser entrer, avec leur burkini.

    sep article
  7. Rectification, Mesdames les musulmanes voilées: vous n’êtes pas « interdites de sortie scolaire », vous êtes même les bienvenues! Mais pour respecter l’égalité de droits ET de devoirs entre citoyens et la liberté de conscience de chacun, il vous est juste demandé d’adapter votre tenue en vous découvrant la tête de votre symbole politique et religieux et cela vaut pour tout le monde! Pas compliqué! Vous vous sentez visées? Il faut dire que vous cherchez un peu! On ne voit que vous et pas beaucoup de soutanes ou de kippas, pour ne pas dire aucune! Voilà comment une catégorie de la population impose ses convictions politiques et/ou religieuses à tous les autres: en bloquant un service public! Or, le principe de laïcité gouvernant le service public a justement pour fonction d’éviter que des catégories de population imposent à l’Etat et aux citoyens ses convictions, quelles qu’elle soient! Ceci démontrant que ce principe ne s’applique pas seulement aux agents de l’Etat, mais aussi aux assimilés fonctionnaires dont font partie les mamans voilées car considérées comme collaboratrices occasionnelles du service public! « Les trois-quarts des mamans sont voilées », nous dit une intervenante de l’article, car on a laissé faire pendant des années! Mais la loi est la loi, le principe de laïcité préexistait déjà et nul n’était censé l’ignorer! Et on n’aurait jamais dû laisser les directeurs et directrices d’école se dépatouiller avec cette question, ainsi que l’avait préconisé lâchement le Ministère de l’Education Nationale, sur la base des non moins lâches avis de l’Observatoire de la laïcité et du Conseil d’Etat, nécessitant désormais l’intervention du législateur! Aujourd’hui, nous sommes mis devant le fait accompli! Et les pires sont les idiots utiles de l’islamisme politique que sont certains élus à la mairie de Grenoble ou d’Echirolles, ou encore cette Alliance qui n’a plus de « citoyenne » que le nom, lesquels, n’étant même pas musulmans mais pour complaire à leur clientèle ou pour se satisfaire leur ego d’avoir défendu la veuve et l’orphelin, mobilisent leurs troupes de voilées dans le cadre d’une terrible défaite de la pensée! Encore pire, ils instrumentalisent des enfants (cf. photos!) En victimisant ainsi toute une population musulmane désormais symboliquement astreinte au port du voile, alors que, faut-il le rappeler, nombre de musulmanes ne le portent pas ou plus et ne veulent pas se le voir imposer, la conversion douce de la société se poursuit et les barbus en djellabah n’ont même pas besoin de lever le petit doigt, car de (trop) gentils élus de la République font tout le boulot et font carpette devant les barbues!

    sep article
  8. le mot laicite elles semblent ignorer ce que cela veut dire peut etre devraient elles retourner a l ecole ? c est de la provocattion comme dhab, ces gens la veulent a tout prix nous imposer leurs moeurs, leurs rites, leur religion, ne nous laissons pas faire par ces tordues pas contentes, qu elles retournent en [modéré : propos injurieux] avec leurs barbus et leurs smalas ras le bol

    sep article
  9. La laïcité est la séparation de l’Eglise (terme générique, toutes religions confondues) et de l’Etat.
    Il faudrait donc considérer les mamans comme des auxiliaires de l’éducation nationale pour leur interdire le voile pendant les sorties scolaires, comme aux enseignant.e.s. Je suis pour.

    sep article
    • Chère Caro, Fabien Malbet ,adjoint au patrimoine de la ville
      de Grenoble soutient les mamans et leur revendication de
      porter le voile . j’en déduis qu’il est en service commandé par
      le Maire .
      « Indemnité nette mensuelle municipale de Fabien Malbet, adjoint au Maire … l’indemnité brute mensuelle maximale prévue par la loi est de 8 317 € « 

      sep article
      • Cher Stef. Supputation mais aucun fait avéré dans ce que vous dites. Alors SVP attention à ce que vous écrivez. Que Macron envoie ses ministres en service commandé porter la nbonne parole est un fait avéré rien qu’a entendre les mêmes phrases sortir de différentes bouches. Ce n’est pas vrai pour la majorité municipale où chacun peut librement s’exprimer. Je connais des élus qui sont contre le port du voile.
        Avez vous oublié qu’en arrivant à la mairie E. Piolle a fait baisser tous les salaires des élus, le sien compris, des 25% que Destot avait fait voter ? Que le salaire d’un adjoint est de 2 357€ ? D’ou tenez vous ce chiffre aberrant de plus de 8000€ ?

        sep article
        • C’est très simple, j’ai demandé à mon ordinateur de
          répondre à cette simple question;
          « indemnités reçues pas nos élus de la ville de Grenoble
          pour leurs différents mandats électifs 2015 et 2018.
          Pour 2015 J’ai tout bêtement copier la phrase où
          apparaissait le nom de Monsieur Fabien Malbet.
          Je vous souhaite un bon week-end dame Caro …

          sep article
          • SVP, donnez le lien où vous avez trouvé cette rémunération …
            Voici ce que j’ai :
            « En 2017, les indemnités des élu-e-s sont les suivantes (elles ont été baissées de 25% depuis l’arrivée au pouvoir d’Éric Piolle) :

            Adjoint-e-s : 1795€ net/mois
            http://www.ici-grenoble.org/infospratiques/fiche.php?id=76

            Bonne soirée

            sep article
            • c’est sur un document de six pages , toutes les indemnités des élus
              sont inscrites sur des tableaux.le document est protégé « microsoft word .
              Vous devez pouvoir le consulter ,si vous en avez le désir d’en faire la recherche ?
              La somme de 8317 euros et la phrase qui va avec n’est qu’un copier/collé .

              sep article
          • Votre phrase recopié reprend tout bêtement votre commentaire sur ce fil …
             » indemnités reçues pas nos élus de la ville de Grenoble pour leurs différents mandats électifs 2015 et 2018

            Source : article Des parents d’élèves mobilisés à Grenoble contre l’interdiction des sorties scolaires aux femmes voilées | Place Gre’net – Place Gre’net »

            sep article
  10. mobilisé ou pas, on s’en fout. C’est la loi en France. A tous (toutes) ceux qui ne comprennent pas ce qui est la LOI, on peut conseiller la répatriation dans les pays d’où ils sont venus.

    sep article
    • Face au déclin de notre république et de ses lois,
      nous possédons un bel arsenal de bénis-oui-oui
      et de coucougnettes molles très bien rémunérées

      sep article
  11. Les sorties scolaires, cela reste l’école. Voile interdit.
    On veut accompagner ses enfants, on enlève son voile.
    Safi!

    sep article
  12. L’amendement sur l’interdiction sur le voile lors des sorties scolaires
    a été supprimé de la loi Blanquer.
    « La loi est dure,mais c’est la loi »

    sep article
  13. Fabien Malbet et municipalité Piolle, « quand on est parent d’élève on est tous égaux »? Donc celà veut dire qu’on respecte tous les lois de la république, sur ce sujet comme sur d’autres, que ça plaise ou pas.
    Les Grenoblois cinstatent que le port du voile à très fortement augmenté à Grenoble et ailleurs, signe d’un prosélytisme évident et de la régression de la liberté des femmes musulmanes en général.

    sep article
    • Le sort de la République,est entre les mains de nos élus.
      La seule question est ,l’élu a-t-il envie de défendre les acquis
      de la laïcité, ou bien veut-il durer en politique en satisfaisant
      les caprices des uns et des autres,enfin d’engranger des voix
      à sa réélection?

      sep article