Collecte de serviettes hygiéniques pour les femmes précaires : la Ville de Grenoble veut briser un tabou

Collecte de serviettes hygiéniques pour les femmes précaires : la Ville de Grenoble veut briser un tabou

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF — Du lundi 3 au samedi 8 juin, avec en point d’orgue un stand dédié durant la Fête de Tuiles, la Ville de Grenoble organise une collecte de serviettes hygiéniques à l’intention des femmes en situation de précarité. L’occasion, estime le maire Éric Piolle, de porter dans le débat public le tabou sociétal autour des menstrues, au-delà des clichés ou des non-dits.

 

 

Pour la Ville de Grenoble, l’i­ni­tia­tive est aussi pra­tique que sym­bo­lique. Du lundi 3 au samedi 8 juin, la muni­ci­pa­lité et des asso­cia­tions par­te­naires (l’Amicale du nid, l’Appart, Femmes SDF et le Planning fami­lial) pro­cède à une grande col­lecte de ser­viettes hygié­niques en faveur des femmes en situa­tion de précarité.

 

L’Hôtel de Ville, le CCAS et les Maisons des habi­tants seront ainsi équi­pés d’urnes où les citoyens pour­ront dépo­ser ces articles d’hy­giène rela­ti­ve­ment coûteux.

 

De gauche à droite, Alexia Choquet (Femmes SDF), Éric Piolle, Pauline Coiffard et Pilar de Bernardy (Planning familial) © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Alexia Choquet (Femmes SDF), Éric Piolle, Pauline Coiffard et Pilar de Bernardy (Planning fami­lial). © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Point d’orgue de l’o­pé­ra­tion : un stand spé­cia­le­ment dédié à la ques­tion durant la Fête des Tuiles du samedi 8 juin. Car, sou­ligne le maire de Grenoble Éric Piolle, la volonté de la Ville est « clai­re­ment de per­cer un tabou », en por­tant la ques­tion des mens­trues dans l’es­pace public. Et de contre­dire les repré­sen­ta­tions édul­co­rées des publi­ci­tés ou les idées reçues. Autrement dit, « faire un vrai tra­vail cultu­rel sur cette ques­tion », juge l’élu.

 

 

« Ce n’est que le début »

 

Les règles, un fac­teur de dis­cri­mi­na­tion ? « C’est une inéga­lité pour toutes les femmes, mais en par­ti­cu­lier pour les plus fra­giles », sou­ligne encore Éric Piolle. En France, une femme sur trois n’au­rait pas les moyens de se pro­cu­rer des ser­viettes périodiques.

 

Le Planning fami­lial a fait les comptes : « Une per­sonne mens­truée dépen­sera au cours de sa vie entre 3 000 et 20 000 euros », écrit-il. La somme englobe aussi les médi­ca­ments anti-dou­leurs, l’a­chat de nou­veaux sous-vête­ments, les arrêts de tra­vail en lien avec les dou­leurs mens­truelles, etc.

 

La gratuité des protections hygiéniques comptait parmi les revendications de la manifestation de Grenoble à l'occasion de la Journée des droits des femmes © Florent Mathieu - Place Gre'net

La gra­tuité des pro­tec­tions hygié­niques comp­tait parmi les reven­di­ca­tions de la mani­fes­ta­tion de Grenoble, lors de la Journée des droits des femmes. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Personne mens­truée », c’est en effet le terme que pré­fère employer le Planning fami­lial, qui juge visi­ble­ment le mot « femmes » trop res­tric­tif. Une manière encore pour ses repré­sen­tantes d’in­sis­ter sur la dimen­sion poli­tique comme socié­tale de la question.

 

Pour Pauline Coiffard et Pilar de Bernardy, il n’est pas nor­mal de « payer pour sai­gner ». Le Planning fami­lial attend ainsi de l’État la gra­tuité des pro­tec­tions pério­diques et des dis­tri­bu­teurs dans les lieux publics… mais aussi la trans­pa­rence sur la com­po­si­tion des protections.

 

Éric Piolle abonde : pour lui, l’i­ni­tia­tive de la Ville de Grenoble vient en réponse à un man­que­ment de l’État sur la ques­tion du coût des mens­trues. Et le maire de Grenoble d’as­su­rer que cette col­lecte de ser­viettes hygié­niques pré­fi­gure d’autres actions.

 

« Cette semaine-là c’est une pre­mière étape, c’est très impor­tant de pas­ser par là ! », confirme pour sa part Alexia Choquet.

 

 

Des coupes menstruelles au lieu de serviettes hygiéniques ?

 

La direc­trice de Femmes SDF espère par la suite voir naître des solu­tions plus pérennes, notam­ment via le groupe de réflexion consti­tué par sa propre association.

 

Des solu­tions plus pérennes et peut-être plus éco­lo­gique ou confor­table ? Si les pré­oc­cu­pa­tions envi­ron­ne­men­tales pèsent (par­fois) peu face à la pré­ca­rité, les ser­viettes hygié­niques n’en repré­sentent pas moins des tonnes de déchets. Et de plus en plus de femmes se tournent vers des tech­niques alter­na­tives, comme les coupes mens­truelles, répu­tées plus saines et plus confortables.

 

« Si on demande en prio­rité des ser­viettes, c’est parce qu’on s’a­dresse, dans un pre­mier temps, à un public de per­sonnes qui vivent dans la rue », explique Pauline Coiffard. Envisager des coupes mens­truelles pour les femmes SDF ? Pourquoi pas… à condi­tion que ces per­sonnes aient éga­le­ment accès à la pos­si­bi­lité de les net­toyer et les sté­ri­li­ser tous les jours. Soit, encore une fois, une nou­velle étape à franchir.

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble vante une saison de plantations 2021-2022 record avec plus de 1500 arbres prévus
La Ville de Grenoble vante une saison de plantations 2021 – 2022 record avec plus de 1500 arbres prévus

FIL INFO - La Ville de Grenoble annonce des plantations d'arbres records pour 2021-2022, saison marquée par le titre de Capitale verte européenne. Ce sont Lire plus

Charte de l'habitat: la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées "pour mieux habiter la ville"
Charte de l’habitat : la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées « pour mieux habiter la ville »

FLASH INFO — Recueillir les attentes et les idées des Grenoblois "pour mieux habiter la ville". Tel est l'objectif d'un questionnaire lancé par la Ville Lire plus

Les capteurs de CO2 fonctionnent avec un système de voyants lumineux vert, orange et rouge indiquant à quel moment il convient d'aérer la pièce. © Girts Ragelis / Shutterstock
Covid-19 : capteurs de CO2 et purificateurs d’air arrivent en ordre dispersé dans les établissements scolaires isérois

DÉCRYPTAGE - Jean-Michel Blanquer a de nouveau appelé, dimanche 2 janvier 2022, à accélérer le déploiement des capteurs de CO2 dans les établissements scolaires, pour Lire plus

Grève des agents de la Propreté urbaine de Grenoble et blocage de la déchetterie Jacquard
Grève des agents de la Propreté urbaine de Grenoble et blocage de la déchetterie Jacquard

FIL INFO - Début d'année mouvementé à la déchetterie Jacquard de Grenoble. Pour protester contre les conditions de mise en œuvre des 1607 heures annuelles, Lire plus

Vitalité du centre-ville de Grenoble: le groupe Société Civile adresse à la Ville ses "contre-propositions"
Vitalité du centre-ville de Grenoble : le groupe Société civile adresse à la Ville ses « contre-propositions »

FIL INFO - Alors que le maire de Grenoble Éric Piolle et son adjoint Maxence Alloto viennent de présenter leurs quinze propositions pour redonner de Lire plus

Dernière ligne droite pour les inscriptions à la nouvelle édition d'Émergences à Grenoble
Dernière ligne droite pour les inscriptions à la nouvelle édition d’Émergences à Grenoble

FLASH INFO — Il reste encore quelques jours, et plus précisément jusqu'au vendredi 7 janvier, pour déposer son inscription à la neuvième édition d'Émergences. Un Lire plus

Flash Info

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

|

14/01

10h53

|

|

14/01

10h01

|

|

13/01

18h54

|

|

13/01

13h09

|

|

13/01

10h51

|

|

13/01

10h32

|

|

12/01

17h30

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Affaire Maëlys : une enquête ouverte pour violation du secret professionnel. Couloir du Palais de Justice de Grenoble où on peut voir une avocate. ©Malo Dumay Joubert - Placegrenet.fr

Flash info| Affaire Maëlys : après un reportage de TF1, le parquet de Grenoble ouvre une enquête pour violation du secret professionnel

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin