Réduction des trains sur la ligne Grenoble-Lyon: la Région appelle la SNCF à prendre ses responsabilités

Réunion et débat publics à Grenoble et L’Isle-d’Abeau sur le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment du nœud fer­ro­viaire lyonnais

Réunion et débat publics à Grenoble et L’Isle-d’Abeau sur le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment du nœud fer­ro­viaire lyonnais

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Saisie par SNCF Réseau, la Commission natio­nale du débat public mène une consul­ta­tion en région Auvergne-Rhône-Alpes sur le pro­jet à long terme d’a­mé­na­ge­ment du nœud fer­ro­viaire lyon­nais. Deux réunions publiques sont pré­vues en Isère : la pre­mière à Grenoble le mardi 21 mai, et la seconde à L’Isle-d’Abeau le jeudi 23.

« Douze lignes de che­min de fer convergent aujourd’­hui vers la ville de Lyon, y for­mant le “nœud fer­ro­viaire” le plus com­plexe et le plus emprunté de France », rap­pelle la Commission natio­nale du débat public (CNDP). Pas moins de 1 200 trains cir­culent ainsi chaque jour sur un réseau lyon­nais tota­le­ment saturé. À tel point que la région Auvergne-Rhône-Alpes occupe l’a­vant-der­nière place en matière de ponc­tua­lité de ses trains…

SNCF Réseau organise un débat dans la région Auvergne-Rhône-Alpes autour de son projet d'aménagement et d'amélioration du nœud ferroviaire lyonnais.Descente d'un train en gare de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Descente d’un train en gare de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Pourquoi un tel constat de la part de la CNDP ? La Commission a été sai­sie par SNCF Réseau pour orga­ni­ser un débat régio­nal sur son pro­jet d’a­mé­na­ge­ment du nœud fer­ro­viaire lyon­nais. Un débat arti­culé autour d’un site inter­net par­ti­ci­pa­tif ou encore de ren­contres avec les habi­tants. Mais aussi de réunions publiques, dont deux se déroulent en Isère : le mardi 21 mai au Stade des Alpes de Grenoble, et le jeudi 23 mai à la salle de l’Isle de L’Isle-d’Abeau, toutes deux à 19 heures.

Les acteurs ter­ri­to­riaux s’en­gagent dans le débat

Chacune des seize réunions publiques orga­ni­sées dans la région porte sur un thème pré­cis, éta­bli au préa­lable en lien avec des acteurs du ter­ri­toire que peuvent être les asso­cia­tions, les col­lec­ti­vi­tés, les syn­di­cats et autres orga­ni­sa­tions professionnelles.

Les thèmes isé­rois ? À Grenoble, la ques­tion porte logi­que­ment sur « les liai­sons entre métro­poles régio­nales ». À L’Isle-d’Abeau, ce sont « les trans­ports du quo­ti­dien » qui occu­pe­ront les débats.

Des débats aux­quels comptent bien par­ti­ci­per la Ville de Grenoble, le SMTC, la Métro, le Grésivaudan, le Pays voi­ron­nais, sans oublier l’Établissement public du Scot (schéma de cohé­rence ter­ri­to­rial) de la région urbaine de Grenoble. Dans un com­mu­ni­qué com­mun, les dif­fé­rentes ins­ti­tu­tions « réaf­firment (…) leur volonté de voir amé­lio­rer la des­serte fer­ro­viaire de l’aire métro­po­li­taine gre­no­bloise » à l’oc­ca­sion du débat public.

Et de fixer trois objec­tifs « prio­ri­taires ». Tout d’a­bord, l’a­mé­lio­ra­tion de « la robus­tesse et la régu­la­rité des des­sertes fer­ro­viaires, en par­ti­cu­lier pour la ligne Grenoble-Lyon ». Ensuite, le ren­for­ce­ment de « la des­serte péri­ur­baine, avec la mise en place d’un RER fer­ro­viaire à l’échelle de la grande région gre­no­bloise ». Enfin, la dimi­nu­tion « des temps de par­cours entre Grenoble et Lyon et entre Grenoble et Paris ».

Doubler les voies sur l’axe Grenoble-Moirans

Le pro­jet annoncé par SNCF réseau sur lequel porte le débat public répond-il à ces objec­tifs ? L’un de ses points prin­ci­paux repose, en tout cas, sur l’i­dée de « pas­ser à 4 voies la ligne Lyon-Grenoble, sur la sec­tion entre Saint-Fons et Grenay ». Le tout pour un bud­get estimé de 800 mil­lions d’eu­ros. Presque une paille à côté des 4,5 mil­liards d’eu­ros que repré­sente l’autre pro­jet de deux voies sup­plé­men­taires en tra­ver­sée de Lyon, en sur­face ou souterraines.

Insuffisant, aux yeux des col­lec­ti­vi­tés. Celles-ci pré­co­nisent de « pro­gram­mer un plan d’investissement phasé pour l’ensemble de l’axe Lyon-Grenoble et de l’étoile fer­ro­viaire gre­no­bloise, plan qui devra néces­sai­re­ment pré­voir le dou­ble­ment des voies entre Grenoble et Moirans ». Une sec­tion qui accueille plus de tra­fic au quo­ti­dien que Saint-Fons-Grenay, et consti­tue à leurs yeux un « enjeu majeur » à la fois pour l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise et pour son homo­logue lyonnaise.

D’autant que « l’aire métro­po­li­taine gre­no­bloise souffre d’une réelle insuf­fi­sance de l’offre fer­ro­viaire et d’une qua­lité de ser­vice dégra­dée », dénoncent les ins­ti­tu­tions ter­ri­to­riales. De quoi nuire, selon elles, à l’attractivité d’un ter­ri­toire qui consti­tue pour­tant « le deuxième pôle de recherche scien­ti­fique à l’échelle natio­nale ». Tout en contre­di­sant les « impé­ra­tifs liés à la tran­si­tion éner­gé­tique et éco­lo­gique ».

20 % de trans­ports régio­naux en plus dans les années à venir

Les TER en direction de Lyon bondés (ici en décembre 2018), une image bientôt du passé ? DR

Les TER en direc­tion de Lyon bon­dés (ici en décembre 2018), une image bien­tôt du passé ? DR

Reste à savoir si SNCF Réseau sera sen­sible à ces pro­po­si­tions. La CNDP pré­vient que le débat porte bien sur le pro­jet à long terme de la SNCF Réseau, tel que présenté.

Il ne concerne pas non plus les tra­vaux actuel­le­ment en cours dans le cadre du « plan de mobi­li­sa­tion » 2015 – 2025. Un plan qui devrait « per­mettre d’améliorer sen­si­ble­ment la régu­la­rité des trains »… mais ne com­prend pas « le déve­lop­pe­ment de tra­fics et de ser­vices sup­plé­men­taires ».

Or, il y a urgence. « D’ici à 2050, l’augmentation des besoins de dépla­ce­ment est esti­mée par SNCF Réseau à 100 % pour le tra­fic grandes lignes au départ et à des­ti­na­tion de Lyon », chiffre la Commission natio­nale du débat public.

Avec un mil­lion d’ha­bi­tants sup­plé­men­taires atten­dus sur la région d’ici 2040, les trans­ports en région lyon­naise devraient, pour leur part, aug­men­ter de 20 %. Et les échanges entre métro­poles se révé­ler plus denses que jamais.

Florent Mathieu

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

À l'école Clémenceau de Grenoble, une cour qui permet désormais "des usages multiples"... plutôt que "dégenrée"
École Clémenceau de Grenoble : finie la « cour dégen­rée », place aux « usages multiples »

FOCUS - À l'occasion de la Semaine de l'éducation, les élus de Grenoble Christine Garnier et Gilles Namur ont visité, ce lundi 9 mai 2022, Lire plus

Dans une lettre au maire de Grenoble, l’UHCV appelle à lut­ter contre la « pol­lu­tion visuelle » des tags

FLASH INFO – Pour l'Union des habitants du centre-ville de Grenoble, la publicité n'est pas seule pourvoyeuse de "pollution visuelle". L'UHCV annonce avoir adressé une Lire plus

Projection du documentaire Résistants du Vercors, des vies engagées à Grenoble jeudi 5 mai
Projection du docu­men­taire « Résistants du Vercors, des vies enga­gées » à Grenoble jeudi 5 mai

FLASH INFO – C'est un documentaire pas comme les autres qui sera projeté à l'auditorium du Musée de Grenoble, jeudi 5 mai à 18 heures. Lire plus

“J'y suis, j'y reste”: Force Ouvrière toujours dans l'embarras en Isère face au “cas” Chérif Boutafa
“J’y suis, j’y reste”: Force ouvrière tou­jours dans l’embarras en Isère face au “cas” Chérif Boutafa

FOCUS - Deux ans après sa première révocation du syndicat Force ouvrière, Chérif Boutafa continue de contester les décisions du syndicat, de suspension puis d'exclusion, Lire plus

Extinction Rébellion revendique le retrait de 400 publicités sur l'agglomération grenobloise les 28 et 29 avril
Extinction Rébellion reven­dique le retrait de 400 publi­ci­tés sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise les 28 et 29 avril

FLASH INFO – "En s’imposant à notre regard et à notre inconscient [...], la publicité joue un rôle majeur dans la surexploitation des ressources et Lire plus

Un panneau d'affichage en limite d'un quartier résidentiel, mais aussi près d'un axe urbain. Sera-t-il interdit par le futur Règlement Local de Publicité intercommunal ? © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble ban­nit la pub sur près de 90 % de son ter­ri­toire et les grands pan­neaux sur l’es­pace privé

FOCUS - La Ville de Grenoble a fait le point, ce vendredi 22 avril 2022, sur la mise en place du Règlement local de publicité Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin