Labellisation de la déchetterie de Fontaine : Christophe Ferrari répond (vertement) à Jean-Paul Trovero

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO — Le président de la Métro répond vertement à Jean-Paul Trovero, après le courrier de ce dernier concernant la déchetterie fontainoise. Christophe Ferrari n’apprécie guère que le maire de Fontaine, et conseiller métropolitain de la majorité, parle de « recul des services publics » ou juge que le ramassage des déchets n’est pas réalisé correctement.

 

 

« Si le renou­vel­le­ment à venir des conseils muni­ci­paux et du conseil métro­po­li­tain est de toute évi­dence un contexte pro­pice à la polé­mique, […] je regrette vive­ment ce qui appa­raît comme une volonté déli­bé­rée de tra­ves­tir la réa­lité des faits. » Ainsi s’a­dresse sans ména­ge­ments le pré­sident de Grenoble Alpes Métropole au maire de Fontaine Jean-Paul Trovero, pour­tant conseiller com­mu­nau­taire… au sein de la majo­rité métro­po­li­taine.

 

Christophe Ferrari. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Christophe Ferrari. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Il est vrai que le tor­chon brûle entre l’é­dile fon­tai­nois et la Métro. Motif ? L’instauration de labels pour les déchet­te­ries du ter­ri­toire métro­po­li­tain, accom­pa­gnés selon les clas­si­fi­ca­tions d’un cer­tain nombre de ser­vices en plus ou en moins. De par sa taille, la déchet­te­rie de Fontaine écope du label « proxi », et non « maxi », au grand dam de Jean-Paul Trovero. Qui s’en est ému durant le conseil métro­po­li­tain, comme dans une mis­sive adres­sée à Christophe Ferrari.

 

 

Pas de recul des services publics, assure la Métro

 

Sa prose n’a visi­ble­ment pas plu au pré­sident de la Métro. « En dépit de ce que vous affir­mez, vous avez approuvé pré­cé­dem­ment la très grande majo­rité des orien­ta­tions dont vous vous éton­nez ou que vous dénon­cez aujourd’­hui », note Christophe Ferrari. Qui tacle au pas­sage Jean-Paul Trovero sur son refus ini­tial d’as­so­cier sa com­mune au déploie­ment d’une Zone à faibles émis­sions. « La Métropole ne peut (…) être tenue pour res­pon­sable de vos ater­moie­ments », assène-t-il.

 

Christophe Ferrari et le vice-président de la Métro en charge des Déchets Georges Oudjaoudi. © Anaïs Mariotti - Place Gre'net

Christophe Ferrari et le vice-pré­sident de la Métro en charge des Déchets Georges Oudjaoudi. © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

Quant à l’ac­cu­sa­tion de « recul des ser­vices publics » sur Fontaine, elle fait bon­dir le pré­sident de la Métro. « Je ne peux vous lais­ser affir­mer que la Métropole réduit le ser­vice public en matière de déchets », s’of­fusque-t-il, en détaillant les mesures prises. Telles que la mise à dis­po­si­tion gra­tuite des bacs à déchets et de maté­riel de com­pos­tage pour les usa­gers, ou encore des aides finan­cières aux CCAS pour l’a­chat d’é­qui­pe­ment de tri.

 

 

Une déchetterie « maxi » sur Fontaine à terme

 

Christophe Ferrari reprend encore le conseiller de la majo­rité sur les conte­neurs non ramas­sés par les ser­vices, dénon­cés pho­tos à l’ap­pui. « Il s’a­git pour l’es­sen­tiel de bacs col­lec­tifs sor­tis en mécon­nais­sance des jours de col­lecte », estime-t-il. Ou encore des pou­belles conte­nant « des erreurs de tri mani­festes », mais ramas­sées au final par les ser­vices com­mu­naux de Fontaine. Ce que le pré­sident de la Métro consi­dère « regret­table » en matière de péda­go­gie.

 

Jean-paul Trovero. © Jules Peyron - Place Gre'net

Jean-Paul Trovero. © Jules Peyron – Place Gre’net

 

Enfin, Christophe Ferrari affirme l’in­ten­tion de la Métro d’é­qui­per Fontaine à terme d’une déchet­te­rie de type « maxi », à condi­tion « d’i­den­ti­fier le fon­cier néces­saire ». Et ceci avec l’aide de la muni­ci­pa­lité, « la Métropole ne déci­dant pas seule, c’est bien heu­reux, de la loca­li­sa­tion des équi­pe­ments métro­po­li­tains ». Et d’a­jou­ter qu’à l’heure actuelle toutes les « hypo­thèses de relo­ca­li­sa­tion » for­mu­lées ont été reje­tées par Jean-Paul Trovero.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2758 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Le res­pon­sable actuel de la métro a un mépris pour les admi­nis­trés et les maires des com­munes. Bientôt, son départ sera une libé­ra­tion.

    sep article