Labellisation de la déchetterie de Fontaine : Christophe Ferrari répond (vertement) à Jean-Paul Trovero

sep article
48 € par an pour louer un vélo : et si c

FIL INFO — Le président de la Métro répond vertement à Jean-Paul Trovero, après le courrier de ce dernier concernant la déchetterie fontainoise. Christophe Ferrari n’apprécie guère que le maire de Fontaine, et conseiller métropolitain de la majorité, parle de « recul des services publics » ou juge que le ramassage des déchets n’est pas réalisé correctement.

 

 

« Si le renouvellement à venir des conseils municipaux et du conseil métropolitain est de toute évidence un contexte propice à la polémique, […] je regrette vivement ce qui apparaît comme une volonté délibérée de travestir la réalité des faits. » Ainsi s’adresse sans ménagements le président de Grenoble Alpes Métropole au maire de Fontaine Jean-Paul Trovero, pourtant conseiller communautaire… au sein de la majorité métropolitaine.

 

Christophe Ferrari. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Christophe Ferrari. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Il est vrai que le torchon brûle entre l’édile fontainois et la Métro. Motif ? L’instauration de labels pour les déchetteries du territoire métropolitain, accompagnés selon les classifications d’un certain nombre de services en plus ou en moins. De par sa taille, la déchetterie de Fontaine écope du label « proxi », et non « maxi », au grand dam de Jean-Paul Trovero. Qui s’en est ému durant le conseil métropolitain, comme dans une missive adressée à Christophe Ferrari.

 

 

Pas de recul des services publics, assure la Métro

 

Sa prose n’a visiblement pas plu au président de la Métro. « En dépit de ce que vous affirmez, vous avez approuvé précédemment la très grande majorité des orientations dont vous vous étonnez ou que vous dénoncez aujourd’hui », note Christophe Ferrari. Qui tacle au passage Jean-Paul Trovero sur son refus initial d’associer sa commune au déploiement d’une Zone à faibles émissions. « La Métropole ne peut (…) être tenue pour responsable de vos atermoiements », assène-t-il.

 

Christophe Ferrari et le vice-président de la Métro en charge des Déchets Georges Oudjaoudi. © Anaïs Mariotti - Place Gre'net

Christophe Ferrari et le vice-président de la Métro en charge des Déchets Georges Oudjaoudi. © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

Quant à l’accusation de « recul des services publics » sur Fontaine, elle fait bondir le président de la Métro. « Je ne peux vous laisser affirmer que la Métropole réduit le service public en matière de déchets », s’offusque-t-il, en détaillant les mesures prises. Telles que la mise à disposition gratuite des bacs à déchets et de matériel de compostage pour les usagers, ou encore des aides financières aux CCAS pour l’achat d’équipement de tri.

 

 

Une déchetterie « maxi » sur Fontaine à terme

 

Christophe Ferrari reprend encore le conseiller de la majorité sur les conteneurs non ramassés par les services, dénoncés photos à l’appui. « Il s’agit pour l’essentiel de bacs collectifs sortis en méconnaissance des jours de collecte », estime-t-il. Ou encore des poubelles contenant « des erreurs de tri manifestes », mais ramassées au final par les services communaux de Fontaine. Ce que le président de la Métro considère « regrettable » en matière de pédagogie.

 

Jean-paul Trovero. © Jules Peyron - Place Gre'net

Jean-Paul Trovero. © Jules Peyron – Place Gre’net

 

Enfin, Christophe Ferrari affirme l’intention de la Métro d’équiper Fontaine à terme d’une déchetterie de type « maxi », à condition « d’identifier le foncier nécessaire ». Et ceci avec l’aide de la municipalité, « la Métropole ne décidant pas seule, c’est bien heureux, de la localisation des équipements métropolitains ». Et d’ajouter qu’à l’heure actuelle toutes les « hypothèses de relocalisation » formulées ont été rejetées par Jean-Paul Trovero.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1542 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Le responsable actuel de la métro a un mépris pour les administrés et les maires des communes. Bientôt, son départ sera une libération.

    sep article