Les facteurs de Saint-Laurent-du-Pont en grève mardi 14 mai contre la réorganisation du centre postal

sep article

Creative Mobilities Mou

FIL INFO – Les facteurs de Saint-Laurent-du-Pont étaient en grève ce mardi 14 mai, à l’appel de Sud-PTT Isère-Savoie. Motif ? Le syndicat proteste de nouveau contre la réorganisation du centre postal et ses conséquences sur les salariés. Mais il veut également soutenir l’un de ses représentants syndicaux, sur le point de passer devant un conseil de discipline.

 

 

Les facteurs de Saint-Laurent-du-Pont étaient (de nouveau) en grève mardi 14 mai 2019. Motif de leur colère ? Une réorganisation du centre postal, « qui a réduit le nombre de tournées, augmenté les kilomètres [et] amplifié les risques de toutes natures dont les risques psychosociaux », écrit le syndicat Sud-PTT Isère-Savoie. Le mouvement aurait été suivi par une grande majorité de facteurs, qui devraient reprendre le travail le mercredi 15 mai.

 

Logo de la Poste © Joël Kermabon - Place Gre'net

Logo de La Poste. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

La direction de La Poste donne un autre son de cloche, en écrivant dans son communiqué que treize agents sur 24 se sont déclarés grévistes, quand Sud-PTT parle de quinze facteurs sur dix-sept tournées. Et La Poste de justifier la réorganisation du centre postal au nom de l’adaptation nécessaire pour « maintenir la performance économique de l’entreprise et préserver l’emploi de l’ensemble des personnes qui y travaillent ».

 

 

Un représentant syndical devant le conseil de discipline

 

Mais le mouvement s’organise également en soutien à un représentant syndical, Pierre Dauchy, convoqué à un conseil de discipline vendredi 24 mai. Le salarié risquerait une sanction de licenciement que le syndicat juge « totalement injustifiée et démesurée ». Il est ainsi reproché à Pierre Dauchy une « dégradation de matériel », suite à une porte claquée trop fort… mais qui  était déjà endommagée, assurent des membres du personnel.

 

Du côté de La Poste, on choisit de ne pas entrer dans les détails. « L’affaire disciplinaire évoquée est actuellement prise en charge par les instances paritaires (composées de la Direction et des représentants des organisations syndicales). Chaque partie est amenée à présenter sa vision des faits et le niveau de sanction attendu ; c’est le Directeur qui validera ensuite le niveau de sanction », indique ainsi la direction.

 

 

« Un degré important de saturation »

 

Les raisons du mouvement d’humeur, selon le militant Sud-PTT Olivier Peyrau ? Il aurait été demandé au salarié de participer au tri du courrier, tâche qui ne relève pas de ses qualifications professionnelles. Le tout, précise le syndicaliste, avec un mode de management jugé aussi agressif qu’humiliant, avec des références explicites à des « coups de pied au cul » et autres amabilités.

 

Camionnette de la Poste. DR

Camionnette de La Poste. DR

 

« Si cette situation en est arrivée là c’est qu’aujourd’hui les conditions de travail de l’ensemble des agents sont arrivées à un degré important de saturation. Malgré leurs nombreux appels à l’aide et demandes de concertation avec leur hiérarchie », juge ainsi Sud-PTT dans son communiqué. Avant de comparer la situation de La Poste avec celle de France Télécom… et « son lot de suicides et de souffrance au travail ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
902 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.