Marche du siècle à Grenoble, samedi 16 mars face à l'état d'urgence climatique. © Diane Hentsch - Placegrenet.fr

« Youth for climate » et « marche du siècle » : deux jours de mobilisation intense pour le climat à Grenoble

« Youth for climate » et « marche du siècle » : deux jours de mobilisation intense pour le climat à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGES VIDÉO – Les rues de Grenoble ont vibré pendant deux jours au rythme des revendications écologistes contre le dérèglement du climat. C’est d’abord les lycéens qui ont défilé vendredi 15 mars. Puis, la « marche du siècle » a rassemblé plusieurs milliers de personnes le lendemain. Retour en images sur ces deux temps forts.

 

 

Les lycéens et étu­diants gre­no­blois étaient près de 3 000, ce ven­dredi 15 mars, à défi­ler en faveur du cli­mat dans le cadre d’une grève mon­diale. Une mani­fes­ta­tion qui s’ins­crit dans le mou­ve­ment « Youth for Climate », né à l’initiative de la jeune mili­tante Greta Thunberg.

 

Cette Suédoise de 16 ans inter­roge la place des jeunes dans un monde à l’a­ve­nir incer­tain. « Pourquoi devrions-nous étu­dier pour un futur qui n’exis­tera bien­tôt plus, alors que per­sonne ne fait rien pour le sau­ver ? » Le mot d’ordre des jeunes était simple : « Exiger une société plus res­pec­tueuse de l’Humanité et de la seule pla­nète dont elle dispose ».

 

Reportage : Joël Kermabon

 

 

« Marche du siècle » : 20 000 manifestants à Grenoble pour le climat

 

Le samedi, c’est une foule bigar­rée de mil­liers d’Isérois (entre 5 500 et 20 000) qui a déferlé dans les rues. La mani­fes­ta­tion, orga­ni­sée à l’appel du col­lec­tif Citoyens pour le cli­mat et d’Alternatiba, a débuté à la gare pour s’a­che­ver à l’an­neau de vitesse, après un cro­chet par la Caserne de Bonne.

 

Marche du siècle à Grenoble, samedi 16 mars contre le dérèglement du climat. © Diane Hentsch - Placegrenet.fr

Marche du siècle à Grenoble, samedi 16 mars face à l’é­tat d’ur­gence cli­ma­tique. © Diane Hentsch – Placegrenet​.fr

Dans le cor­tège, se mêlaient des mani­fes­tants de tous pro­fils : jeunes, familles, retrai­tés… Les mili­tants poli­tiques ou asso­cia­tifs côtoyaient des citoyens enga­gés, et même des novices en matière de mani­fes­ta­tion. « C’est la pre­mière fois que je des­cends dans la rue », confiait ainsi Gabriel, 27 ans, par ailleurs végé­ta­rien par convic­tion éco­lo­gique. « Le cli­mat, c’est bien la seule chose qui me motive vrai­ment à me dépla­cer. »

 

Les mani­fes­tants, accom­pa­gnés par la tra­di­tion­nelle batu­cada, ont che­miné sous un soleil presque esti­val. Le tout dans une ambiance bon enfant, même si empreinte d’un sen­ti­ment d’ur­gence. On pou­vait ainsi lire sur des pan­cartes des slo­gans tels que « Les dino­saures aussi pen­saient qu’ils avaient le temps », « Je veux que ma fille ait une chance de mou­rir de vieillesse… pas de faim, de soif ou d’é­touf­fe­ment. » Ou encore « Il n’y a pas de pla­nète B ». L’une d’elles fai­sait d’ailleurs le lien avec la mani­fes­ta­tion de la veille : « Aujourd’hui, c’est peut-être au tour des jeunes de nous don­ner une leçon ! »

 

Les orga­ni­sa­teurs ont sou­li­gné la cohé­sion entre les luttes sociales et envi­ron­ne­men­tales. Et appellent les pou­voirs publics, les entre­prises et les citoyens à agir fer­me­ment pour la tran­si­tion et contre le dérè­gle­ment du climat.

 

Reportage : Diane Hentsch

 

 

À la fin de la marche, l’as­tro­phy­si­cien gre­no­blois Aurélien Barrau – qui a notam­ment lancé dans le jour­nal Le Monde avec l’ac­trice Juliette Binoche un appel inti­tulé Le plus grand défi de l’his­toire de l’Humanité, signé par plus de 200 per­son­na­li­tés en sep­tembre 2018, suite à la démis­sion de Nicolas Hulot – a appelé à une « révo­lu­tion éco­lo­gique ».

 

Reportage : Diane Hentsch

 

 

Texte : Diane Hentsch

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DH

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Quatorze collectivités, dont Grenoble, assignent Total en justice pour inaction climatique

  EN BREF - Plusieurs associations et collectivités territoriales poursuivent leur action contre le groupe Total. Selon elles, la multinationale pétrolière ne respecte pas la Lire plus

Manifestation de la jeunesse pour le climat à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Près de 300 personnes ont défilé à Grenoble pour des mesures concrètes pour le climat et contre la précarité

  REPORTAGE VIDÉO - Près de 300 personnes, principalement des jeunes, ont marché pour le climat à Grenoble, ce vendredi 19 mars 2021. Une nouvelle Lire plus

Nouvelle Marche pour le climat à Grenoble dimanche 9 mai au départ de la place Verdun
Nouvelle Marche pour le climat à Grenoble dimanche 9 mai au départ de la place Verdun

  FLASH INFO — Nouvelle marche pour le climat à Grenoble dimanche 9 mai, à l'initiative d'Alternatiba Grenoble, de Citoyens pour le Climat Grenoble et Lire plus

Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Société générale et le projet Neyrpic visés lors d’une nouvelle marche pour le climat à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de manifestants ont marché pour le climat ce 1er février à Grenoble. L'objectif ? Soutenir la Convention des citoyens Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin