Lors du tirage au sort des demi-finales de la Coupe de France féminine ce mardi 12 février, les footballeuses du GF38 ont hérité de l'Olympique lyonnais !Equipe du GF38 féminin saison 2018-2019. © GF38

Héroïque, le GF38 féminin s’incline au bout du suspense face à l’Olympique lyonnais

Héroïque, le GF38 féminin s’incline au bout du suspense face à l’Olympique lyonnais

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Dans un stade des Alpes où 4 920 spectateurs avaient pris place, les footballeuses du GF38 ont résisté avec de la détermination et du cœur à l’Olympique lyonnais, ce dimanche 10 mars, en demi-finale de la Coupe de France. Les Grenobloises n’ont cédé que dans les arrêts de jeu sur un but de la Norvégienne Ada Hegerberg (0−1).

 

 

Le miracle ne s’est pas pro­duit pour le GF38 fémi­nin en demi-finale de la Coupe de France. Pensionnaires de deuxième divi­sion, les foot­bal­leuses gre­no­bloises n’ont pas réussi l’im­mense exploit d’être les pre­mières à faire chu­ter l’ogre lyon­nais cette sai­son. Mais elles sont qua­si­ment par­ve­nues à le pous­ser jus­qu’à la séance des tirs au but. Ce qui est déjà une énorme per­for­mance. Il ne leur aura man­qué que quatre minutes pour y arriver.

 

 

« Nous avons montré que nous étions vraiment une équipe solidaire »

 

« Nous y avons cru, expli­quait Sandrine Bretigny, l’at­ta­quante gre­no­bloise, après le match. Nous avons mon­tré aujourd’­hui [dimanche, Ndlr] que nous étions vrai­ment une équipe soli­daire. C’est dom­mage, nous aurions aimé aller aux penal­tys et voir ce qui allait se pas­ser. En tout cas, je suis fière de l’é­quipe et de ce que nous avons fait aujourd’­hui. »

 

Les Grenobloises ont profité de leur tour d'honneur au stade des Alpes. © Laurent Genin

Les Grenobloises ont pro­fité de leur tour d’hon­neur au stade des Alpes. © Laurent Genin

 

Face à la meilleure équipe fran­çaise et euro­péenne de ces der­nières années, les joueuses de Nicolas Bach se sont fait confis­quer le bal­lon. Mais bien regrou­pées en défense, elles se sont mon­trées très solides. Seule Eugénie Le Sommer se pro­cu­rait une belle occa­sion dans le pre­mier quart d’heure, mais croi­sait trop son tir du gauche (13e). Elle voyait ensuite sa tête pas­ser à côté (25e). Sur cette action, l’internationale fran­çaise s’ou­vrait l’ar­cade sour­ci­lière et devait céder sa place. 

 

Les joueuses du GF38 ont tout fait pour contrecarrer les attaques lyonnaises. © Laurent Genin

Les joueuses du GF38 ont tout fait pour contre­car­rer les attaques lyon­naises. © Laurent Genin

L’OL butait sur le rideau défen­sif gre­no­blois ou sur la gar­dienne Cindy Perrault (42e). À la pause, les Grenobloises tenaient le choc (0−0). Déjà une pre­mière vic­toire pour elles.

 

Au retour des ves­tiaires, après un nou­veau bel arrêt de Perrault, les foot­bal­leuses du GF38 n’hésitaient plus à déga­ger loin devant dès qu’elles récu­pé­raient le bal­lon. Se bat­tant sur chaque action, elles défen­daient ce 0 – 0 avec cou­rage et beau­coup de cœur. « Nous avons construit ce groupe pour qu’il soit fort dans la tête et qu’il y ait cette soli­da­rité. Nous sommes fiers de cela », appré­ciait l’en­traî­neur gre­no­blois Nicolas Bach.

 

 

Un dénouement cruel

 

Au fil des minutes, les Lyonnaises ne trou­vaient tou­jours pas l’ou­ver­ture. « Notre objec­tif était de faire en sorte qu’elles s’a­gacent, pré­ci­sait Nicolas Bach. Cela a réussi. Il y a deux classes d’é­cart entre elles et nous, nous jouons avec nos armes parce que nous vou­lions gagner. » 

 

Toute la détresse des Grenobloises au coup de sifflet final. © Laurent Genin

Toute la détresse des Grenobloises au coup de sif­flet final. © Laurent Genin

 

Le GF38 souf­frait phy­si­que­ment mais ne cédait rien à l’image de Perrault héroïque dans ses cages (85e, 88e). La gar­dienne avait aussi un peu de réus­site sur une frappe lyon­naise heur­tant son poteau droit (90e+1). Avant que la Norvégienne Ada Hegerberg, Ballon d’Or la sai­son der­nière, n’en­voie fina­le­ment Lyon en finale (90e+4). 

 

Sandrine Bretigny, attaquante du GF38, ancienne joueuse de l'OL. © Laurent Genin

Sandrine Bretigny, atta­quante du GF38, ancienne joueuse de l’OL. © Laurent Genin

« Cela fai­sait dix matchs que nous ne per­dions pas, sou­li­gnait Sandrine Bretigny. Nous allons dire que nous n’a­vons presque pas perdu contre Lyon parce qu’il n’y a pas beau­coup d’é­quipes qui réus­sissent à tenir jus­qu’à la 95contre l’OL. Pour nous, c’est une vic­toire. J’espère que tout le monde s’est régalé. »

 

Les joueuses du GF38 auront bien mérité les applau­dis­se­ments de leur public et la haie d’honneur des Lyonnaises à leur sor­tie du ter­rain. « Il y a deux choses, ana­ly­sait à chaud Nicolas Bach : le scé­na­rio qui est cruel mais la fierté d’a­voir fait le match que nous vou­lions faire, d’a­voir donné ce que nous pou­vions et sor­tir de ce match la tête haute. » Grenoble peut en effet être fier de ses footballeuses.

 

Laurent Genin

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laurent Genin

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Conférence de presse premier bilan Coupe du monde féminine - stade des Alpes 4 juillet 2019. © Laurent Genin
Taux de remplissage du stade des Alpes et des hôtels, image… la métropole grenobloise a tiré profit de la Coupe du monde

  FOCUS - Élus métropolitains et professionnels de l’hôtellerie et du commerce viennent de dresser un premier bilan très positif de l’accueil de la Coupe Lire plus

Match de Coupe du monde Brésil-Jamaique (3-0) au stade des Alpes le 9 juin 2019. © Laurent Genin
Le match Brésil-Jamaïque a bien lancé la Coupe du monde féminine de football à Grenoble

EN BREF - Dans un stade des Alpes à guichets fermés, la rencontre entre le Brésil et la Jamaïque, premier match de la Coupe du Lire plus

Le Stade des Alpes, théâtre de la Coupe du Monde féminine de football en juin 2019
Le Stade des Alpes cherche son avenir : régie métropolitaine ou cogestion par le FCG et le GF38 ?

  FOCUS - Confiée en 2012 au groupe Carilis et à sa société Sogestal, la gestion du Stade des Alpes va changer le 31 octobre Lire plus

Stade des Alpes. © Archive Eléonore Bayrou
Le GF38 et le FCG vont cogérer le stade des Alpes, une première en France

  FOCUS - À partir du 1er novembre, la Métropole confiera la gestion et le développement du stade des Alpes au Grenoble Foot 38 et au FC Grenoble Lire plus

Flash Info

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin