La République en marche présente ses vœux… et ses ambitions grenobloises pour les municipales

sep article

FOCUS – Le référent de la fédération iséroise de La République en marche adressait, lundi 21 janvier ses vœux aux militants, sympathisants et autres invités. Exercice compliqué alors que l’Isère vibre chaque samedi au son des Gilets jaunes. Face aux doutes, Olivier Six appelle chacun à ne pas céder à la peur. Et tourne déjà son regard vers les municipales de 2020, au cours desquelles LREM espère bien remporter la Métropole grenobloise.

 

 

« N’ayez pas peur ! » Tel est le message porté par Olivier Six, nouveau référent de La République en marche (LREM) Isère. Militants, sympathisants et invités se sont ainsi donné rendez-vous à la maison du tourisme de Grenoble, au soir du lundi 21 janvier. Le prétexte ? La traditionnelle cérémonie de présentation des vœux. Il est vrai que, face aux échéances électorales à venir et à la grogne des Gilets jaunes, les Marcheurs auront certainement fort à faire en cette nouvelle année.

 

Olivier Six durant la présentation de ses voeux © Florent Mathieu - Place Gre'net

Olivier Six durant la présentation de ses vœux. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Durant vingt minutes, le référent s’est présenté devant un auditoire attentif, où l’on dénombrait chefs d’entreprise, figures politiques locales, et même des représentants du Diocèse de Grenoble-Vienne ou du Diaconat protestant. Après un bref résumé de son parcours personnel, Olivier Six a vanté les valeurs de « respect » et de « bienveillance ». Et un mouvement LREM où « l’intérêt collectif et le bien commun [vont] au-delà des intérêts individuels ».

 

Le doute s’est-il insinué dans l’esprit des soutiens à Emmanuel Macron ? « On est partis d’une euphorie, on avait l’impression qu’on allait changer le monde et on se rend compte que ce n’est pas facile du tout ! », nous confie Olivier Six. Qui souhaite aujourd’hui que « la confiance et la bienveillance triomphent sur la peur ». Et se réjouit d’une hausse des adhésions : 200 nouveaux adhérents depuis un mois, affirme-t-il. Soit environ 5 200 adhérents LREM en Isère.

 

 

La Métropole grenobloise dans le viseur d’En marche

 

Des adhérents qui ne seront sans doute pas de trop pour préparer l’avenir du mouvement. Si Olivier Six n’oublie pas de mentionner les élections européennes de 2019 dans la présentation de ses vœux, tout le monde a en tête les municipales de 2020. Et la commune de Grenoble n’est pas seule en ligne de mire : à travers elle, c’est bien Grenoble-Alpes Métropole que La République en marche entend conquérir en 2020.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2769 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Ping : La République en marche présente ses vœux… et ses ambitions grenobloises pour les municipales | France Politique

  2. sep article
    • message @LeGAM, (indépendant à cet article)
      J’aimerai comprendre ce qui trouve grâce à vos yeux. Je n’arrive pas à définir votre
      positionnement politique: vous ne vous définissez que par le « contre » (pas de souvenirs de soutiens à des projets / sujets/personnes). Sachant qu’il n’y a que les articles parlant de Monsieur Carignon qui n’ont pas eu droits à vos remarques -vous etiez en « repos ». (J’écarte les deux extrêmes – je vous considère trop éclairé pour répondre à ces sirènes). Rassurez moi, vous n’êtes pas pro Carignon! Je vous en prie faites un jour une remarque à son sujet.
      et n’hésitez pas à aussi proposer / construire

      sep article
  3. Mouhahahahaha!

    Olivier Six, le même qui a donné l’adresse de Chalas pour les stages après une réunion à Villeneuve?

     » Il faut que l’on redonne à la Métropole une vision cohérente, que l’on rassemble les gens pour donner à Grenoble toutes ses chances d’avoir sa place dans le monde de demain, et de devenir la plus belle ville du monde. »

    Heu, comment dire? Comment dire?

    Encore des poncifs et des exhortations….

    Transformer en quoi?

    sep article
  4. « N’ayez pas peur ! » mesdames, messieurs les LREM. Comme vous le savez, vous qui êtes certainement des lettré.es, Gide disait :
    « Il advient le plus souvent que l’on ne prête à autrui que les sentiments dont l’on est soi-même capable. »
    Prendre Grenoble et la Métro ? L’espoir fait vivre 😉

    sep article