La prime octroyée à tous les policiers mobilisés face aux gilets jaunes n'a pas calmé la grogne : un syndicat appelle à la mobilisation ce 19 décembre.

Le syndicat Alliance appelle les policiers à se mobiliser dès ce mercredi 19 décembre en Isère

Le syndicat Alliance appelle les policiers à se mobiliser dès ce mercredi 19 décembre en Isère

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Les syndicats de police appellent à la mobilisation dès mercredi 19 décembre en Isère et dans toute la France. Alliance a ainsi décrété ce mercredi « journée noire », appelant les policiers à n’assurer que les urgences. En question, le manque de moyens alors que le budget 2019 consacré aux forces de l’ordre doit être amputé de plus de 60 millions d’euros.

 

 

Manifestation de poli­ciers gre­no­blois, le 26 octobre 2016. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Le syn­di­cat de police Alliance appelle à la mobi­li­sa­tion, ce mer­credi 19 décembre. En Isère comme par­tout en France, ce syn­di­cat mar­qué bien à droite entend pro­tes­ter contre le pro­jet de loi de finances 2019 qui doit être voté ce jeudi à l’Assemblée nationale.

 

Un bud­get consa­cré aux forces de l’ordre très insuf­fi­sant, amputé de 62 mil­lions d’eu­ros d’a­près la secré­taire dépar­te­men­tale du syn­di­cat en Isère, Valérie Mourier.

 

« On nous annonce une police du quo­ti­dien, des effec­tifs en plus et, au final, on nous baisse le bud­get ? C’est contra­dic­toire ! », s’in­surge la repré­sen­tante d’Alliance dans le dépar­te­ment. Le syn­di­cat n’in­cite tou­te­fois pas les poli­ciers à des­cendre dans la rue pour se faire entendre. Il faut dire que la période n’est pas vrai­ment propice…

 

 

Première journée de mobilisation le 19 décembre

 

Le syn­di­cat Alliance appelle au contraire les poli­ciers au tra­vers d’une jour­née de mobi­li­sa­tion à « ne pas sor­tir des com­mis­sa­riats sauf pour les urgences abso­lues ». Le gou­ver­ne­ment a beau pro­po­ser une prime de 300 euros – dans un amen­de­ment qui devrait être voté ce soir – à tous les poli­ciers mobi­li­sés face aux gilets jaunes, pour le syn­di­cat le compte n’y est pas.

 

« Cette prime n’est pas suf­fi­sante. Les effec­tifs ont été mobi­li­sés tous les week-ends depuis un mois. On accu­mule les heures sup­plé­men­taires que l’on n’ar­rive pas à récu­pé­rer et que l’on ne peut pas se faire payer ! Résultat : les fonc­tion­naires attendent de par­tir à la retraite pour pou­voir les prendre ! »

 

Manifestation de policiers grenoblois. 26 Octobre 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Manifestation de poli­ciers gre­no­blois, le 26 octobre 2016. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

À Grenoble, il manque tou­jours qua­torze poli­ciers pour que l’ef­fec­tif soit au com­plet. Dix-neuf fonc­tion­naires ont, depuis sep­tembre, rejoint la capi­tale du Dauphiné. Pas assez pour les syn­di­cats, qui réclament plus de moyens humains et maté­riels. Mais aussi, donc, la prise en compte des heures sup­plé­men­taires. Dont le cumul – plus de 22 mil­lions d’heures – a été éva­lué à plus de 272 mil­lions d’euros.

 

Le syn­di­cat SGP-FO, mar­qué à gauche et majo­ri­taire sur Grenoble, ne s’as­so­cie pas à cette mobi­li­sa­tion. Lundi, il a adressé un cour­rier à Emmanuel Macron et doit ren­con­trer le ministre de l’Intérieur ce mardi soir, comme l’ex­plique sur France 3 Alpes Yannick Bianchéri, son repré­sen­tant en Isère

 

Parmi les reven­di­ca­tions du syn­di­cat, figurent l’aug­men­ta­tion de 50 % de l’al­lo­ca­tion de maî­trise ver­sée pour le ser­vice continu, la par­ti­ci­pa­tion de l’État à la prise en charge de la mutuelle des poli­ciers, ou encore le paie­ment du reli­quat des 23 à 25 mil­lions d’heures supplémentaires.

 

SGP-FO pré­vient. Sans réponse avant le 11 jan­vier, l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale envi­sage une jour­née d’ac­tion le 26 jan­vier. Le mou­ve­ment des gilets jaunes va-t-il faire tâche d’huile jusque parmi les forces de l’ordre ? Si Alliance a décrété ce mer­credi « jour­née com­mis­sa­riat mort », l’Unsa-Police appelle à un ser­vice mini­mum-pré­ven­tion, quand Unité SGP Police y voit « l’acte 1 de la colère des forces de l’ordre ».

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

A Grenoble et Echirolles, les soirées sont rythmées par les tirs de mortier d'artifice. Pour les forces de police, la réponse est inadaptée.
Grenoble et Échirolles : les forces de l’ordre à bout face aux tirs de mortiers d’artifice

  FOCUS - À Grenoble et Échirolles, les soirées sont depuis plusieurs semaines émaillées de tirs de mortiers d'artifice et autres jets de projectiles visant Lire plus

En Isère, les patrouilles de policiers et de militaires renforcées autour des lieux de culte et des écoles dès lundi.
Les patrouilles de policiers et de militaires renforcées autour des lieux de culte et des écoles

FLASH INFO - Les patrouilles de policiers de le militaires via l'opération Sentinelle vont être renforcées autour des lieux de culte et des écoles en Lire plus

Nouvelle soirée émaillée de tirs de mortier d'artifice à Grenoble. Un fourgon de police a été pris pour cible.
À Grenoble et Échirolles, les tirs de mortier se multiplient contre les forces de l’ordre

  FLASH INFO - C'est devenu l'arme ordinaire des violences urbaines. Depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, les tirs de mortier d'artifice se multiplient dans Lire plus

Le Pays voironnais se met au vélo. Mais si des ateliers et des aides à l'achat ont été mises en place, les pistes cyclables attendront encore un peu.
Ateliers, aides à l’achat… le Pays voironnais se met (partiellement) au vélo

FLASH INFO - Le Pays voironnais se met au vélo. L'initiative, accélérée par la crise sanitaire et le déconfinement qui a suivi, s'est traduite par Lire plus

Personne âgée. DR
Personnes âgées et aides à domicile : les grands oubliés de la crise sanitaire

  DÉCRYPTAGE - Les personnes âgées ont été, en Isère, les premières touchées par l'épidémie de Covid-19. Mais alors que la situation dans les établissements Lire plus

Les ambulanciers privés d'Ambulances des Alpes sont considérés comme chauffeurs routiers, et n'auront droit à aucune aide. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Covid-19 : à Grenoble comme ailleurs, pas de prime pour les ambulanciers

  EN BREF – Les ambulanciers, publics et privés, ne sont pas éligibles à la prime aux soignants mise en place par le gouvernement. Et Lire plus

Flash Info

|

26/09

23h19

|

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

L'Oeil de Perotto - La défaite d'Eric Piolle à la primaire écologiste, vue par Marc Perotto sur Place Gre'net

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin