Wafinu, la jeune entreprise meylanaise en plein essor qui profite aux animaux abandonnés

Wafinu, la jeune entreprise meylanaise en plein essor qui profite aux animaux abandonnés

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – La jeune entreprise meylanaise Wafinu vient désormais en aide à quatre refuges animaliers grâce aux bénéfices tirés de la vente d’autocollants, de mugs et accessoires à l’effigie d’animaux domestiques. Elle compte également mener des campagnes de sensibilisation contre l’abandon des animaux.

 

 

« Chaque année, 100 000 ani­maux sont aban­don­nés. Soit onze par minute », rap­pellent les fon­da­trices de Wafinu. Partant de ce constat, la jeune entre­prise « canine et féline » s’en­gage depuis 2016 en faveur de la pro­tec­tion animale.

 

wafinu

Florence Garinot et Marie-Noëlle Wattier-Vervoitte, fon­da­trices de Wafinu. DR

Située à Meylan, elle vend un panel d’ac­ces­soires drôles et ori­gi­naux et reverse l’in­té­gra­lité de ses béné­fices à des refuges pour les soins et la nour­ri­ture d’a­ni­maux aban­don­nés dans l’at­tente d’une nou­velle famille d’accueil.

 

En novembre 2017, Wafinu avait lancé un finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif pour agran­dir son réseau de dis­tri­bu­tion et aider davan­tage de refuges. Pari réussi : l’en­tre­prise a dépassé son objec­tif des 5 000 euros en jan­vier 2018.

 

 

Autocollants, mugs, médailles… une gamme de produits diversifiée

 

À ses débuts, Wafinu ven­dait des auto­col­lants pour voi­tures et des mugs à l’effigie d’a­ni­maux de com­pa­gnie. « Au départ, nous avions seule­ment quatre auto­col­lants. On ne se dou­tait pas que tout irait si vite », confie Marie-Noëlle Wattier-Vervoitte, l’une des créatrices.

 

Wafinu pro­pose désor­mais 350 pro­duits dif­fé­rents à l’effigie d’a­ni­maux domes­tiques. DR

Forte de son suc­cès, l’en­tre­prise a depuis élargi sa gamme de pro­duits. Elle pro­pose désor­mais 350 articles, à l’i­mage de dif­fé­rentes races d’a­ni­maux domes­tiques : médailles, porte-clés, verres pho­to­phores, sacs en toile… 

 

Elle dis­tri­bue ses pro­duits dans six maga­sins et six cli­niques vété­ri­naires, prin­ci­pa­le­ment en France mais aussi en Belgique. À Grenoble, ils sont com­mer­cia­li­sés dans le centre de bien-être canin Balneadog.

 

 

Quatre refuges aidés grâce à l’aide d’À fond les gamelles

 

Au départ, la jeune entre­prise mey­la­naise rever­sait ses béné­fices à un seul refuge pour ani­maux aban­don­nés : celui de l’Apagi au Versoud (38). Elle vient désor­mais en aide à trois autres asso­cia­tions : Réflexe adop­tion (59), Akita Home (44) et Quatre sabots et un fer (61).

 

Refuge animal

Wafinu vient désor­mais en aide à quatre refuges ani­ma­liers. DR

Son déve­lop­pe­ment s’est accé­léré depuis la mise en vente des pro­duits Wafinu sur À fond les gamelles. Une bou­tique en ligne qui dis­tri­bue la marque de cro­quettes Atavik et pro­pose des ali­ments « bio » pour ani­maux dans des embal­lages recy­clables ou biodégradables.

 

La marque Atavik a par ailleurs offert huit tonnes de cro­quettes à Wafinu en 2018 pour les ani­maux aban­don­nés. Un don pré­cieux puisque « le refuge de Grenoble uti­lise quelque 20 kilos de cro­quettes par jour ».

 

Et pour la suite ? Wafinu pré­voit de mener des cam­pagnes de pré­ven­tion pour lut­ter contre l’a­ban­don des ani­maux. L’entreprise compte ainsi créer une pla­te­forme numé­rique. Objectif ? Fournir des outils péda­go­giques en faveur de la cause ani­male. « Nous vou­lons que les gens prennent conscience des consé­quences graves de l’a­ban­don d’un ani­mal », explique Marie-Noëlle Wattier-Vervoitte.

 

AMa

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AMa

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Solution : propriétaire d'animal Linkyvet © Linkyvet
La startup grenobloise Linkyvet lève 550 000 euros auprès d’investisseurs régionaux

  FIL INFO - Première solution française de téléconsultation vétérinaire, la jeune pousse grenobloise Linkyvet vient de réaliser une levée de fonds auprès d’investisseurs régionaux. Créée en avril Lire plus

© Le Tichodrome
La Métropole renforce son soutien au Tichodrome, le centre de sauvegarde de la faune sauvage en Isère

  REPORTAGE VIDÉO - Suite aux canicules qui ont engendré un afflux massif d'animaux, le Tichodrome, seul centre de sauvegarde de la faune sauvage en Lire plus

UNE EXPO BETE d'AFFICHE ANIMAUX CENTRE DU GRAPHISME 20.04.04
“Bêtes d’affiches, une saga publicitaire” : l’expo ludique et critique du Centre du graphisme sur les animaux dans la pub

FOCUS - Du 3 mai au 30 août, l'exposition « Bêtes d'affiches, une saga publicitaire » s'installe au Centre du graphisme d'Échirolles. À la fois ludique et Lire plus

A Meylan, un collectif s'oppose à la venue du nouveau cirque Triomphe, dénonçant des maltraitances envers les animaux et une occupation illégale du terrain.
À Meylan, le nouveau cirque Triomphe dans le collimateur du collectif pour des cirques sans animaux

FIL INFO - À Meylan, un collectif s'oppose à la venue sur un terrain privé du nouveau cirque Triomphe, dénonçant des maltraitances envers les animaux mais Lire plus

“Veillée funèbre” du groupe Grenoble Animal Save devant l’abattoir du Fontanil-Cornillon

FIL INFO - Le (nouveau) groupe Grenoble Animal Save organisait sa première action, lundi 11 février, devant l'abattoir du Fontanil-Cornillon. Objectif ? Brandir des pancartes Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
COP 21… COP 24 : la flore et la faune des Alpes, entre adaptation et disparition ?

WEB-DOCUMENTAIRE – Épisode 4 – Certaines espèces ont commencé à s'adapter à la hausse des températures, très sensible dans les Alpes. La forêt grimpe, des Lire plus

Flash Info

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin