Le géant chinois Huawei implante un centre de R&D à Grenoble, à proximité de STMicroelectronics

sep article

FIL INFO — Le géant chinois des télécommunications Huawei annonce l’implantation d’un centre de recherche et développement à Grenoble. Une installation favorisée par la présence de STMicroelectronics, important fournisseur de l’entreprise. Une trentaine de chercheurs devraient travailler au sein du site d’ici 2020.

 

 

C’est un géant industriel chinois qui vient s’installer à Grenoble. Le groupe Huawei annonce en effet la création d’un centre de recherche et développement (R&D) dans la capitale des Alpes qui accueillera une équipe d’une trentaine de chercheurs d’ici 2020. Historiquement spécialisé dans les réseaux informatiques et de télécommunication, Huawei est également le deuxième plus gros constructeur mondial de smartphones.

 

Le chinois Huawei est, à l'orée des fêtes de fin d'année, le deuxième plus gros constructeur de smartphones dans le monde. DR

Le chinois Huawei est, à l’orée des fêtes de fin d’année, le deuxième plus gros constructeur de smartphones dans le monde. DR

 

Pour Huawei, cette implantation est une manière de se rapprocher de STMicroelectronics, qui compte parmi ses importants fournisseurs. Le centre de recherche sera en effet « dédié aux capteurs et logiciels de traitement parallèle », précisent nos confrère de L’Usine Nouvelle. Sans surprise, le montant de l’investissement réalisé pour cette installation n’a en revanche pas été divulgué par le groupe.

 

 

Huawei « accompagné » par la Métro ?

 

Le président de Grenoble-Alpes Métropole salue avec enthousiasme la venue du géant chinois sur son territoire. « Cette annonce […] illustre encore l’attractivité du territoire métropolitain grenoblois aux yeux des investisseurs étrangers », note ainsi Christophe Ferrari. Qui affirme que l’équipe de la Métro – baptisée « Invest in Grenoble Alps » – consacrée au développement de partenariats économiques internationaux a « accompagné le groupe Huawei dans sa décision ».

 

Le site STMicroelectronics de Crolles © Artechnic

Le site STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic

 

Au-delà des entités institutionnelles, le bassin technologique dont bénéficie le territoire de la Métro apparaît comme son premier point d’attractivité pour les entreprises. En 2016, c’est Apple qui annonçait l’installation d’un laboratoire consacré au développement de technologies pour les capteurs photos. Une fois encore, la proximité de STMicroelectronics, également fournisseur de l’entreprise américaine, avait pesé dans la balance.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1523 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.