Le géant chinois Huawei implante un centre de R&D à Grenoble, à proximité de STMicroelectronics

sep article



FIL INFO — Le géant chinois des télécommunications Huawei annonce l’implantation d’un centre de recherche et développement à Grenoble. Une installation favorisée par la présence de STMicroelectronics, important fournisseur de l’entreprise. Une trentaine de chercheurs devraient travailler au sein du site d’ici 2020.

 

 

C’est un géant indus­triel chi­nois qui vient s’ins­tal­ler à Grenoble. Le groupe Huawei annonce en effet la créa­tion d’un centre de recherche et déve­lop­pe­ment (R&D) dans la capi­tale des Alpes qui accueillera une équipe d’une tren­taine de cher­cheurs d’ici 2020. Historiquement spé­cia­lisé dans les réseaux infor­ma­tiques et de télé­com­mu­ni­ca­tion, Huawei est éga­le­ment le deuxième plus gros construc­teur mon­dial de smart­phones.

 

Le chinois Huawei est, à l'orée des fêtes de fin d'année, le deuxième plus gros constructeur de smartphones dans le monde. DR

Le chi­nois Huawei est, à l’o­rée des fêtes de fin d’an­née, le deuxième plus gros construc­teur de smart­phones dans le monde. DR

 

Pour Huawei, cette implan­ta­tion est une manière de se rap­pro­cher de STMicroelectronics, qui compte parmi ses impor­tants four­nis­seurs. Le centre de recherche sera en effet « dédié aux cap­teurs et logi­ciels de trai­te­ment paral­lèle », pré­cisent nos confrère de L’Usine Nouvelle. Sans sur­prise, le mon­tant de l’in­ves­tis­se­ment réa­lisé pour cette ins­tal­la­tion n’a en revanche pas été divul­gué par le groupe.

 

 

Huawei « accompagné » par la Métro ?

 

Le pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole salue avec enthou­siasme la venue du géant chi­nois sur son ter­ri­toire. « Cette annonce […] illustre encore l’at­trac­ti­vité du ter­ri­toire métro­po­li­tain gre­no­blois aux yeux des inves­tis­seurs étran­gers », note ainsi Christophe Ferrari. Qui affirme que l’é­quipe de la Métro – bap­ti­sée « Invest in Grenoble Alps » – consa­crée au déve­lop­pe­ment de par­te­na­riats éco­no­miques inter­na­tio­naux a « accom­pa­gné le groupe Huawei dans sa déci­sion ».

 

Le site STMicroelectronics de Crolles © Artechnic

Le site STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic

 

Au-delà des enti­tés ins­ti­tu­tion­nelles, le bas­sin tech­no­lo­gique dont béné­fi­cie le ter­ri­toire de la Métro appa­raît comme son pre­mier point d’at­trac­ti­vité pour les entre­prises. En 2016, c’est Apple qui annon­çait l’ins­tal­la­tion d’un labo­ra­toire consa­cré au déve­lop­pe­ment de tech­no­lo­gies pour les cap­teurs pho­tos. Une fois encore, la proxi­mité de STMicroelectronics, éga­le­ment four­nis­seur de l’en­tre­prise amé­ri­caine, avait pesé dans la balance.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
6981 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.