En amont des Assises du logement social en Isère, l’association des bailleurs de l’Isère Absise a dénoncé l'étranglement financier que subit la corporation.Stéphane Duport-Rosand, Patricia Dudonné, Isabelle Rueff, et Didier Monnot directeur de l'Association des bailleurs sociaux de l'Isère (Absise). UNE Association des bailleurs sociaux de l'Isère © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Assises du loge­ment social : les bailleurs de l’Isère tirent de nou­veau la son­nette d’alarme

Assises du loge­ment social : les bailleurs de l’Isère tirent de nou­veau la son­nette d’alarme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - L’Association des bailleurs sociaux en Isère (Absise) fait grise mine. Elle a profité des Assises du logement social en Isère, vendredi 23 novembre, pour attirer l’attention sur les difficultés budgétaires des organismes HLM et leurs effets délétères. L'entretien dans le parc social se détériore déjà. Quant à la construction de logements sociaux, elle pourrait baisser dès 2019.

 

 

Stéphane Duport-Rosand, Patricia Dudonné, Isabelle Rueff, et Didier Monnot directeur de l'Association des bailleurs sociaux de l'Isère (Absise). UNE Association des bailleurs sociaux de l'Isère © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Stéphane Duport-Rosand, directeur général d'Actis, Patricia Dudonné, DG de la SDH, Isabelle Rueff, DG de l'Opac 38, et Didier Monnot, directeur d'Absise et DG de Pluralis. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

En amont des Assises du logement social en Isère, ce vendredi 23 novembre, l’Association des bailleurs de l’Isère, baptisée Absise, a fait état de l'étranglement financier dont souffre la corporation.

 

L’événement des Assises se tenait dans la salle de spectacle de L’Odyssée à Eybens, où préfet, élus et acteurs du logement ont pu assister et participer à trois tables rondes.

 

 

Des pertes financières « sans précédent »

 

Comme les membres d’Absise le redoutaient il y a quelques mois, la baisse des recettes des organismes HLM se révèle « sans précédent », alertent les bailleurs. En cause ? Les nouvelles mesures imposées par la loi de finances 2018. Pour rappel, les bailleurs ont été contraints par l’État de baisser le montant des loyers des locataires, afin de compenser la réduction des aides personnalisées au logement (APL) décidée par le gouvernement.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 75 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Entre bilan et perspectives, le bailleur social Actis fait le point sur 2020... et 2021
Constructions en berne, polé­miques liées à la Papothèque et au squat de l’Abbaye… Annus hor­ri­bi­lis pour Actis

  FOCUS — Drôle d'année 2020 et de début d'année 2021 pour Actis. Le bailleur social grenoblois dresse le bilan de douze mois de crise Lire plus

La Papothèque de Grenoble au bord de l'expulsion par le bailleur social Actis?
La Papothèque de Grenoble au bord de l’ex­pul­sion suite à des impayés avec le bailleur social Actis

  FOCUS - La Papothèque de Grenoble est de nouveau en délicatesse avec Actis. Après avoir purgé ses dettes une première fois, l'association d'accompagnement et Lire plus

Habitations en centre ville de Grenoble oût 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Conflit de voi­si­nage avec des loca­taires d’Actis : le maire de Grenoble, Eric Piolle, dans l’œil du cyclone

  FOCUS – Depuis deux ans, Juliette*, propriétaire d'un logement dans le centre-ville de Grenoble, vit un cauchemar à cause des nuisances de ses voisins, Lire plus

Actis lance la vente d'une partie de son patrimoine au nom du "recentrage géographique", sur fond de fusion annoncée (et contestée) avec Grenoble Habitat.
Le bailleur social Actis met en vente près de 500 loge­ments en Isère pour des rai­sons financières

FOCUS — Le bailleur social Actis lance un appel à candidatures pour la vente de 38 résidences, représentant près de 500 logements, auxquels s'ajoutent des foyers, Lire plus

De gauche à droite : Chloé Lombard, sous-préfète de l'Isère et Stéphane Duport-Rosand, directeur général d'Actis. © Joël Kermabon - Place Gre'net.
À Mistral, les loca­taires d’Actis ont désor­mais un ate­lier des habitants

FOCUS - Le bailleur social Actis a inauguré, le 26 septembre, l'Atelier des habitants, un logement aménagé au cœur du quartier Mistral pour accompagner ses Lire plus

UNE Stéphane Duport Rosand, directeur d'Actis, Eric Piolle, maire de Grenoble et président d'Actis, Christine Garnier vice-présidente de la Métro déléguée à l'habitat dans la buanderie collective de l'immeuble Le Soleil, dans l'écoquartier Presqu'île, jeudi 25 janvier 2018. © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr
Baisse des loyers, hausse de la TVA… Actis bien­tôt les­sivé par le gouvernement ? 

FOCUS - En 2018, le bailleur social Actis table sur une baisse de 2 à 2,2 millions de recettes. Dans l'agglomération grenobloise, ce sont entre Lire plus

Flash Info

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin