Eric Vaillant succède à Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble

sep article

FIL INFO – Eric Vaillant remplacera, le 1er janvier prochain, Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble. Il prendra la tête d’un parquet confronté à la montée des violences. Depuis 2015, Eric Vaillant est procureur de la République à Cayenne, en Guyane française.

 

 

Eric Vaillant viendra remplacer Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble.

Eric Vaillant viendra remplacer en janvier Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble. DR

Eric Vaillant succède à Jean-Yves Coquillat au poste de procureur de la République de Grenoble.

 

Le 1er janvier 2019, l’actuel procureur de la République de Cayenne, en poste en Guyane française depuis septembre 2015, rejoindra donc la métropole.

 

Si le décret officiel n’a pas encore été publié, sa mutation a été approuvée le 6 novembre par le conseil supérieur de la magistrature, selon les informations de France bleu Isère.

 

Outre-mer, Eric Vaillant a été confronté à l’orpaillage clandestin et aux trafics de stupéfiants. La Guyane est, en effet, l’un des plus gros pourvoyeurs de cocaïne en Europe. La capitale régionale connaît par ailleurs une violence extrême. Les homicides y explosent toutes les statistiques nationales : 16 morts ont été enregistrés entre janvier et août 2018 pour une population de 280 000 habitants.

 

 

Montée des violences : les alertes répétées de Jean-Yves Coquillat

 

À 53 ans, Eric Vaillant retrouve donc la métropole qu’il avait quittée en 2015. Auparavant, il avait été procureur au tribunal de grande instance de Douai (Nord), de 2010 à 2015, après avoir commencé sa carrière comme juge d’instruction à Béziers en 1994 et avoir été nommé substitut général à Metz en 2003.

 

À Grenoble, il ne devrait guère être dépaysé. Il trouvera un parquet confronté à une montée de la violence et de la délinquance. En septembre dernier, l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb avait d’ailleurs annoncé des renforts progressifs d’effectifs policiers, notamment suite aux interpellations de Jean-Yves Coquillat sur la recrudescence de la violence dans l’agglomération.

 

Le parquet est également confronté à un sous-effectif en passe de devenir chronique et n’est plus capable d’assumer toutes les audiences. « La situation du parquet de Grenoble n’a jamais été aussi mauvaise, soulignait Jean-Yves Coquillat en janvier dernier. Naturellement, nous ferons face mais il faudra adapter notre organisation et nos poursuites à nos moyens. »

 

Jean-Yves Coquillat est en poste à Grenoble depuis janvier 2012.

 

PC

 

commentez lire les commentaires
1816 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Avec la municipalité Piolle, il a du boulot, sans oublier l’explosion de la délinquance que cette même municipalité laisse faire.

    sep article
    • Le procureur de la République a pour mission, entre autres, de déclencher les poursuites pénales lorsqu’il est informé d’une infraction et plaider dans l’intérêt de la société lorsqu’il est partie au procès.
      Le nouveau procureur va donc devoir compter sur vous pour l’informer de tout ce que vous reprochez à E. Piolle en matière d’infractions. Délation pas morte 😉

      sep article
  2. Bienvenue à Eric Vaillant… C’est qu’à Cayenne il a été confronté à des faits de corruption à la préfecture
    https://www.guyaweb.com/actualites/communiques/administrations/corruption-a-la-prefecture-des-interceptions-telephoniques-enquiquinantes-ayant-revele-une-proximite-entre-des-magistrats-et-des-fonctionnaires-pendant-linstruction-le-parquet-general-a-demande-l/
    Le procureur général a demandé le dépaysement de l’affaire et le procureur de la République à Cayenne a lui aussi été dépaysé.

    Pas sûr quand même qu’il y ait une relation entre les deux dépaysements.

    sep article