Chamussy et Gemmani portent leur coalition « Grenoble 2020 nous rassemble » sur les fonds baptismaux

sep article

FOCUS – Matthieu Chamussy, chef de file du groupe centriste et de droite Réussir Grenoble et Stéphane Gemmani, conseiller régional d’opposition du centre ont officiellement annoncé leur rapprochement pour les élections municipales de 2020 à Grenoble. Une coalition centriste, étiquetée Grenoble 2020 nous rassemble, qui agrège leurs deux projets respectifs. Et compte bien peser sur le débat grenoblois lors de ces prochains mois de pré-campagne électorale.

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Il ne fallait pas être grand clerc pour subodorer une possible jonction entre le projet Grenoble nous rassemble piloté par le leader de l’opposition de droite et centriste Matthieu Chamussy et le cercle de réflexion Grenoble 2020 lancé par l’élu régional d’opposition Stéphane Gemmani.

 

L’annonce, ce lundi 29 octobre, de l’alliance de ces deux figures grenobloises en vue des élections municipales de 2020 n’aura donc été qu’une demi-surprise pour qui observe à la loupe la vie politique grenobloise. Difficile en effet de ne pas avoir noté une certaine convergence –  pour ne pas dire similitude – des réflexions menées par les deux élus.

 

Grenoble 2020 nous rassemble voit ainsi le jour. Une « belle coalition » centriste – comme la qualifient les deux protagonistes – qui compte bien faire entendre sa voix dans le concert du débat pré-électoral grenoblois.

 

 

« Il y a quelque chose qui est faisable sur Grenoble, faisons-le ensemble ! »

 

« Après avoir mûrement réfléchi et travaillé ensemble, nous nous sommes aperçus que nous avions plus de points communs que de choses qui nous faisaient nous éloigner », souligne Stéphane Gemmani. À ses côtés, Matthieu Chamussy avec lequel l’élu présente le collectif à deux voix, opine du chef en signe d’approbation.

 

« Nous avons voulu partager nos différentes contributions ou les remarques que nous avions assimilées au cours de nos réunions respectives tout en nous apercevant qu’il y avait un réel désir de nos concitoyens que les jeux de politique politicienne s’arrêtent », poursuit l’élu régional.

 

© Grenoble 2020 nous rassemble

© Grenoble 2020 nous rassemble

 

Un beau mariage ? Assurément. « Nous partageons les mêmes fils conducteurs : humanisme social, écologie positive, sens du service public et de l’intérêt général, attachement à la liberté d’entreprendre », expliquent-ils de concert. Pour autant pas question que chacun laisse son identité au vestiaire. Il ne s’agit pas, en l’occurrence, d’une fusion des deux collectifs mais bel et bien d’une « coalition » peut-être même plus qu’une alliance au sens littéral du terme, insistent les deux élus.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous ne masquons pas nos différences et nos sensibilités respectives. Quand nous avons des proximités sur lesquelles nous pouvons trouver des consensus sans nous compromettre, il nous a semblé important de pouvoir animer cette intelligence collective au service d’une réflexion commune pour l’ensemble du territoire grenoblois », explique Stéphane Gemmani.

 

Ce dernier en est plus que persuadé, « il y a quelque chose qui est faisable sur Grenoble, faisons-le ensemble ! », résume-t-il.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2521 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. Je suis allé à la réunion publique proposée par les deux.
    Le compte n’y est pas. Des éléments de langage non homogènes, des visions économiques parfois éloignées entre les deux.
    Finalement oui ils partagent le même point de vue, oui ils partagent quelques ambitions communes mais non ils n’ont pas travaillé sur un programme commun, et pire il y a un malaise dans le leadership où ils se regardent, rebondissent l’un sur l’autre.
    Un sentiment général de brouillon, je ne suis pas séduit.
    L’entrée en matière n’est pas terrible, à suivre.
    Enfin ce que je voyais poindre se confirme, il manque un socialiste un vrai pour centraliser les débats.

    sep article
  2. Une info que je n’avais pas notée !
    Sincèrement ce peut être une belle nouvelle.

    Dire que Gemmani et Chamussy s’entendent c’est sur mais de là à créer une coalition…
    À mon goût il manque une sensibilité de gauche.

    En tout cas voici une alternative crédible à EnMarche clairement hors sol à Grenoble, Gemmani a également pour lui d’être humaniste, et Chamussy d’être analytique…avec un homme de gauche qui viendrait compléter ce binôme, alors clairement je commencerais à être inspiré.

    À suivre !

    sep article
  3. quels relations avec LREM et MODEM ?

    sep article
    • JK

      01/11/2018
      16:40

      Bonsoir

      Interrogés sue ce sujet, les deux protagonistes ont déclaré que le collectif était ouvert au rassemblement de personnes de toutes étiquettes – « avec un bémol sur les extrêmes » – et n’ont pas caché la présence de « marcheurs » en son sein.

      sep article
  4. ah vous êtes durs, Chamussy semblait pas mal a une époque (avant que mort/vivant Carignon revienne -oui c’est Halloween).
    Après je n’ai bossé ou vu le travail fait.
    J’écoutais la radio et les « vert » Allemand expliquaient que si ils perçaient à ce point c’est qu’ils avaient abandonné l’idéologie de gauche. A voir si transposable.

    Il va quand même falloir que des personnalités émergent :
    Extreme droite: D’ornano ne passera pas,
    Droite: Carignon (morts vivants) rejet de sa personne,
    Centre droit: eux?
    LREM: lequel des deux? ont ils une chance?
    PS: la nuit des morts vivants (bis Safar? Sala? autre?)
    Ecolo / gauche: Piolle?
    Extrême gauche: ne passera pas,

    N’hésitez pas à organiser un tiercé

    sep article
  5. A Halloween, on est censé avoir peur, pas exploser de rire.
    Trick or Treat!

    sep article