Chamussy et Gemmani portent leur coalition « Grenoble 2020 nous rassemble » sur les fonds baptismaux

sep article



FOCUS – Matthieu Chamussy, chef de file du groupe centriste et de droite Réussir Grenoble et Stéphane Gemmani, conseiller régional d’opposition du centre ont officiellement annoncé leur rapprochement pour les élections municipales de 2020 à Grenoble. Une coalition centriste, étiquetée Grenoble 2020 nous rassemble, qui agrège leurs deux projets respectifs. Et compte bien peser sur le débat grenoblois lors de ces prochains mois de pré-campagne électorale.

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Il ne fal­lait pas être grand clerc pour subo­do­rer une pos­sible jonc­tion entre le pro­jet Grenoble nous ras­semble piloté par le lea­der de l’op­po­si­tion de droite et cen­triste Matthieu Chamussy et le cercle de réflexion Grenoble 2020 lancé par l’élu régio­nal d’op­po­si­tion Stéphane Gemmani.

 

L’annonce, ce lundi 29 octobre, de l’al­liance de ces deux figures gre­no­bloises en vue des élec­tions muni­ci­pales de 2020 n’aura donc été qu’une demi-sur­prise pour qui observe à la loupe la vie poli­tique gre­no­bloise. Difficile en effet de ne pas avoir noté une cer­taine conver­gence – pour ne pas dire simi­li­tude – des réflexions menées par les deux élus.

 

Grenoble 2020 nous ras­semble voit ainsi le jour. Une « belle coa­li­tion » cen­triste – comme la qua­li­fient les deux pro­ta­go­nistes – qui compte bien faire entendre sa voix dans le concert du débat pré-élec­to­ral gre­no­blois.

 

 

« Il y a quelque chose qui est faisable sur Grenoble, faisons-le ensemble ! »

 

« Après avoir mûre­ment réflé­chi et tra­vaillé ensemble, nous nous sommes aper­çus que nous avions plus de points com­muns que de choses qui nous fai­saient nous éloi­gner », sou­ligne Stéphane Gemmani. À ses côtés, Matthieu Chamussy avec lequel l’élu pré­sente le col­lec­tif à deux voix, opine du chef en signe d’ap­pro­ba­tion.

 

« Nous avons voulu par­ta­ger nos dif­fé­rentes contri­bu­tions ou les remarques que nous avions assi­mi­lées au cours de nos réunions res­pec­tives tout en nous aper­ce­vant qu’il y avait un réel désir de nos conci­toyens que les jeux de poli­tique poli­ti­cienne s’ar­rêtent », pour­suit l’élu régio­nal.

 

© Grenoble 2020 nous rassemble

© Grenoble 2020 nous ras­semble

 

Un beau mariage ? Assurément. « Nous par­ta­geons les mêmes fils conduc­teurs : huma­nisme social, éco­lo­gie posi­tive, sens du ser­vice public et de l’in­té­rêt géné­ral, atta­che­ment à la liberté d’en­tre­prendre », expliquent-ils de concert. Pour autant pas ques­tion que cha­cun laisse son iden­tité au ves­tiaire. Il ne s’a­git pas, en l’oc­cur­rence, d’une fusion des deux col­lec­tifs mais bel et bien d’une « coa­li­tion » peut-être même plus qu’une alliance au sens lit­té­ral du terme, insistent les deux élus.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous ne mas­quons pas nos dif­fé­rences et nos sen­si­bi­li­tés res­pec­tives. Quand nous avons des proxi­mi­tés sur les­quelles nous pou­vons trou­ver des consen­sus sans nous com­pro­mettre, il nous a sem­blé impor­tant de pou­voir ani­mer cette intel­li­gence col­lec­tive au ser­vice d’une réflexion com­mune pour l’en­semble du ter­ri­toire gre­no­blois », explique Stéphane Gemmani.

 

Ce der­nier en est plus que per­suadé, « il y a quelque chose qui est fai­sable sur Grenoble, fai­sons-le ensemble ! », résume-t-il.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
4295 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. Je suis allé à la réunion publique pro­po­sée par les deux.
    Le compte n’y est pas. Des élé­ments de lan­gage non homo­gènes, des visions éco­no­miques par­fois éloi­gnées entre les deux.
    Finalement oui ils par­tagent le même point de vue, oui ils par­tagent quelques ambi­tions com­munes mais non ils n’ont pas tra­vaillé sur un pro­gramme com­mun, et pire il y a un malaise dans le lea­der­ship où ils se regardent, rebon­dissent l’un sur l’autre.
    Un sen­ti­ment géné­ral de brouillon, je ne suis pas séduit.
    L’entrée en matière n’est pas ter­rible, à suivre.
    Enfin ce que je voyais poindre se confirme, il manque un socia­liste un vrai pour cen­tra­li­ser les débats.

    sep article
  2. Une info que je n’avais pas notée !
    Sincèrement ce peut être une belle nou­velle.

    Dire que Gemmani et Chamussy s’entendent c’est sur mais de là à créer une coa­li­tion…
    À mon goût il manque une sen­si­bi­lité de gauche.

    En tout cas voici une alter­na­tive cré­dible à EnMarche clai­re­ment hors sol à Grenoble, Gemmani a éga­le­ment pour lui d’être huma­niste, et Chamussy d’être analytique…avec un homme de gauche qui vien­drait com­plé­ter ce binôme, alors clai­re­ment je com­men­ce­rais à être ins­piré.

    À suivre !

    sep article
  3. quels rela­tions avec LREM et MODEM ?

    sep article
    • JK

      01/11/2018
      16:40

      Bonsoir

      Interrogés sue ce sujet, les deux pro­ta­go­nistes ont déclaré que le col­lec­tif était ouvert au ras­sem­ble­ment de per­sonnes de toutes éti­quettes – « avec un bémol sur les extrêmes » – et n’ont pas caché la pré­sence de « mar­cheurs » en son sein.

      sep article
  4. ah vous êtes durs, Chamussy sem­blait pas mal a une époque (avant que mort/vivant Carignon revienne ‑oui c’est Halloween).
    Après je n’ai bossé ou vu le tra­vail fait.
    J’écoutais la radio et les « vert » Allemand expli­quaient que si ils per­çaient à ce point c’est qu’ils avaient aban­donné l’i­déo­lo­gie de gauche. A voir si trans­po­sable.

    Il va quand même fal­loir que des per­son­na­li­tés émergent :
    Extreme droite : D’ornano ne pas­sera pas,
    Droite : Carignon (morts vivants) rejet de sa per­sonne,
    Centre droit : eux ?
    LREM : lequel des deux ? ont ils une chance ?
    PS : la nuit des morts vivants (bis Safar ? Sala ? autre?)
    Ecolo / gauche : Piolle ?
    Extrême gauche : ne pas­sera pas,

    N’hésitez pas à orga­ni­ser un tiercé

    sep article
  5. A Halloween, on est censé avoir peur, pas explo­ser de rire.
    Trick or Treat !

    sep article