Travaux avenue Félix Viallet © Florent Mathieu - Place Gre'net

Coupe des arbres ave­nue Félix-Viallet à Grenoble : « renou­vel­le­ment » ou « mas­sacre à la tronçonneuse » ?

Coupe des arbres ave­nue Félix-Viallet à Grenoble : « renou­vel­le­ment » ou « mas­sacre à la tronçonneuse » ?

EN BREF — Justifiée ou non la coupe des arbres de l’a­ve­nue Félix-Viallet à Grenoble, dans le cadre de tra­vaux d’ur­ba­nisme ? Alors que le site Grenoble le chan­ge­ment parle d’un « mas­sacre à la tron­çon­neuse », la Métro assure que ces arbres étaient condam­nés à court terme, tan­dis que la Ville de Grenoble annonce la plan­ta­tion de dix-neuf arbres sup­plé­men­taires dans l’avenir.

« Sa main ne trem­blera pas, il va tous les exter­mi­ner »… Une nou­velle fois, le site Grenoble le chan­ge­ment ne fait pas dans la demi-mesure pour com­men­ter les abat­tages d’arbres de l’a­ve­nue Félix-Viallet à Grenoble. Décrivant le maire de Grenoble Éric Piolle comme un bûche­ron sadique res­pon­sable d’un « mas­sacre à la tron­çon­neuse », le site par­ti­san d’Alain Carignon n’hé­site pas à par­ler de « for­fait » com­mis par les « béton­neurs congé­ni­taux » de la municipalité.

En mauvaise santé ou pas ? L'abattage des arbres de l'avenue Félix-Viallet à Grenoble dans le cadre de travaux suscite de nouvelles interrogations.Travaux le long de l'avenue Félix-Viallet © Florent Mathieu - Place Gre'net

Travaux le long de l’a­ve­nue Félix-Viallet. © Florent Mathieu – Place Gre’net

« Alors qu’il man­quait 14 arbres sur 14 empla­ce­ments depuis 5 à 10 ans (merci l’hoxygène [sic] perdu) il n’était pas indis­pen­sable d’abattre tous les arbres exis­tants pour en ajou­ter 14 ? Comment la muni­ci­pa­lité a‑t-elle pu lais­ser construire un dos­sier d’aménagement des trot­toirs qui com­pre­nait l’abattage des arbres ? », s’in­ter­roge encore Grenoble le chan­ge­ment, pho­tos de souches et d’arbres abat­tus à l’appui.

Des arbres en mau­vaise santé, assure la Métro

Le tron­çon de l’a­ve­nue Félix-Viallet entre le cours Jean-Jaurès et la gare est en effet en tra­vaux, en atten­dant, début jan­vier, une deuxième phase entre Jean-Jaurès et Philippeville. Objectif : renou­ve­ler les arbres, agran­dir les trot­toirs et moder­ni­ser l’éclairage public. Mais pour cela, il faut en pas­ser par l’a­bat­tage de la tota­lité des arbres de l’a­ve­nue, explique Grenoble-Alpes Métropole, res­pon­sable des travaux.

En mauvaise santé ou pas ? L'abattage des arbres de l'avenue Félix-Viallet à Grenoble dans le cadre de travaux suscite de nouvelles interrogations.Des souches d'arbres coupés tout le long du tronçon de l'avenue entre la gare et le cours Jean-Jaurès © Florent Mathieu - Place Gre'net

Des souches d’arbres cou­pés tout le long du tron­çon de l’a­ve­nue entre la gare et le cours Jean-Jaurès. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Les arbres de Félix-Viallet néces­si­taient-ils vrai­ment cette coupe ? Selon un com­mu­ni­qué de la Ville de Grenoble et de la Métropole, ils étaient « condam­nés à court ou moyen terme » car ils pré­sen­taient « des défauts méca­niques irré­ver­sibles et des condi­tions de crois­sance peu satis­fai­santes, dues à l’espace sou­ter­rain insuf­fi­sant, à des plan­ta­tions trop denses, aux pro­tec­tions peu adap­tées contre les voi­tures ». D’où la néces­sité d’un « renou­vel­le­ment », fait savoir la Métro.

Le com­mu­ni­qué pré­cise ainsi que les arbres seront rem­pla­cés entre les rues Gueymard et Belgrade par 92 nou­veaux spé­ci­mens, de quatre espèces dif­fé­rentes « adap­tées au milieu urbain ». Et que « l’alignement sera pro­longé entre le bou­le­vard Édouard-Rey et la caserne des pom­piers, repré­sen­tant ainsi au total 19 arbres sup­plé­men­taires par rap­port à aujourd’hui ». Il fau­dra néan­moins attendre quelques années avant de béné­fi­cier de nou­veau de l’ombre des feuillages…

L’Union de quar­tier regrette un défaut d’informations

Les réac­tions des rive­rains ? Le pré­sident de l’Union de quar­tier Centre Gares de Grenoble dit ne pas en avoir recueilli beau­coup pour le moment. Et pour cause : « Ils ont appris la chose une fois que les arbres étaient cou­pés », confie Pierre Jacquier. Un manque d’in­for­ma­tions qu’il regrette, quand bien même une réunion publique a eu lieu. « Cette réunion a fait l’ob­jet d’une com­mu­ni­ca­tion assez réduite », pré­cise en effet le pré­sident de l’u­nion de quartier.

L'intitulé des travaux de la Métropole. Des riverains se plaignent surtout d'un défaut d'informations © Florent Mathieu - Place Gre'net

Panneau infor­mant des tra­vaux de la Métropole. Malgré tout, des rive­rains se plaignent d’un défaut d’in­for­ma­tions. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Quid de la mau­vaise santé des arbres, avan­cée par la Métro ? « On se demande s’ils étaient vrai­ment en mau­vaise santé, mais n’ayant pas d’ex­perts de notre côté on ne peut pas vrai­ment le remettre en cause. Vous avez des per­sonnes qui vont créer la polé­mique et assu­rer qu’ils étaient en bonne santé, mais sans être connais­seurs en la matière », estime Pierre Jacquier. Sollicitée par Place Gre’net sur cette ques­tion, la Frapna Isère, qui dénon­çait récem­ment des coupes d’arbres sur les berges de l’Isère, n’a pas donné suite à notre sollicitation.

Les places de sta­tion­ne­ment en question

La plu­part des remon­tées néga­tives des rive­rains sur les tra­vaux concernent en réa­lité des thé­ma­tiques bien éloi­gnées des arbres. « Cela tombe dans un contexte où le quar­tier dans son ensemble va faire l’ob­jet de tra­vaux, et le point noir que dénoncent les gens c’est encore la sup­pres­sion de places de sta­tion­ne­ment dans cette his­toire ! », explique ainsi Pierre Jacquier. En addi­tion­nant tous les pro­jets, ce serait plus d’une cen­taine de places qui dis­pa­raî­traient, ajoute-t-il.

Les arbres de l'avenue Viallet entre le cours Jean-Jaurès et Philippeville vivent leur dernier automne : ils seront coupés en janvier durant la deuxième phase des travaux © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les arbres de l’a­ve­nue Viallet entre le cours Jean-Jaurès et Philippeville vivent leur der­nier automne : ils seront cou­pés en jan­vier durant la deuxième phase des tra­vaux. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Quant au renou­vel­le­ment des éclai­rages, rem­pla­çant les anciens can­dé­labres au sodium par un sys­tème d’éclairage sus­pendu à Led, cer­tains s’in­ter­rogent sur la néces­sité d’une telle opé­ra­tion face au coût qu’elle repré­sente. La Ville, qui y voit un éclai­rage « plus sécu­ri­sant pour les pié­tons », juge, pour sa part, que la consom­ma­tion d’éner­gie sera divi­sée par huit. Et consi­dère donc que le jeu en vaut la chandelle.

Florent Mathieu avec Élisa Montagnat

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Lancement de la huitième édition du Budget participatif de la Ville de Grenoble... qui devient bisannuel
Lancement de la hui­tième édi­tion du Budget par­ti­ci­pa­tif de la Ville de Grenoble… qui devient bisannuel

FLASH INFO - La huitième édition du Budget participatif de la Ville de Grenoble est sur les rails. Depuis le 19 septembre et jusqu'au 23 Lire plus

Rentrée politique pour Isabelle Peters, nouvelle première adjointe du maire de Grenoble
Rentrée poli­tique pour Isabelle Peters, nou­velle pre­mière adjointe du maire de Grenoble

FOCUS - Nommée au mois de juillet 2022 en remplacement de la désormais députée de l'Isère Élisa Martin, Isabelle Peters a fait sa rentrée politique Lire plus

Les jeunes sont reconnaissables par leurs t-shirts bleus © Lucie Soïka
Le “pro­jet jeu­nesse” 2022 – 2027 cris­tal­lise les ten­sions au conseil muni­ci­pal de Grenoble

FOCUS - Les débats ont été vifs au conseil municipal de Grenoble, qui se tenait ce lundi 19 septembre. La présentation d’un “projet jeunesse” sur Lire plus

Deuxième opération de don d'arbres de la Ville de Grenoble, à l'intention des habitants, professionnels ou entreprises
Deuxième opé­ra­tion de don d’arbres de la Ville de Grenoble, à l’in­ten­tion des habi­tants, pro­fes­sion­nels ou entreprises

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce faire don de 600 arbres aux Grenoblois, ainsi qu'aux professionnels, entreprises, institutions et établissements publics. Objectif? Favoriser Lire plus

De droite à gauche : Nicolas Pinel, Nathalie Béranger, Alain Carignon, Brigitte Boer, Cherif Boutafa et Dominique Spini. © Joël Kermabon - Place Gre'net
À l’oc­ca­sion de sa ren­trée, le groupe d’op­po­si­tion d’Alain Carignon fus­tige les « impos­tures » d’Éric Piolle

FOCUS - À quelques jours du conseil municipal de la Ville de Grenoble prévu le 19 septembre 2022, le groupe d'opposition Société civile, divers droite Lire plus

Le comité de liaison des unions de quartier (CLUQ) de Grenoble
Unions de quar­tier de Grenoble : après la sup­pres­sion de sa sub­ven­tion, le Cluq veut des explications

FOCUS - L’annonce, en plein milieu de l’été, de la suppression de la subvention au comité de liaison des unions de quartier (Cluq) de Grenoble est Lire plus

Flash Info

|

23/09

13h10

|

|

23/09

12h00

|

|

22/09

17h25

|

|

22/09

15h47

|

|

22/09

12h09

|

|

22/09

9h41

|

|

21/09

17h26

|

|

20/09

16h52

|

|

19/09

18h43

|

|

19/09

12h01

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 39 : « Le ren­voi en cor­rec­tion­nelle d’Éric Piolle »

Flash info| Perquisition à l’Hôtel de Région Auvergne-Rhône-Alpes : les Écologistes dénoncent la « délin­quance en col blanc ».

Abonnement| Conseil muni­ci­pal : accu­sa­tions d’im­pos­ture, pro­cès en cor­rec­tion­nelle… Éric Piolle balaie les mises en cause

Agenda

Je partage !