Nouvelle manifestation des retraités à Grenoble jeudi 18 octobre à l’appel de huit organisations syndicales

sep article

FIL INFO — Alors qu’une nouvelle réforme des retraites se profile, les organisations syndicales appellent à un nouveau mouvement de manifestation nationale le jeudi 18 octobre. À Grenoble, les opposants à la politique du gouvernement sont invités à se réunir rue Félix-Poulat à partir de 15 heures.

 

 

Les retraités ne désarment pas contre les orientations sociales du gouvernement et du président de la République. À l’appel de neuf organisations syndicales, dont sept présentes en Isère (CGT, CFE-CGC, FO, FSU, FGR-FP, Ensemble, Solidaires), auxquelles s’ajoute l’Unsa, les opposants à la politique de la majorité manifesteront à Grenoble ce jeudi 18 octobre. Rendez-vous est donné à 15 heures rue Félix-Poulat.

 

Manifestation des retraités en juin 2018 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Manifestation des retraités en juin 2018. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Alors qu’une nouvelle réforme des retraites se profile, les organisations syndicales estiment que le « gouvernement veut encore baisser le pouvoir d’achat » des retraités. « La réforme annoncée laisse craindre de nombreux perdants, et tout particulièrement sur la pension de réversion pour 4,4 millions de retraités », écrivent-elles. Ajoutant qu’une baisse de 10 à 20 % des pensions est « envisagée pour tous », au risque d’une « paupérisation progressive de cette tranche de population ».

 

 

Une audience demandée auprès de la préfecture

 

Et les syndicats de tacler encore la politique d’Emmanuel Macron. « Si le gouvernement a les moyens de faire des cadeaux aux plus aisés, il y a donc des moyens financiers disponibles qui doivent être partagés », persiflent-ils. Ce n’est donc pas un hasard si, au terme de la manifestation, une audience sera demandée auprès de la préfecture de l’Isère pour transmettre aux services de l’État les revendications des opposants.

 

Manifestation des retraités le 15 Mars 2018. © Léa Raymond - Place Gre'net

Manifestation des retraités le 15 mars 2018. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Sont ainsi exigés la suppression de la hausse de la CSG dès le projet de loi de Financement de la Sécurité sociale 2019, la revalorisation de toutes les pensions, leur indexation sur les salaires et un minimum au niveau du Smic pour les faibles pensions en cas de carrière complète. Ainsi que la prise en charge à 100 % de la perte d’autonomie et le remboursement intégral de tous les médicaments et frais médicaux des retraités.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2399 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.