Une proche d’Alain Carignon porte plainte contre la Ville de Grenoble pour faux et discrimination

sep article



EN BREF – Kitty Lequesne, présidente de l’association EGR38 (Les États généraux de la rénovation), a déposé plainte cette semaine auprès du procureur de la République contre la Ville de Grenoble pour « faux en écriture publique et discrimination ». Objet de la controverse : le « Forum d’échanges citoyens pour l’alternance » organisé par les partisans d’Alain Carignon, le 8 septembre dernier, square Docteur Martin. Cette proche de l’ancien maire et ministre accuse la municipalité d’avoir tenté d’empêcher la tenue de l’événement et menti sur l’indisponibilité de la place Victor-Hugo, ce jour-là.

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Le forum orga­nisé par ses par­ti­sans le 8 sep­tembre der­nier, square Docteur Martin, a mar­qué l’en­trée en cam­pagne offi­cieuse d’Alain Carignon. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le 8 sep­tembre der­nier, les par­ti­sans de l’ancien ministre et maire de Grenoble lan­çaient le pre­mier étage de la fusée Carignon en vue des muni­ci­pales 2020.

 

Si l’événement, orga­nisé au square Docteur Martin, se vou­lait offi­ciel­le­ment un « Forum d’échanges citoyens pour l’alternance », mené par des membres de la société civile autour de quatre grandes thé­ma­tiques, le mes­sage était clair : Alain Carignon pré­pare les muni­ci­pales de 2020. Il n’y pense plus seule­ment en se rasant mais lorgne désor­mais ouver­te­ment vers la mai­rie, vingt-deux ans après sa condam­na­tion à cinq ans de pri­son, dont un avec sur­sis, pour « cor­rup­tion, abus de biens sociaux et subor­na­tion de témoins ».

 

 

Kitty Lequesne accuse la municipalité d’avoir « abusé de son pouvoir »

 

Une entrée en cam­pagne offi­cieuse qui, un mois après, revient sur le devant de la scène. En cause, une plainte dépo­sée en début de semaine auprès du pro­cu­reur de la République de Grenoble pour « faux en écri­ture publique et dis­cri­mi­na­tion », contre la Ville de Grenoble.

 

Kitty Lequesne, présidente de l'association EGR38 (Les Etats généraux de la rénovation) et proche d'Alain Carignon, attaque la municipalité pour "faux en écriture publique et discrimination", suite à l'organisation du forum citoyen du 8 septembre 2018.

Kitty Lequesne, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion EGR38 et proche d’Alain Carignon, est à l’i­ni­tia­tive du dépôt de plainte contre la mai­rie. © DR

Instigatrice de la pro­cé­dure : Kitty Lequesne, pré­si­dente des États géné­raux de la réno­va­tion (EGR38) – asso­cia­tion créée début 2009 – et proche d’Alain Carignon.

 

Coorganisatrice du forum, elle accuse la muni­ci­pa­lité Piolle d’avoir « abusé de son pou­voir » et « tout mis en œuvre pour rendre impos­sible l’expression de l’opposition et le dia­logue avec les Grenoblois ». Traduction : la Ville aurait, selon elle, mis des bâtons dans les roues des orga­ni­sa­teurs pour gêner, voire empê­cher la tenue du forum.

 

Kitty Lequesne a expli­qué les rai­sons de son cour­roux dans un com­mu­ni­qué trans­mis ce jeudi : « En date du 8 juin 2018, nous avons sol­li­cité la Ville et la pré­fec­ture pour orga­ni­ser un forum citoyen le 8 sep­tembre, place Victor-Hugo. Au titre des condi­tions de sécu­rité, le pré­fet de l’Isère nous a déli­vré son auto­ri­sa­tion en juillet. Il a fallu attendre le 9 août pour que le maire fasse répondre que cette auto­ri­sa­tion était impos­sible du fait d’une autre mani­fes­ta­tion orga­ni­sée ce jour-là au même lieu. »

 

 

« Manœuvres » de la mairie ou manigance opportune de l’entourage de Carignon ?

 

Jointe ce ven­dredi, Kitty Lequesne ajoute : « La mai­rie nous a pro­posé le Jardin de ville mais nous ne vou­lions pas orga­ni­ser le forum devant deux pelés et trois ton­dus. » Elle explique avoir alors envoyé une « nou­velle demande pour le square Docteur Martin » à la même date, dont « l’autorisation [leur] est par­ve­nue le 31 août, huit jours avant ».

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Faute d’au­to­ri­sa­tion pour la place Victor Hugo, les orga­ni­sa­teurs du forum se sont rabat­tus sur le square Docteur Martin. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

D’aucuns rétor­que­raient ainsi que le forum s’est in fine déroulé sans encombres, square Docteur Martin. Mais Kitty Lequesne s’insurge, pré­ci­sant : « Le 8 sep­tembre, nous avons demandé à un huis­sier de faire consta­ter que la place Victor-Hugo était tota­le­ment vide et que per­sonne n’occupait les lieux. »

 

Elle dénonce « des manœuvres qui ont pour objet de mettre l’institution muni­ci­pale au ser­vice d’un seul clan ». S’il pour­rait être ten­tant de voir der­rière cette plainte une mani­gance oppor­tune de l’entourage d’Alain Carignon, à dix-huit mois des élec­tions muni­ci­pales, Kitty Lequesne se défend d’être « bel­li­queuse. On n’est pas là pour se battre, affirme-t-elle, mais pour consta­ter les faits et per­mettre à la jus­tice d’enquêter. »

 

 

La Ville de Grenoble n’a fait aucun commentaire

 

Parallèlement à cette plainte inten­tée auprès du pro­cu­reur de Grenoble, EGR38 a éga­le­ment contacté il y a trois jours le par­quet de Valence, qui a ouvert, fin mai, une enquête pré­li­mi­naire pour favo­ri­tisme – a priori suite à un signa­le­ment de la chambre régio­nale des comptes – visant notam­ment l’octroi de l’organisation de la Fête des tuiles en 2015 et 2016 à l’association Fusées, sou­tien notoire d’Éric Piolle.

 

Préparation de la Fête des Tuiles. Au centre Pascal Auclair, association Fusées. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’association Fusées (au centre Pascal Auclair) est au cœur d’une enquête pour favo­ri­tisme ouverte par le par­quet de Valence, concer­nant l’at­tri­bu­tion de mar­chés publics affé­rents à la Fête des tuiles. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Sollicitée à deux reprises, ces der­niers jours, pour répondre à ces attaques, la Ville de Grenoble n’a fait aucun com­men­taire, indi­quant ce ven­dredi qu’elle ne sou­hai­tait pas com­mu­ni­quer sur le sujet dans l’immédiat.

 

Manuel Pavard

 

 

commentez lire les commentaires
4210 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. la géronte de droite qui était dans l’é­quipe de ; et sou­te­nait mor­di­cus Tardy .….….…..
    rien que des gens très bien,
    ne manquent que les Balkany et sar­kozy

    sep article
  2. Moi si j étais proche de Monsieur Carignon j évi­te­rai le ter­rain du judi­ciaire. C est ris­qué 🙂

    Pour JMB, à ce que j ai pu entendre Monsieur Carignon est plu­tôt mariage pour tous et pas­sait pas mal de temps au Maroc. Pas sûr donc pour les petits enfants (=famille) – il fait bien ce qu il veut tant qu il res­pecte la loi et si pos­sible fasse gagner son camp en se met­tant en retrait plu­tôt que créer un cli­mat gui­gno­lesque

    sep article
  3. C’est quoi tous ces vieux et vieilles qui rap­pliquent pour 2020 ? Ils ne peuvent pas aller s’oc­cu­per de leurs petits-enfants ? Grenoble mérite mieux que ces fos­siles !

    sep article
    • tu parles des jeunes « qua­ran­te­naires » qui nous gou­vernent actuel­le­ment ? bah ma foi .. entre vieux et jeune tous cons pas de dis­cri­mi­na­tion au moins

      sep article
      • @Nico : je te ras­sure, je ne visais per­sonne de par­ti­cu­lier pour rem­pla­cer ces dino­saures, que ce soit à droite ou à gauche. Cela fait bien long­temps que ce cli­vage me passe au-des­sus de la tête et que je n’ai pas une approche binaire. Malheureusement pour moi, ça rend ma tâche vache­ment com­pli­qué au moment de choi­sir un bul­le­tin, ou pas, à mettre dans l’urne 😀

        sep article
  4. Désolée, mais ça ne va pas abou­tir 😉
    Le 8 sep­tembre, il y avait une action contre les agences de la Société géné­rale dont celle de la place Victor Hugo. Les tenants des uns et des autres, n’au­raient peut être pas fait bon ménage dans des lieux très proches
    https://www.youtube.com/watch?v=63L7mrMppp8

    sep article