Grenoble : des cen­taines de mani­fes­tants en sou­tien de l’Aquarius, le navire de sau­ve­tage des migrants

Grenoble : des cen­taines de mani­fes­tants en sou­tien de l’Aquarius, le navire de sau­ve­tage des migrants

REPORTAGE VIDÉO - Entre 250 et 300 personnes se sont rassemblées ce samedi 6 octobre à Grenoble devant la caserne de Bonne pour manifester leur soutien à l'Aquarius, le navire affrété par l'association SOS Méditerranée. Une « vague orange citoyenne » contre le retrait du pavillon de ce bateau secourant les exilés en perdition, désormais contraint de rester à quai. Les manifestants ont demandé à tous les États d'Europe de respecter leurs obligations de sauvetage en mer.

 

 

Un rassemblement était organisé cei 6 octobre à Grenoble par l’association SOS Méditerranée en soutien à l’Aquarius, le navire de sauvetage qu'elle affréte.© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Caserne de Bonne, 14 h 30. Peu à peu, l'espace central s'emplit de nombreuses personnes toutes ou presque vêtues de t-shirts ou autres vêtements de couleur orange. C'est ce code vestimentaire rappelant la couleur de la coque de l'Aquarius – le bateau de secours des migrants  – qu'avait préconisé pour ce rassemblement l'association SOS Méditerranée.

 

Ce samedi 6 octobre, cette association de secours en mer et Médecin sans frontières avaient en effet appelé à des rassemblements solidaires et apolitiques, dans plusieurs villes de France et d'Europe pour soutenir le navire qu'elle affrète. Et ainsi créer une « vague orange citoyenne ».

 

 

L'Aquarius privé de pavillon par les autorités de Gibraltar et du Panama

 

Dernier navire de sauvetage civil en Méditerranée, l'Aquarius s'est vu retirer son pavillon par les autorités de Gibraltar en août dernier puis, tout récemment, par celles du Panama. Résultat de cette radiation ? Le bâtiment se voit contraint de rester à quai à Marseille, où il avait accosté ce dernier jeudi. Il ne peut ainsi désormais plus mener à bien ses missions de secours aux migrants affrontant les périls d'une traversée en mer sur des embarcations de fortune.

 

 

 

 

SOS Méditerranée demande aux États européens de respecter leurs obligations

 

SOS Méditerranée demande aux États européens d'adopter d'urgence toutes les mesures nécessaires permettant à l’Aquarius de reprendre la mer, mais aussi de respecter l'obligation de sauvetage au large. Comment ? À travers un véritable modèle méditerranéen des secours en mer. C'est bien là l'objet de la pétition lancée par l'association qui, à l'heure du rassemblement, avait déjà recueilli près de 195 00 signatures, une semaine à peine après son lancement.

 

Un rassemblement était organisé cei 6 octobre à Grenoble par l’association SOS Méditerranée en soutien à l’Aquarius, le navire de sauvetage qu'elle affréte.© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

« Nous ne pouvons accepter que des milliers de personnes meurent en mer sous nos yeux, aux portes de l'Europe, sans rien faire. Notre action de sauvetage en mer répond à un impératif moral et légal. Il faut réunir des moyens et agir pour mettre fin à cette tragédie », se révolte Sophie Beau, la directrice générale  de SOS Méditerranée France.

 

Depuis l'an 2000, plus de 50 000 personnes traversant la Méditerranée sont mortes en mer en tentant de rejoindre l'Europe. Un phénomène qui ne fait que s'aggraver notamment dans les eaux internationales au large des côtes libyennes. L'association s’insurge. « Face à l'inacceptable, soyons humains, agissons ! », ne cesse de marteler SOS Méditerranée.

 

Joël Kermabon

 

 

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

La réponse au vitriol du conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol à la Ville de Grenoble
MJC-Théâtre Prémol : la réponse au vitriol du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion à la Ville de Grenoble

FOCUS - Le conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol a adressé une réponse au vitriol à la Ville de Grenoble, qui lui avait envoyé un Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !