L'indemnité kilométrique vélo mise en place à Grenoble ne pourra toutefois pas être cumulée avec un abonnement dans les transports en commun.

Coup de pédale : la Ville de Grenoble expé­ri­mente l’in­dem­nité kilo­mé­trique vélo

Coup de pédale : la Ville de Grenoble expé­ri­mente l’in­dem­nité kilo­mé­trique vélo

FIL INFO – Grenoble expé­ri­mente l’in­dem­nité kilo­mé­trique vélo. Pendant un an, les agents de la Ville vont pou­voir béné­fi­cier d’un for­fait de 200 euros s’ils se rendent sur leur lieu de tra­vail à bicy­clette. À condi­tion de ne pas avoir sous­crit d’a­bon­ne­ment aux trans­ports en com­mun. C’est l’un ou l’autre…

L'indemnité kilométrique vélo mise en place à Grenoble ne pourra toutefois pas être cumulée avec un abonnement dans les transports en commun.

© Anaïs Mariotti – Place Gre’net

La Ville de Grenoble expé­ri­mente pen­dant un an l’in­dem­nité kilo­mé­trique vélo. Prévue par la loi rela­tive à la Transition éner­gé­tique de 2015, la mesure, pour l’heure facul­ta­tive dans l’at­tente de l’adoption de la loi sur les mobi­li­tés, a été peu mise en œuvre dans les col­lec­ti­vi­tés territoriales.

Après Rennes ou Angers, Grenoble se lance à l’eau. Pendant un an, les agents muni­ci­paux pour­ront béné­fi­cier d’un maxi­mum de deux cents euros, en échange d’une attes­ta­tion sur l’hon­neur, signée de leur supé­rieur hié­rar­chique, cer­ti­fiant qu’ils ont effec­tué au moins les trois-quarts de leurs dépla­ce­ments domi­cile-tra­vail en vélo au cours des six der­nier mois. Moyennant quoi, la col­lec­ti­vité, elle, se voit exo­né­rée de coti­sa­tions sociales, éga­le­ment dans la limite de 200 euros par an et par sala­rié cycliste.

Vélo ou trans­ports en com­mun… il fau­dra choisir

Objectif de cette mesure : encou­ra­ger la pra­tique cycliste alors que la Ville de Grenoble estime, sur la base d’un diag­nos­tic, que seul un tra­jet sur quatre de ses agents est à l’heure actuelle effec­tué à vélo.

Tout le monde ne pourra néan­moins pas béné­fi­cier de l’in­dem­nité. À Grenoble, les dépla­ce­ments de moins d’un kilo­mètre ne rentrent ainsi pas dans le dis­po­si­tif. Les agents qui ont sous­crit un abon­ne­ment Métrovélo ou trans­ports en com­mun ne pour­ront pas non plus cumu­ler, de même que ceux béné­fi­ciant d’un vélo de service.

L'indemnité kilométrique vélo mise en place à Grenoble ne pourra toutefois pas être cumulée avec un abonnement dans les transports en commun.

Jacques Wiart, conseiller muni­ci­pal en charge des dépla­ce­ments. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Avec le risque d’op­po­ser les dif­fé­rents modes de trans­ports entre eux ? « Si on dis­pose d’un vélo de ser­vice, on ne peut pas béné­fi­cier de l’in­dem­nité kilo­mé­trique », a confirmé Jacques Wiart, conseiller muni­ci­pal en charge des dépla­ce­ments lors du conseil muni­ci­pal. « Si on est abonné à Métrovélo, non plus. Il faut faire un choix… sauf s’a­gis­sant du train. Mais c’est per­fec­tible et c’est le sens de l’expérimentation. »

Toutes les com­munes n’ont pas choisi cette voie. À Montigny-lès-Cormeilles dans le Val-d’Oise par exemple, l’in­dem­nité kilo­mé­trique peut être cumu­lée avec la prise en charge de la moi­tié du mon­tant d’un abon­ne­ment de trans­port col­lec­tif dans le cas où l’agent uti­lise son vélo pour rejoindre un arrêt de trans­port en com­mun et réa­lise le tra­jet res­tant vers son lieu de travail.

La pos­si­bi­lité de cumu­ler cette indem­nité avec le rem­bour­se­ment par­tiel d’un abon­ne­ment dans les trans­ports en com­mun, comme c’est le cas dans le privé, est d’ailleurs ce que pré­co­nise le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobi­lité et l’aménagement (Cerema) dans son rap­port d’é­va­lua­tion publié en mars.

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Viol en réunion d’une étu­diante à Bordeaux : le pro­cès aux assises des cinq ex-rug­by­men du FCG sera-t-il reporté ?

FOCUS - Cinq anciens joueurs du FCG doivent comparaître à partir de lundi 17 juin 2024 devant la cour d'assises de la Gironde, sept ans Lire plus

Été sur les quais, Été Oh ! Parc, la Ville de Grenoble déploie sa programmation d'animations estivales
Été sur les quais, Été Oh ! Parc, 14 juillet… Le retour des ani­ma­tions esti­vales à Grenoble

ÉVÉNEMENT - La Ville de Grenoble a préparé comme à l'accoutumé des animations estivales, qu'il s'agisse de l'Été sur les quais dès le samedi 15 Lire plus

Aux Bouffes pon­toises : le fes­ti­val gas­tro­no­mique de retour à Pont-de-Claix avec l’Allemagne en invité d’honneur

ÉVÈNEMENT - Pont-de-Claix accueille la deuxième édition du festival gastronomique international Aux Bouffes pontoises, samedi 15 juin 2024, de 16 heures à 22 h 30, sur Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !