Lutte contre la précarité énergétique : la Fondation Grenoble INP lance la chaire d’excellence Hope

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FIL INFO – Mardi 25 septembre, la Fondation Grenoble INP a inauguré sa nouvelle chaire d’excellence baptisée Hope, dédiée à la lutte contre la précarité énergétique. Dotée de plus de 500 000 euros pour son démarrage, la chaire regroupe différents partenaires en quête de solutions pour remédier à un problème qui touche un Français sur cinq.

 

 

« Concilier économie et humain, technologie et social », tel est l’objectif de la chaire d’excellence industrielle Hope créée par la Fondation Grenoble INP, résume son titulaire Régis Largillier. Objectif de la neuvième chaire de la Fondation, inaugurée le mardi 25 septembre ? Participer à la lutte contre la précarité énergétique, en mobilisant nombre de partenaires autour d’une question sociale de plus en plus pressante.

 

Inauguration de la chaire d’excellence HOPE © fondation Grenoble INP

Inauguration de la chaire d’excellence Hope.  © fondation Grenoble INP

 

Depuis plusieurs années, la question de la précarité énergétique s’invite en effet dans les débats sur la pauvreté ou encore le mal-logement. La Fondation rappelle ainsi qu’un Français sur cinq est dans cette situation de précarité, selon un rapport établi par l’ONPE (Observatoire national de la précarité énergétique). Autrement dit : ses dépenses d’énergie dépassent 10 % de ses revenus, et peuvent occasionner des situations d’exclusion ou des risques de santé publique.

 

 

Quatre angles de travaux

 

Placée sous le patronage du ministère de la Transition écologique et solidaire, la chaire d’excellence Hope organisera ses travaux autour de quatre angles. En premier lieu, la compréhension des processus menant à la précarité énergétique, ainsi que de ses impacts sur les publics concernés. Ensuite, la valorisation et le partage des connaissances entre les différents acteurs participant à la lutte contre la précarité.

 

La chaire axera également ses travaux sur l’innovation, afin d’accompagner la création de solutions, technologiques comme économiques. Enfin, dernier angle de travail : les expériences existantes, et comment les transformer en solutions durables et « commercialisables ». Autant d’enjeux qui « dépassent très largement les problématiques d’ingénierie que nous traitons habituellement dans nos chaires », convient le directeur de la Fondation Grenoble INP Emmanuel Arnould.

 

 

Des partenaires de tous horizons

 

Ce n’est donc pas un hasard si la chaire d’excellence Hope mobilise à son démarrage des partenaires de tous horizons. Des fondations, comme la Fondation Rexel ou la Fondation Schneider Electric, des acteurs de l’énergie avec EDF ou GEG, mais aussi des organisations (InnoEnergy, Udimec, Tenerrdis, CEA Liten)… et deux organismes bancaires : la Banque des territoires et la Banque populaire.

 

Inauguration de la chaire d’excellence HOPE © fondation Grenoble INP

Inauguration de la chaire d’excellence Hope. © fondation Grenoble INP

 

Enfin, les collectivités territoriales ne sont pas en reste, puisque la chaire est également soutenue par Grenoble Alpes-Métropole et par Roannais Agglomération. Une multiplicité de partenariat qui a permis d’assurer une dotation de financement initiale de plus de 500 000 euros. Reste à savoir si les structures engagées dans la lutte contre la précarité énergétique (telles que Soleni) ou les associations de veille contre le mal-logement seront également intégrées dans la boucle.

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1408 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.