Gestion d’Alpexpo : une fuite en avant cher payée, pointe la chambre régionale des comptes

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

DÉCRYPTAGE – Les renflouements successifs de la société Alpexpo coûtent non seulement cher à la Ville de Grenoble mais sont éminemment critiquables. C’est le constat dressé par la chambre régionale des comptes dans son audit des comptes de la Ville. Manque de transparence, facilités de paiement ou encore aides économiques jugées parfois irrégulières vont-elles permettre à la société, aujourd’hui détenue à cent pour cent par des fonds publics, de sortir la tête de l’eau ?

 

 

SEMICON à Alpexpo. Grenoble, 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Semicon à Alpexpo. Grenoble, 2016. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

La ges­tion d’Alpexpo, c’est l’his­toire d’une fuite en avant. Où avance sur compte cou­rant et reca­pi­ta­li­sa­tions suc­ces­sives d’argent public n’ont jus­qu’en 2017 jamais per­mis à la société de sor­tir la tête de l’eau. Va-t-elle (enfin) voir le bout du tun­nel ?

 

Dans sa réponse au rap­port de la chambre régio­nale des comptes sur la ges­tion de la Ville de Grenoble durant la période 2011 – 2016, le maire l’as­sure : « La Ville a pris les mesures pour réta­blir une ges­tion saine à l’é­ta­blis­se­ment et son retour à l’é­qui­libre finan­cier. »

 

2016 s’est avé­rée béné­fi­ciaire, même si l’exer­cice a pu comp­ter sur une ren­trée d’argent sal­va­trice, avec le rem­bour­se­ment à hau­teur de 1,8 mil­lion d’eu­ros d’un trop-payé de taxes fon­cières, comme nous l’é­cri­vions en novembre 2017. Et s’il a pu aussi comp­ter sur la tenue de Mountain Planet, salon qui avait en 2016 réa­lisé 1,28 mil­lion d’eu­ros de béné­fices, un petit record à Grenoble.

 

 

Alpexpo bénéficiaire une année sur deux, grâce à Mountain Planet ?

 

« 2017 sera une année un peu moins bonne en rai­son de l’absence de Mountain Planet [orga­nisé une année sur deux, ndlr] », avait alors d’ores et déjà annoncé Claude Habfast le pré­sident d’Alpexpo. Mais nous avons la pers­pec­tive qu’Alpexpo puisse faire des béné­fices en moyenne sur deux ans. » 2018 sera donc béné­fi­ciaire. C’est en tout cas ce qu’a assuré Claude Habfast à nos confrères de L’Essor en avril der­nier. Pour autant, la société a‑t-elle vrai­ment sorti la tête de l’eau ? Et sur­tout à quel prix ?
Claus Habfast, président d'Alpexpo et François Heid, directeur général

Claus Habfast, pré­sident d’Alpexpo et François Heid, direc­teur géné­ral. © Patricia Cerinsek

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3308 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.