Fidélisation à points : La Tag lance la plateforme Avantag pour « récompenser » ses usagers les plus fidèles

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

FOCUS – La Tag repense son programme de fidélisation à travers la plateforme Avantag. Depuis le 20 août 2018, après inscription au programme d’avantages, les abonnés Tag bénéficient de 10 points pour un euro dépensé. Autant de points convertibles en offres ou tirages au sort auprès des partenaires locaux ou nationaux de la Tag. Un programme destiné à « récompenser les clients fidèles », qui souffre encore de quelques soucis de lisibilité. 

 

 

Pour la rentrée 2018, le programme de fidélité de la Tag fait peau neuve avec la plateforme Avantag. Finis les chéquiers-cadeaux délivrés aux abonnés les plus fidèles (et informés de leur existence) : les Transports de l’agglomération grenobloise se dotent d’un véritable programme de fidélité à points, donnant lieu à des avantages auprès de partenaires locaux ou nationaux.

 

Les clients réguliers de la Tag bénéficient désormais de 10 points fidélité pour un euro d'achat. © Chloé Ponset - Place Gre'net

Les clients réguliers de la Tag bénéficient désormais de 10 points fidélité pour un euro d’achat. © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Le principe ? Un euro dépensé vaut 10 points fidélité crédités sur le compte de l’utilisateur après inscription. Avec la possibilité de percevoir des bonus, en fonction par exemple du mode d’abonnement : les abonnés annuels perçoivent ainsi 500 points supplémentaires, et les usagers mensualisés 50. À la création d’un compte Avantag, l’utilisateur perçoit par ailleurs d’emblée un crédit de 40 points… et se voit attribuer 40 points supplémentaires s’il parraine une nouvelle inscription.

 

 

Offres et tirages au sort

 

Autant de points qui peuvent être convertis en offres diverses, aux tarifs plus ou moins élevés. Il vous en coûtera ainsi 300 points pour deux allers-retours avec le Téléphérique de la Bastille, ou 200 points pour une réduction de 10 % sur votre achat chez Interflora. Les points peuvent également s’échanger pour participer à des tirages au sort : pour 2 000 points, l’usager peut tenter de remporter un an d’abonnement aux cinémas Pathé Chavant et Échirolles, ou encore un abonnement annuel permettant d’assister aux matchs des Brûleurs de Loups.

 

Tous les chemins mènent à Rome mais, pour le moment, le tirage au sort n'attirent pas (encore) les foules.

Tous les chemins mènent à Rome mais, pour le moment, le tirage au sort n’attire pas (encore) les foules.

Quant au concours pour gagner un séjour pour deux à Rome dans un hôtel 3 étoiles, il est fixé au tarif nettement plus modeste de 100 points.

 

Que ceux qui désirent tenter leur chance se rassurent : ils ont encore une quarantaine de jours et, pour l’heure en tout cas, la concurrence n’est pas rude.

 

Une semaine après le lancement de la formule Avantag, le nombre de participants aux différents tirages au sort s’élevait ainsi à… zéro.

 

 

Campagne d’affichage et de communication

 

La Tag a donc tout intérêt à promouvoir son nouveau mode de fidélisation. « Nous allons faire une forte campagne de communication sur le sujet pour informer les clients », confirme Caroline Villien, directrice marketing et commerciale de la Tag. Au programme : affichage à tous les arrêts, sur les écrans embarqués dans les trams et bus, ainsi que sur les vitres des tramways ou de l’agence mobilité Alsace-Lorraine.

 

Des campagnes publicitaires dans la presse sont également à l’ordre du jour*. La période de promotion doit s’étendre sur un mois, avec probablement des « piqûres de rappel », précise encore Caroline Villien. Pour qui la nouvelle offre est aussi l’occasion de mettre en avant des partenaires locaux historiques.

 

Les Musiciens du Louvre comptent parmi les partenaires locaux de la Tag. © Anthony Cottarel

Les Musiciens du Louvre comptent parmi les partenaires locaux de la Tag. © Anthony Cottarel

« Nous aimons le côté local, et essayer de promouvoir les partenaires locaux avant tout », confie-t-elle, en citant Métrovélo, la MC2, les Musiciens du Louvre, le Musée de Grenoble ou encore l’Hexagone.

 

Pourtant, pour le moment, aucun de ces partenaires n’apparaît dans la liste proposée par la Tag, où ne figurent que 17 offres. Un simple contretemps selon Caroline Villien.

 

Il est vrai que la plateforme Avantag pourrait encore bénéficier de quelques améliorations. Ainsi, le le mélange entre tirages au sort et offres fixes peut-il prêter à confusion. Plus gênante, l’absence de mention du site internet de boutiques offrant des réductions. En particulier s’agissant de la Compagnie des sens, une plateforme de vente d’huiles essentielles accessible uniquement en ligne. Des petits désagréments sans doute liés au lancement.

 

 

Amener les usagers à changer leurs habitudes

 

Quelle est la philosophie de ce programme de fidélisation ? « L’idée, c’est vraiment de remercier les clients. Nous avons des clients très fidèles, qui sont avec nous depuis cinq ans ou plus, et jusqu’à aujourd’hui nous n’avions pas fait assez envers eux », estime la directrice marketing. Le but n’est donc pas d’attirer de nouveaux clients, mais bien de récompenser la fidélité, insiste-t-elle.

 

Un tramway dans Grenoble © Léa Raymond - Place Gre'net

Un tramway dans Grenoble. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Des clients dont la fidélisation pourrait sembler accessoire : quelle autre compagnie que la Tag pour emprunter des transports en commun sur l’agglomération grenobloise ? Caroline Villien n’est pas d’accord : « Les clients ont le choix de prendre le vélo, de prendre une trottinette ou de faire du covoiturage ! » Pas question pour autant de parler de concurrence. La directrice marketing plaide au contraire pour la complémentarité et la souplesse de l’alternance entre les modes de transport.

 

Et Caroline Villien d’imaginer l’avenir autour d’un Pass Mobilité qui permettrait autant de prendre le bus et le tram que les vélos ou voitures partagées. « Ce n’est pas pour aujourd’hui », temporise-t-elle, mais l’ambition affichée est bien de motiver les usagers à changer leurs habitudes en matière de déplacements.

 

Les offres de fidélisation autour des réseaux de transports en commun, qui fleurissent dans plusieurs villes de France comme Lyon ou Toulouse, pourront-elles y contribuer ?

 

Florent Mathieu

 

 

* Le site Place Gre’net s’est ainsi lui-même paré durant quelques jours d’un bandeau Avantag.

 

commentez lire les commentaires
4891 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Grenoble ville bien desservi par le tramway et bus tre belle ville

    sep article
  2. Les clients fidèles seraient très heureux de pouvoir recharger leur carte à puce OURA tarif réduit VALIDE aux bornes de rechargement de leur quartier ( MUSEE NOTRE DAME)
    Ce dysfonctionnement a été signalé au service client TAG , qui m’a répondu par écrit le 5 mars 2018 que cela doit fonctionner aux bornes .
    Malgré mes nombreuses relances au point relais Alsace Lorraine qui a constaté le dysfonctionnement a ce jour AUCUNE ACTION n’a été faite par la TAG.

    Que la TAG fasse fonctionner l’existant attendu par ses clients plutôt que dépenser dans des programmes qui me semble peu utile.

    sep article
  3. Plutôt que de gaspiller de l’argent dans des sites qui ne fonctionnent pas ou des programmes de fidélités à la noix, la TAG ferait mieux de réfléchir à la gratuité des TC sur l’agglomération grenobloise !

    sep article
  4. Bon, faire un système de fidélité dans un cadre de monopole…surtout que les offres vélo / voiture ne se substituent pas.
    Ça me laisse dubitatif… j’aurai préféré que l’argent pour le voyage à Rome et tout le reste aille pour le service, la propreté, allez, soyons fou, plus de tram certains jours.
    L’époque est à la « gamification »
    Je vieillis… pour moi remercier le client ce n’est pas lui permettre de jouer à la loterie (on parle de l’addiction aux jeux??) mais d’avoir un service irréprochable.
    A de faux de l’un, peux être instituer l’autre se sont dit la SEMITAG?

    sep article