Fidélisation à points : La Tag lance la plateforme Avantag pour « récompenser » ses usagers les plus fidèles

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – La Tag repense son programme de fidélisation à travers la plateforme Avantag. Depuis le 20 août 2018, après inscription au programme d’avantages, les abonnés Tag bénéficient de 10 points pour un euro dépensé. Autant de points convertibles en offres ou tirages au sort auprès des partenaires locaux ou nationaux de la Tag. Un programme destiné à « récompenser les clients fidèles », qui souffre encore de quelques soucis de lisibilité. 

 

 

Pour la ren­trée 2018, le pro­gramme de fidé­lité de la Tag fait peau neuve avec la pla­te­forme Avantag. Finis les ché­quiers-cadeaux déli­vrés aux abon­nés les plus fidèles (et infor­més de leur exis­tence) : les Transports de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise se dotent d’un véri­table pro­gramme de fidé­lité à points, don­nant lieu à des avan­tages auprès de par­te­naires locaux ou natio­naux.

 

Les clients réguliers de la Tag bénéficient désormais de 10 points fidélité pour un euro d'achat. © Chloé Ponset - Place Gre'net

Les clients régu­liers de la Tag béné­fi­cient désor­mais de 10 points fidé­lité pour un euro d’a­chat. © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Le prin­cipe ? Un euro dépensé vaut 10 points fidé­lité cré­di­tés sur le compte de l’u­ti­li­sa­teur après ins­crip­tion. Avec la pos­si­bi­lité de per­ce­voir des bonus, en fonc­tion par exemple du mode d’a­bon­ne­ment : les abon­nés annuels per­çoivent ainsi 500 points sup­plé­men­taires, et les usa­gers men­sua­li­sés 50. À la créa­tion d’un compte Avantag, l’u­ti­li­sa­teur per­çoit par ailleurs d’emblée un cré­dit de 40 points… et se voit attri­buer 40 points sup­plé­men­taires s’il par­raine une nou­velle ins­crip­tion.

 

 

Offres et tirages au sort

 

Autant de points qui peuvent être conver­tis en offres diverses, aux tarifs plus ou moins éle­vés. Il vous en coû­tera ainsi 300 points pour deux allers-retours avec le Téléphérique de la Bastille, ou 200 points pour une réduc­tion de 10 % sur votre achat chez Interflora. Les points peuvent éga­le­ment s’é­chan­ger pour par­ti­ci­per à des tirages au sort : pour 2 000 points, l’u­sa­ger peut ten­ter de rem­por­ter un an d’a­bon­ne­ment aux ciné­mas Pathé Chavant et Échirolles, ou encore un abon­ne­ment annuel per­met­tant d’as­sis­ter aux matchs des Brûleurs de Loups.

 

Tous les chemins mènent à Rome mais, pour le moment, le tirage au sort n'attirent pas (encore) les foules.

Tous les che­mins mènent à Rome mais, pour le moment, le tirage au sort n’at­tire pas (encore) les foules.

Quant au concours pour gagner un séjour pour deux à Rome dans un hôtel 3 étoiles, il est fixé au tarif net­te­ment plus modeste de 100 points.

 

Que ceux qui dési­rent ten­ter leur chance se ras­surent : ils ont encore une qua­ran­taine de jours et, pour l’heure en tout cas, la concur­rence n’est pas rude.

 

Une semaine après le lan­ce­ment de la for­mule Avantag, le nombre de par­ti­ci­pants aux dif­fé­rents tirages au sort s’élevait ainsi à… zéro.

 

 

Campagne d’affichage et de communication

 

La Tag a donc tout inté­rêt à pro­mou­voir son nou­veau mode de fidé­li­sa­tion. « Nous allons faire une forte cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion sur le sujet pour infor­mer les clients », confirme Caroline Villien, direc­trice mar­ke­ting et com­mer­ciale de la Tag. Au pro­gramme : affi­chage à tous les arrêts, sur les écrans embar­qués dans les trams et bus, ainsi que sur les vitres des tram­ways ou de l’a­gence mobi­lité Alsace-Lorraine.

 

Des cam­pagnes publi­ci­taires dans la presse sont éga­le­ment à l’ordre du jour*. La période de pro­mo­tion doit s’é­tendre sur un mois, avec pro­ba­ble­ment des « piqûres de rap­pel », pré­cise encore Caroline Villien. Pour qui la nou­velle offre est aussi l’oc­ca­sion de mettre en avant des par­te­naires locaux his­to­riques.

 

Les Musiciens du Louvre comptent parmi les partenaires locaux de la Tag. © Anthony Cottarel

Les Musiciens du Louvre comptent parmi les par­te­naires locaux de la Tag. © Anthony Cottarel

« Nous aimons le côté local, et essayer de pro­mou­voir les par­te­naires locaux avant tout », confie-t-elle, en citant Métrovélo, la MC2, les Musiciens du Louvre, le Musée de Grenoble ou encore l’Hexagone.

 

Pourtant, pour le moment, aucun de ces par­te­naires n’ap­pa­raît dans la liste pro­po­sée par la Tag, où ne figurent que 17 offres. Un simple contre­temps selon Caroline Villien.

 

Il est vrai que la pla­te­forme Avantag pour­rait encore béné­fi­cier de quelques amé­lio­ra­tions. Ainsi, le le mélange entre tirages au sort et offres fixes peut-il prê­ter à confu­sion. Plus gênante, l’ab­sence de men­tion du site inter­net de bou­tiques offrant des réduc­tions. En par­ti­cu­lier s’a­gis­sant de la Compagnie des sens, une pla­te­forme de vente d’huiles essen­tielles acces­sible uni­que­ment en ligne. Des petits désa­gré­ments sans doute liés au lan­ce­ment.

 

 

Amener les usagers à changer leurs habitudes

 

Quelle est la phi­lo­so­phie de ce pro­gramme de fidé­li­sa­tion ? « L’idée, c’est vrai­ment de remer­cier les clients. Nous avons des clients très fidèles, qui sont avec nous depuis cinq ans ou plus, et jus­qu’à aujourd’­hui nous n’a­vions pas fait assez envers eux », estime la direc­trice mar­ke­ting. Le but n’est donc pas d’at­ti­rer de nou­veaux clients, mais bien de récom­pen­ser la fidé­lité, insiste-t-elle.

 

Un tramway dans Grenoble © Léa Raymond - Place Gre'net

Un tram­way dans Grenoble. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Des clients dont la fidé­li­sa­tion pour­rait sem­bler acces­soire : quelle autre com­pa­gnie que la Tag pour emprun­ter des trans­ports en com­mun sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise ? Caroline Villien n’est pas d’ac­cord : « Les clients ont le choix de prendre le vélo, de prendre une trot­ti­nette ou de faire du covoi­tu­rage ! » Pas ques­tion pour autant de par­ler de concur­rence. La direc­trice mar­ke­ting plaide au contraire pour la com­plé­men­ta­rité et la sou­plesse de l’al­ter­nance entre les modes de trans­port.

 

Et Caroline Villien d’i­ma­gi­ner l’a­ve­nir autour d’un Pass Mobilité qui per­met­trait autant de prendre le bus et le tram que les vélos ou voi­tures par­ta­gées. « Ce n’est pas pour aujourd’­hui », tem­po­rise-t-elle, mais l’am­bi­tion affi­chée est bien de moti­ver les usa­gers à chan­ger leurs habi­tudes en matière de dépla­ce­ments.

 

Les offres de fidé­li­sa­tion autour des réseaux de trans­ports en com­mun, qui fleu­rissent dans plu­sieurs villes de France comme Lyon ou Toulouse, pour­ront-elles y contri­buer ?

 

Florent Mathieu

 

 

* Le site Place Gre’net s’est ainsi lui-même paré durant quelques jours d’un ban­deau Avantag.

 

commentez lire les commentaires
5730 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Grenoble ville bien des­servi par le tram­way et bus tre belle ville

    sep article
  2. Les clients fidèles seraient très heu­reux de pou­voir rechar­ger leur carte à puce OURA tarif réduit VALIDE aux bornes de rechar­ge­ment de leur quar­tier ( MUSEE NOTRE DAME)
    Ce dys­fonc­tion­ne­ment a été signalé au ser­vice client TAG , qui m’a répondu par écrit le 5 mars 2018 que cela doit fonc­tion­ner aux bornes .
    Malgré mes nom­breuses relances au point relais Alsace Lorraine qui a constaté le dys­fonc­tion­ne­ment a ce jour AUCUNE ACTION n’a été faite par la TAG.

    Que la TAG fasse fonc­tion­ner l’exis­tant attendu par ses clients plu­tôt que dépen­ser dans des pro­grammes qui me semble peu utile.

    sep article
  3. Plutôt que de gas­piller de l’argent dans des sites qui ne fonc­tionnent pas ou des pro­grammes de fidé­li­tés à la noix, la TAG ferait mieux de réflé­chir à la gra­tuité des TC sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise !

    sep article
  4. Bon, faire un sys­tème de fidé­lité dans un cadre de monopole…surtout que les offres vélo / voi­ture ne se sub­sti­tuent pas.
    Ça me laisse dubi­ta­tif… j’au­rai pré­féré que l’argent pour le voyage à Rome et tout le reste aille pour le ser­vice, la pro­preté, allez, soyons fou, plus de tram cer­tains jours.
    L’époque est à la « gami­fi­ca­tion »
    Je vieillis… pour moi remer­cier le client ce n’est pas lui per­mettre de jouer à la lote­rie (on parle de l’ad­dic­tion aux jeux??) mais d’a­voir un ser­vice irré­pro­chable.
    A de faux de l’un, peux être ins­ti­tuer l’autre se sont dit la SEMITAG ?

    sep article