Avant la fête de l’Aïd al Adha, la préfecture de l’Isère et les autorités du culte musulman rappellent les règles

sep article

FIL INFO – La fête musulmane de l’Aïd al Adha, dite fête du sacrifice, aura lieu le 21 août prochain. En amont de cette célébration, la préfecture de l’Isère et le conseil régional du culte musulman (CRCM) de Rhône-Alpes rappellent dans un communiqué de presse conjoint les règles en matière d’abattage des animaux, notamment sur le plan sanitaire.

 

 

Fidèles lors d'une prière à la mosquée de Teisseire, rue Paul Cocat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fidèles lors d’une prière à la mosquée de Teisseire, rue Paul Cocat, à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’Aïd al Adha est la fête la plus importante de la religion musulmane. Cette fête du sacrifice, également appelée Aïd el Kébir – la « grande fête » en arabe – est fixée cette année au mardi 21 août. Elle consiste à sacrifier un animal en commémoration du prophète Ibrahim (Abraham pour les Juifs et les Chrétiens).

 

Afin de rappeler les règles sanitaires, le préfet de l’Isère et le conseil régional du culte musulman (CRCM) de Rhône-Alpes listent conjointement les procédures à suivre. « L’abattage des animaux ne peut être pratiqué que dans un abattoir agréé », rappellent-ils notamment dans un communiqué conjoint.

 

 

Des établissements agréés pour l’abattage

 

« Il appartient aux personnes souhaitant faire abattre un animal à cette occasion de le réserver auprès d’un éleveur, celui-ci devant l’acheminer vers un de ces abattoirs dans un moyen de transport approprié, poursuit le communiqué. Il est impératif de s’assurer auprès du gestionnaire de l’abattoir de sa disponibilité pour recevoir l’animal et du jour et de l’horaire prévu de l’abattage. »

 

L'abattage rituel de mouton lors de l'Aïd al Adha permet aux musulmans de commémorer du sacrifice d'Abraham (peinture du Caravage)

L’abattage rituel de mouton lors de l’Aïd al Adha permet aux musulmans de commémorer le sacrifice d’Abraham (peinture du Caravage).

Sous le contrôle de la direction départementale de la protection des populations, deux abattoirs en Isère sont habilités : celui de Grenoble-Fontanil-Cornillon et celui de La-Tour-du-Pin, mais le second est uniquement destiné aux bovins.

 

Ces organismes assurent « une inspection sanitaire de chaque animal et le respect des règles de contention animale par les sacrificateurs agréés par les organismes religieux ».

 

Trois établissements « répondant aux normes applicables aux abattoirs » ont également reçu un agrément temporaire pour l’Aïd al Adha : il s’agit des éleveurs Eric Martin, à Roissard, et Jérôme Jourdan, à Savas-Mépin, ainsi que de l’association Dolly à La-Chapelle-de-Surieu.

 

 

Des règles destinées à éviter les risques sanitaires

 

La préfecture rappelle qu’il est aussi possible de s’approvisionner en carcasses de moutons dans certaines grandes surfaces et boucheries spécialisées. Et insiste sur « les risques sanitaires que présente la consommation de viandes issues de carcasses non inspectées ».

 

Boucherie hallal place Saint-Bruno à Grenoble. © Muriel Beaudoing - placegrenet.fr

Boucherie hallal place Saint-Bruno à Grenoble. © Muriel Beaudoing – placegrenet.fr

D’autre part, les abattoirs retirent systématiquement des carcasses des animaux certaines parties présentant un risque pour la santé : crâne, yeux, rate et une partie de l’intestin.

 

Des précautions doivent par ailleurs être prises pour le transport de la viande : « Celle-ci doit être amenée rapidement au lieu de cuisson, si possible en l’ayant réfrigérée. »

 

 

Des sanctions en cas d’infraction

 

Le communiqué précise enfin que sont interdits la détention et le transport d’animaux, sauf par les personnes habilitées. De même que l’abattage en dehors des sites prévus ou l’import illicite de viandes.

 

Les sanctions envers les contrevenants sont d’ordre administratif, avec la saisie des carcasses, mais aussi pénales : « L’abattage dans des conditions illicites ou la complicité d’abattage clandestin est un délit puni de six mois d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende », rappelle ainsi la préfecture.

 

FE

 

Numéros des établissements agréés pour l’Aïd al Adha :

Abattoir de Grenoble-Fontanil-Cornillon : tel. 04 76 75 27 81
Abattoir de La-Tour-du-Pin (uniquement pour des bovins) : tel. 04 74 97 05 77
Eric Martin, à Roissard : tel. 06 86 90 84 01
Jérôme Jourdan, à Savas-Mépin : tel. 06 63 45 39 07
Association Dolly, à la Chapelle-de-Surieu : tel. 06 81 51 69 42

 

 

commentez lire les commentaires
5762 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.