Bannière NL JEP 2021
Avec Louez facile, la Métro propose aux propriétaires de conventionner leurs logements contre une gestion par des associations et une déduction fiscale.

Louez facile, un nouvel outil de Grenoble-Alpes Métropole en faveur du logement social

Louez facile, un nouvel outil de Grenoble-Alpes Métropole en faveur du logement social

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Un nouvel outil pour augmenter le parc de logements sociaux et remédier à la vacance des logements ? C’est ainsi que la Métropole présente Louez facile, un dispositif de conventionnement de logements privés qui assure aux propriétaires la gestion de leurs biens par des associations… ainsi qu’une déduction fiscale sur leurs revenus fonciers.

 

Pour la vice-pré­si­dente de la Métro en charge de l’Habitat et du Logement, c’est « une démarche gagnant-gagnant ». Christine Garnier, en com­pa­gnie du pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole Christophe Ferrari, de la pré­si­dente d’Un toit pour tous Andrée Demon et du pré­sident de Solidaires pour l’ha­bi­tat (Soliha) Isère-Savoie André Indigo, pré­sen­tait ce 19 juin un nou­vel outil en faveur du loge­ment social : le dis­po­si­tif Louez facile.

 

De gauche à droite : Andrée Demon, Christine Garnier, Christophe Ferrari et André Indigo présentent le dispositif Louez facile © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Andrée Demon, Christine Garnier, Christophe Ferrari et André Indigo pré­sentent le dis­po­si­tif Louez facile © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Le prin­cipe ? Louez facile per­met aux pro­prié­taires de faire conven­tion­ner leurs loge­ments (non meu­blés) comme loge­ments sociaux, et d’en confier la ges­tion aux  asso­cia­tions Un toit pour tous ou de Soliha, au tra­vers de leurs agences immo­bi­lières à voca­tion sociale res­pec­tives. Si les loyers per­çus sont natu­rel­le­ment plus bas que ceux du parc loca­tif privé, le pro­prié­taire béné­fi­cie d’une sécu­ri­sa­tion de son bien… et d’une déduc­tion fis­cale accor­dée par l’État de 85 % sur ses reve­nus bruts fonciers.

 

 

Répondre aux inquiétudes des propriétaires

 

« Un pro­prié­taire peut hési­ter à louer, avoir du mal, ne pas avoir le temps de s’en occu­per, être inquiet de savoir com­ment cela va se pas­ser – est-ce que les loyers vont être payés ? –, de com­ment il va retrou­ver son loge­ment quand le loca­taire va par­tir… », explique Christine Garnier. Autant d’in­quié­tudes que Louez facile entend gom­mer, en échange d’une inté­gra­tion du loge­ment dans le parc loca­tif social, le temps du conventionnement.

 

 

Si les loca­taires des loge­ments en ques­tion seront sui­vis par les asso­cia­tions, Andrée Demon insiste sur la proxi­mité vou­lue avec les pro­prié­taires : « Nous leur appor­tons un cer­tain nombre de ser­vices, pour les tra­vaux par exemple, et nous leur per­met­tons de suivre la ges­tion de leur loge­ment ». Un toit pour tous est fami­lier de l’exer­cice : l’as­so­cia­tion gère déjà plus de 500 loge­ments, dont 202 confiés par des « pro­prié­taires soli­daires ».

 

 

Des besoins toujours importants sur le territoire de la Métro

 

Le dis­po­si­tif semble d’au­tant plus néces­saire que les besoins sont impor­tants, rap­pelle de son côté Christophe Ferrari. Le Programme local de l’ha­bi­tat (PLH) de la Métro s’est fixé pour objec­tif de créer 1 300 nou­veaux loge­ments sociaux par an. Or, « la construc­tion de loge­ments neufs ne peut pas répondre seule aux besoins », pour­suit Christophe Ferrari. Difficile, en effet, de « pous­ser les mon­tagnes »…

 

Le conven­tion­ne­ment appa­raît donc comme une solu­tion com­plé­men­taire pour per­mettre aux 15 000 deman­deurs de loge­ments sociaux actuel­le­ment enre­gis­trés par la Métro d’es­pé­rer obte­nir satis­fac­tion. Grenoble-Alpes Métropole compte sur 100 conven­tion­ne­ments annuels, dont 70 dans le cadre du dis­po­si­tif Louez facile. Et l’at­trac­ti­vité semble au ren­dez-vous : lancé en octobre 2017 sans publi­cité par­ti­cu­lière, Louez facile a déjà per­mis le conven­tion­ne­ment de vingt logements.

 

 

Une outil de lutte contre la vacance des logements ?

 

Argument mas­sue pour les muni­ci­pa­li­tés, la Métro voit encore dans le nou­veau dis­po­si­tif une manière de par­ti­ci­per aux obli­ga­tions de la loi SRU (Solidarité et renou­vel­le­ment urbain). Les loge­ments conven­tion­nés peuvent contri­buer à atteindre les 25 % de loge­ments sociaux exi­gés par le texte. En par­ti­cu­lier, note Christine Garnier, « pour les com­munes qui ont des dif­fi­cul­tés et peu de fon­cier dis­po­nible ».

 

Face aux logements vacants, des associations comme Droit au logement 38 exige la réquisition. Rassemblement devant la Préfecture de l'Isère en mai 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Face aux loge­ments vacants, des asso­cia­tions comme Droit au loge­ment 38 exigent la réqui­si­tion. Rassemblement devant la pré­fec­ture de l’Isère en mai 2017. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Mais l’en­jeu est aussi de remé­dier à la vacance des loge­ments. La Métro a revu ses chiffres à la baisse, son esti­ma­tion pas­sant de 6 000 à 4 000 loge­ments inoc­cu­pés sur le ter­ri­toire de la Métropole. « Cela fait beau­coup ! », recon­naît néan­moins la vice-pré­si­dente délé­guée à l’Habitat, qui espère pou­voir mobi­li­ser cer­tains de ces loge­ments. Encore faut-il iden­ti­fier et retrou­ver les pro­prié­taires, concède-t-elle.

 

Dans tous les cas, André Indigo de Soliha n’a pas de doute : Louez facile est « une vraie réponse à la vacance crois­sante sur le parc loca­tif », autant qu’une « vraie réponse à la dif­fi­culté de “sol­va­bi­li­ser” les can­di­dats loca­taires ». Et côté Un toit pour tous, la moti­va­tion est éga­le­ment de mise : ses ser­vices auraient déjà retrouvé 400 pro­prié­taires de loge­ments vacants sus­cep­tibles d’être contac­tés, se réjouit ainsi sa présidente.

 

 

Florent Mathieu

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les acteurs du terrain social adressent cinq propositions en faveur du logement des plus vulnérables en Isère
Les acteurs du terrain social font cinq propositions en faveur du logement des plus vulnérables en Isère

FOCUS - Trois acteurs du terrain social – l'Association des bailleurs sociaux de l'Isère, Un Toit pour tous et la Fédération des acteurs de la Lire plus

Un toit pour tous organise des webinaires sur la question du logement des plus vulnérables
Un toit pour tous organise des webinaires sur la question du logement des plus vulnérables

  FLASH INFO — Quel état des lieux pour le logement des plus vulnérables en Isère? Tel sera la thématique générale de la série de Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Le dispositif d’hébergement d’urgence hivernal en Isère jugé insuffisant par les associations

  FOCUS - La préfecture de l'Isère a détaillé, ce mardi 19 novembre, le dispositif  d'hébergement d'urgence hivernal prévoyant 550 nouvelles places. Mais aussi une Lire plus

Nuit de la solidarité, Logement d’abord… Comme chaque année, Un toit pour tous dresse l’état du mal-logement en Isère

À l'occasion de son rendez-vous annuel sur l'État du mal-logement en Isère, l'association Un toit pour tous et sa “filiale” l'Observatoire de l'hébergement et du Lire plus

Un collectif d'associations de Grenoble se mobilise dans le cadre de la Journée du refus de la misère, mercredi 17 octobre à 16 heures rue Félix-Poulat
Nuit de la solidarité : 1757 personnes sans-abris recensées sur le territoire de la Métro

FIL INFO - La Métropole de Grenoble livre les premiers résultats de la Nuit de la solidarité, organisée le mercredi 30 janvier. Au total, 620 Lire plus

La Nuit de la solidarité mise en cause par Parlons-en, espace d’échanges entre précaires

FIL INFO - La Nuit de la solidarité, organisée le mercredi 30 janvier dans l'agglomération grenobloise, ne suscite pas que de l'enthousiasme. Espace de débat Lire plus

Flash Info

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

|

09/09

9h58

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

La Rampe-Lancement de saison

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin