Les handballeurs de Grenoble – Saint-Martin-d’Hères champions de France de Nationale 1

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Assurés de monter en Proligue, la deuxième division du handball français, depuis fin avril, les handballeurs du Grenoble – Saint-Martin-d’Hères-Guc ont été sacrés champions de France de Nationale 1 ce samedi 26 mai après leur victoire face à Angers-Noyant (22−19).

 

 

Une sai­son par­faite. Le 28 avril en l’emportant à Amiens (23−26), le Grenoble – Saint-Martin-d’Hères-Guc (GSMH-Guc) obte­nait la mon­tée en Proligue, la deuxième divi­sion du hand­ball fran­çais. Ce samedi 26 mai, les Isérois ont décro­ché le titre de cham­pion de France de Nationale 1, la troi­sième divi­sion, en s’im­po­sant face à Angers-Noyant (22−19).

 

 

Les Isérois menés à la mi-temps

 

Dans la halle Pablo-Néruda de Saint-Martin-d’Hères, les hommes de l’en­traî­neur Aziz Benkahla ont eu du mal à mar­quer en pre­mière mi-temps. Si bien qu’ils étaient menés à la pause 7 – 9. Le tout petit score reflé­tait l’emprise des défenses sur les attaques.

 

Grâce à leur succès face à Angers (22-19), les handballeurs du Grenoble - Saint-Martin-d'Hères-Guc décrochent le titre en Nationale 1, la troisième divisionL'équipe du GSMH-Guc est championne de France de Nationale 1 après son succès face à Angers-Noyant. © GSMH-Guc

L’équipe du GSMH-Guc est cham­pionne de France de Nationale 1 après son suc­cès face à Angers-Noyant. © GSMH-Guc

En deuxième période, la par­tie a été un peu plus pro­li­fique en buts. Mais le score, lui, est resté très serré. Après un chassé-croisé entre les deux équipes, le GSMH-Guc a pris défi­ni­ti­ve­ment les devants à la 57e minute (20−19). Profitant de la soli­dité de son gar­dien Yvan Clot, il ajou­tera deux nou­velles réa­li­sa­tions. Avec ce suc­cès 22 – 19, Grenoble – Saint-Martin-d’Hères est offi­ciel­le­ment cham­pion de France Nationale 1.

 

Les Martinéro-Grenoblois n’ont connu qu’une seule défaite en phases finales, face à Gonfreville-l’Orcher (24−28), le 12 mai. L’accession en Proligue et le sacre en Nationale 1 sont donc méri­tés.

 

 

Se maintenir en Proligue la saison prochaine

 

Les diri­geants isé­rois tra­vaillent depuis long­temps déjà pour que le GSMH-Guc puisse bien figu­rer en deuxième divi­sion la sai­son pro­chaine. Le bud­get sera en aug­men­ta­tion sen­sible. « Nous allons pas­ser de 600 000 à 900 000 euros », expli­quait le vice-pré­sident Jean-Luc Blache dans le Dauphiné libéré le 26 avril. Pour y par­ve­nir, le club compte sur « les recettes de la billet­te­rie, du mar­ke­ting et de nou­veaux apports des col­lec­ti­vi­tés sous la forme de pres­ta­tions de ser­vices », pré­ci­sait-il.

 

Les hand­bal­leurs conti­nue­ront de jouer leurs matchs à domi­cile à la halle Pablo-Néruda. Celle-ci connaî­tra cer­taines adap­ta­tions pour répondre au cahier des charges imposé par la Ligue natio­nale de hand­ball (LNH). Côté effec­tif, l’os­sa­ture du groupe sera conser­vée et ren­for­cée par les arri­vées de quatre à cinq recrues a priori. Objectif : décro­cher le main­tien.

 

LG

 

 

commentez lire les commentaires
1641 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.