Festival Les Arts du récit : c’est parti pour une 31e édition !

sep article



FOCUS – Le festival Les Arts du récit revient, du 10 au 25 mai, sur l’ensemble de l’agglomération. Le patrimoine oral y est richement représenté, avec des contes merveilleux de l’enfance et des histoires aux prises avec notre époque. Conteurs aguerris et nouvelles générations de raconteurs prouvent que cet art séculaire est plus que jamais vivace.

 

 

Avec 64 spectacles dans 55 lieux différents, le programme est chargé mais de qualité pour la nouvelle édition du festival Les Arts du récit, du 10 au 25 maiLayla Darwiche. © Danica Bijeljac

Layla Darwiche, conteuse des Mille et une nuits. © Danica Bijeljac

On dit que celui qui lira le livre des Mille et une Nuits de la pre­mière à l’ultime page mourra aus­si­tôt le livre refermé car il aura vécu. Aussi riche en contes soit la pro­gram­ma­tion de cette 31édi­tion du fes­ti­val Les Arts du récit, du 10 au 25 mai, nul risque de mort immi­nente pour le spec­ta­teur. Le plus grand dan­ger étant, à la rigueur, de retrou­ver le plai­sir perdu de s’entendre conter une his­toire.

 

Comme à son habi­tude, le fes­ti­val balaye lar­ge­ment le spectre des genres de conte, des plus tra­di­tion­nels aux plus contem­po­rains. Côté tra­di­tion, Les Mille et une Nuits incarnent sans doute avec le plus de force le pou­voir de la parole. Shéhérazade n’échappe à sa condam­na­tion à mort par le sul­tan qu’en le main­te­nant en haleine, d’une nuit à une autre, par la grâce de ses récits. Layla Darwiche en pro­pose cinq épi­sodes nar­rés dans des espaces gre­no­blois dif­fé­rents.

 

 

Le conte à la page

 

L’une des mis­sions du Centre des Arts du récit, qui cha­peaute le fes­ti­val, est de conser­ver mais aussi de contri­buer à renou­ve­ler le patri­moine oral du conte. Le tra­vail que le Centre mène à l’année a d’ailleurs été salué puisqu’il a obtenu le label « Scène conven­tion­née d’intérêt natio­nal “Art et Création” ». Du même coup, il s’est offert un petit coup de jeune en renou­ve­lant son iden­tité visuelle (de manière réus­sie). Et, côté pro­gram­ma­tion, il conti­nue de sou­te­nir des pro­po­si­tions plus aty­piques, voire même expé­ri­men­tales.

 

L’oralité que sup­pose le conte n’exclut pas un véri­table tra­vail scé­no­gra­phique. Aussi Mélancolie Motte uti­lise-t-elle une pis­cine gon­flable sur la scène. Dans La mer et lui (mer­credi 23 mai à l’Espace 600), la jeune femme raconte l’histoire d’un capi­taine à la retraite qui demande la mer en mariage. En accep­tant, elle se coule dans un verre d’eau. D’où cette pis­cine-patau­geoire en guise d’accessoire extrê­me­ment poly­va­lent.

 

 

Côté décor inven­tif et futé, le spec­tacle Bonhomme, de Julien Tauber, semble bien doté. Pour figu­rer le décor au sein duquel évo­lue le per­son­nage (un bon­homme qui vit dans une boîte en car­ton sur le par­king d’un centre com­mer­cial), Vincent Godeau – qui est aussi l’auteur du livre dont est tiré le spec­tacle – a ima­giné une scé­no­gra­phie amo­vible, qui sert mali­cieu­se­ment le pro­pos.

 

 

 

Les histoires d’amour

 

Parmi les fils rouges de cette édi­tion ? L’amour, thé­ma­tique uni­ver­selle ultra-pré­sente dans les contes. Mais, là encore, on retient deux pro­po­si­tions sin­gu­lières qui abordent la chose par des che­mins de tra­verse. Dans À mes amours (mardi 22 mai, à L’Odyssée d’Eybens), la comé­dienne Adèle Zouane fait la liste – amu­sée, émue, intime – de ses amours. Le jeu de la jeune femme apporte à ce mono­logue beau­coup de vie et de fraî­cheur.

 

 

Plus poli­tique est la séduc­tion abor­dée par Jérôme Rouger dans Plaire, abé­cé­daire de la séduc­tion (ven­dredi 18 mai, au Grand Angle de Voiron). L’envie de plaire est décli­née de la séduc­tion amou­reuse à la séduc­tion poli­tique, qui façonne donc autant les indi­vi­dus que les socié­tés dans leur ensemble. Le spec­tacle verse plu­tôt ici du côté de la fausse confé­rence dro­la­tique pleine d’énergie.

 

Adèle Duminy

 

 

Infos pratiques

 

L’ensemble de la foi­son­nante pro­gram­ma­tion sur le site du fes­ti­val Les Arts du récit.

 

 

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
1501 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.