Surendettement en Isère : moins de dossiers déposés en 2017, mais des dettes plus importantes

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – La Commission de surendettement de l’Isère livre le bilan 2017 de la situation du surendettement des Isérois. Si le nombre de dossiers présentés est en baisse par rapport à l’année précédente, la dette moyenne est pour sa part en augmentation. Invariable d’une année sur l’autre, le nombre de “redépôts” demeure important.

 

 

Comme chaque année, la Commission de sur­en­det­te­ment de l’Isère a livré le bilan 2017 de la situa­tion du sur­en­det­te­ment des Isérois. Composée de res­pon­sables de la Banque de France, mais aussi de repré­sen­tants de créan­ciers comme d’as­so­cia­tions de consom­ma­teurs, la Commission s’est au total réunie à 26 reprises au cours de l’an­née 2017.

 

Agence de la Banque de France à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Agence de la Banque de France à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Une nou­velle fois, le nombre de dépôts de dos­sier est à la baisse. Mais si cette baisse était, en 2016, infé­rieure à la ten­dance natio­nale, elle la rejoint et même la dépasse légè­re­ment pour 2017. Ainsi, 3 411 dos­siers ont été dépo­sés sur le dépar­te­ment de l’Isère, contre 3 670 en 2016. Soit une baisse d’en­vi­ron 7 %, contre 6,7 % au niveau natio­nal.

 

Certaines don­nées ne changent pas d’une année sur l’autre. Ainsi, le taux d’ac­cep­ta­tion des dos­siers demeure très impor­tant, supé­rieur à 90 %. Et les « redé­pôts », soit des dos­siers dépo­sés par des per­sonnes qui ont déjà fait appel aupa­ra­vant à la Commission, conti­nuent à repré­sen­ter une part impor­tante, avec 46 % du volume total. Preuve que les « solu­tions pérennes » aux­quelles aspirent la Commission pèsent par­fois peu face aux situa­tions de pau­vreté.

 

 

Un endettement moyen en augmentation de 5 000 euros

 

Si le nombre de dos­siers est moindre, l’an­née 2017 n’en est pas moins mar­quée par une nou­velle hausse des dos­siers de « pro­cé­dures de réta­blis­se­ment per­son­nel » (PRP), soit un effa­ce­ment pur et simple de la dette face à une situa­tion finan­cière jugée trop dégra­dée, avec ou sans liqui­da­tion judi­ciaire. Les PRP repré­sen­taient 42 % des dos­siers en 2016, contre 49 % en 2017.

 

Réunion de la Commission de surendettement en 2017 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Réunion de la Commission de sur­en­det­te­ment en 2017 © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

De plus, l’en­det­te­ment moyen des per­sonnes est éga­le­ment en aug­men­ta­tion : il s’é­lève à 47 302 euros, soit 5 000 euros de plus qu’en 2016 (42 283 euros). « Cette évo­lu­tion est essen­tiel­le­ment liée à la pro­gres­sion de l’encours moyen immo­bi­lier dans un contexte de nombre de dos­siers avec bien immo­bi­lier supé­rieur en 2017 », explique la Commission.

 

 

Le non-emploi, facteur aggravant du surendettement

 

Quelle typo­lo­gie de l’en­det­te­ment en 2017 en Isère ? 84 % des dos­siers com­portent des dettes de la vie cou­rante, sur les­quelles les arrié­rés loca­tifs pèsent dans 57 % des cas. Les cré­dits jouent éga­le­ment un rôle impor­tant, puisque 79 % des dos­siers indiquent des cré­dits à la consom­ma­tion, et 13 % des cré­dits immo­bi­liers. En moyenne, un dos­sier contient neuf dettes dif­fé­rentes.

 

En novembre 2017, la Banque de France et le CCAS de Grenoble ont signé une convention de partenariat pour lutter contre le surendettement © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

En novembre 2017, la Banque de France et le CCAS de Grenoble ont signé une conven­tion de par­te­na­riat pour lut­ter contre le sur­en­det­te­ment © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

 

À noter éga­le­ment : 48,7 % des per­sonnes sur­en­det­tées vivent seules, en situa­tion de céli­bat, de sépa­ra­tion, de divorce ou de veu­vage. Dans plus d’un cas sur d’eux, il s’a­git d’une per­sonne âgée entre 35 et 54 ans. Enfin, la situa­tion de non-emploi consti­tue un fac­teur clas­sique de sur­en­det­te­ment : moins d’un tiers des sur­en­det­tés exerce une acti­vité sala­riée, dans le cadre d’un CDD ou d’un CDI.

 

 

FM

 

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
1385 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.