Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Disparition inquiétante de la Prophétesse d’Antinoé : le Musée de Grenoble sous le choc

sep article

ÉVÉNEMENT – La Prophétesse d’Antinoé, momie “vedette” de la salle des antiquités du Musée de Grenoble, a mystérieusement disparu dans la nuit du 28 au 29 mars. Vol ou plaisanterie de mauvais goût ? Certains internautes penchent pour une explication beaucoup plus inquiétante… Et le trouble est perceptible au sein du personnel du musée.

 

 

Pièce maîtresse de la salle des antiquités du Musée de Grenoble, la momie appelée “Prophétesse d’Antinoé” s’est mystérieusement volatilisée dans la nuit du 28 au 29 mars. Une disparition qui n’a été rendue publique que quelques jours plus tard, pour laisser le temps aux enquêteurs de procéder « sereinement » aux premières constatations, expliquent les services du Musée.

 

La Prophétesse d'Antinoé © Jean-Luc Lacroix - Musée de Grenoble

La Prophétesse d’Antinoé avant sa disparition, inexpliquée à ce jour. © Jean-Luc Lacroix – Musée de Grenoble

 

Datant d’entre 520 et 610 après Jésus-Christ, la Prophétesse d’Antinoé demeure à bien des égards une figure intrigante, tant pour la fonction sociale que pouvait entretenir cette “jeune” femme de 1 500 ans que pour son étonnant état de conservation. « Sa disparition est un choc et, nous l’espérons, une très mauvaise blague », a déclaré le directeur du Musée de Grenoble Guy Tosatto.

 

 

D’étranges craquements et grincements

 

Une mauvaise blague ? La disparition de la momie coïncide en effet avec la quinzième édition de la Nocturne des étudiants. De là à penser que quelques esprits potaches auraient profité de l’occasion pour jouer un mauvais tour à celle que l’on surnomme aussi « la Prêtresse des images d’Osiris Antinoüs », il n’y a qu’un pas.

 

Rascar Capac, cauchemardesque momie de l'univers de Tintin. © Hergé - Éditions Moulinsart

Rascar Capac, cauchemardesque momie de l’univers de Tintin. © Hergé – Éditions Moulinsart

D’autres théories plus inquiétantes circulent cependant sur les réseaux sociaux. Certains n’oublient pas les rumeurs entourant la dépouille de la Prophétesse d’Antinoé qui, à l’image d’autres momies comme celle du célèbre Toutankhamon, n’aurait pas apprécié d’être dérangée dans son sommeil éternel pour être exposée aux regards. Le Musée de Grenoble, un musée hanté ?

 

« Ce ne serait pas la première fois que des choses bizarres arrivent dans la salle des antiquités », nous confie un membre du personnel.

 

Depuis la disparition de la momie, plusieurs affirment par ailleurs avoir entendu des bruits étranges, craquements ou grincements sans causes identifiables, ainsi que des soupirs « très prononcés » dans la section Art contemporain. De quoi semer le trouble, en effet.

 

 

Philémon Fomimolie

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
12635 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Je l’ai croisée cette nuit là et je suis tombé sous le charme. Nous avons été boire un verre dans un bistrot encore ouvert et nous avons longuement parlé. Bien que très âgée, cette grande dame avait encore l’esprit très vif. Quand nous nous sommes quittés au petit matin, je lui ai proposé de la raccompagner. Elle a poliment décliné mon offre, m’expliquant qu’elle prendrait bien encore un peu le frais avant de revenir se reposer au musée. Il me plait de penser qu’elle a pu s’égarer et qu’elle profite de la douceur naissante de notre printemps tardif.

    sep article
  2. Ha le 1e avril…ses momies qui disparaissent… Ses poissons en papier dans le dos…C’est printemps, quoi

    sep article
  3. Ha ha ha !! Quel drôle de Poisson d’avril… ! J’avai presque oublié qu’on est le 1er 😉😉😉

    sep article
  4. sep article
  5. Mais non! On l’a retrouvé dans le placard d’Alain Carignon, enfin! Et il parait qu’il s’est battu avec Piolle et Ferrari pour l’avoir – que même qu’y avait Gemmani qui tirait sur les bandelettes. C’est le syndrome des cruches gauloises du IIIeme siècle peut être africaines…

    Et les marcheurs eux continuent à fouiller. C’est beau de voir Sylvestre, Colargol et Nellie pelle à la main à se faire des ampoules..

    sep article