Dégradations du restaurant La Boucherie : un acte de “terrorisme” vegan ?

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Le restaurant La Boucherie de Grenoble a été vandalisé dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 février, avec en guise de signature un graffiti mentionnant « Vegan Terror ». Un acte de “terrorisme“ vegan ? Les propriétaires de l’établissement eux-mêmes n’y croient pas du tout.

 

 

Un acte de “ter­ro­risme vegan” ? Le res­tau­rant La Boucherie, cours de la Libération à Grenoble, a été vic­time dans la nuit de dimanche à lundi d’actes de dégra­da­tions. Vitres bri­sées, locaux pas­sés à la pein­ture et une ins­crip­tion en lettres noires : « Vegan Terror »*. De quoi sus­ci­ter l’in­té­rêt des médias, y com­pris natio­naux, puisque BFM en per­sonne s’est emparé de l’af­faire.

 

L'une des vitres brisées du restaurant © La Boucherie

L’une des vitres bri­sées du res­tau­rant © La Boucherie

 

Selon nos confrères du Dauphiné libéré, c’est « un homme vêtu de noir et enca­goulé » qui aurait per­pé­tré ces actes durant la nuit. Avant que la police ne pro­cède aux pre­mières consta­ta­tions vers 3 heures du matin, en pré­sence du couple pro­prié­taire du res­tau­rant, Alexandre et Marie-Anne Siaud.

 

 

Les propriétaires ne croient pas à la piste vegan

 

Mais pour les pro­prié­taires, la thèse d’une délin­quance ins­pi­rée par le véga­nisme ne tient pas du tout la route. « Pour nous, c’est une fausse piste !, confie Marie-Anne Siaud. Nous avons des vegans qui viennent man­ger chez nous, ils ne mangent pas de viande mais viennent quand même. Ce n’est pas parce que c’est mar­qué bou­che­rie qu’on ne fait pas d’autres plats ! »

 

Une vache peinturlurée de rouge © La Boucherie

Une vache pein­tur­lu­rée de rouge © La Boucherie

La conjonc­tion des mots « Vegan » et « Terror » elle-même fait tiquer la gérante, qui connaît bien le véga­nisme pour avoir plu­sieurs membres de sa famille proche adeptes de ce mode de vie.

 

De plus, l’é­ta­blis­se­ment n’a jamais reçu de menace. Les pro­prié­taires penchent donc plus pour un acte de van­da­lisme motivé par la jalou­sie.

 

« C’est rageant quand vous met­tez tout votre cœur dans cette affaire et qu’on vient vous sac­ca­ger. On se demande ce que l’on a fait de mal ! », déplore Marie-Anne Siaud. Qui, tou­chée par les nom­breux mes­sages de sou­tien, veut faire savoir que le res­tau­rant reste ouvert. « On va tou­jours de l’a­vant », conclut-elle, déjà occu­pée par l’or­ga­ni­sa­tion d’un évé­ne­ment spé­cial à l’oc­ca­sion de la Saint-Patrick, le 17 mars pro­chain.

 

FM

 

« LE VEGAN EST UN MOUVEMENT DE COMPASSION »

 

Que pense une asso­cia­tion Vegan* d’une telle affaire ? Lydie Visona, pré­si­dente de Cali (Cause ani­maux libre Isère) tient clai­re­ment à se démar­quer d’un tel mode d’ac­tion. « Je le réfute tota­le­ment, ce n’est pas comme cela qu’on fera pas­ser notre mes­sage », nous dit-elle. Et la mili­tante de la cause ani­male de mar­quer son refus d’un slo­gan comme « Vegan Terror » : « Vegan, c’est un mou­ve­ment de com­pas­sion, pas un mou­ve­ment de ter­reur ! », assure-t-elle pour conclure.

 

  • * Le véga­nisme est un mode de consom­ma­tion excluant tout pro­duit issu de l’ex­ploi­ta­tion ani­male, en matière d’a­li­men­ta­tion comme de tex­tile ou de cos­mé­tiques.
commentez lire les commentaires
3733 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ça res­semble au contraire beau­coup a une action vegan. Il y en a une qui est d’ailleurs jugée pour apo­lo­gie du ter­ro­risme cet après-midi

    sep article