Dégradations du restaurant La Boucherie : un acte de “terrorisme” vegan ?

sep article

FIL INFO – Le restaurant La Boucherie de Grenoble a été vandalisé dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 février, avec en guise de signature un graffiti mentionnant « Vegan Terror ». Un acte de “terrorisme“ vegan ? Les propriétaires de l’établissement eux-mêmes n’y croient pas du tout.

 

 

Un acte de “terrorisme vegan” ? Le restaurant La Boucherie, cours de la Libération à Grenoble, a été victime dans la nuit de dimanche à lundi d’actes de dégradations. Vitres brisées, locaux passés à la peinture et une inscription en lettres noires : « Vegan Terror »*. De quoi susciter l’intérêt des médias, y compris nationaux, puisque BFM en personne s’est emparé de l’affaire.

 

L'une des vitres brisées du restaurant © La Boucherie

L’une des vitres brisées du restaurant © La Boucherie

 

Selon nos confrères du Dauphiné libéré, c’est « un homme vêtu de noir et encagoulé » qui aurait perpétré ces actes durant la nuit. Avant que la police ne procède aux premières constatations vers 3 heures du matin, en présence du couple propriétaire du restaurant, Alexandre et Marie-Anne Siaud.

 

 

Les propriétaires ne croient pas à la piste vegan

 

Mais pour les propriétaires, la thèse d’une délinquance inspirée par le véganisme ne tient pas du tout la route. « Pour nous, c’est une fausse piste !, confie Marie-Anne Siaud. Nous avons des vegans qui viennent manger chez nous, ils ne mangent pas de viande mais viennent quand même. Ce n’est pas parce que c’est marqué boucherie qu’on ne fait pas d’autres plats ! »

 

Une vache peinturlurée de rouge © La Boucherie

Une vache peinturlurée de rouge © La Boucherie

La conjonction des mots « Vegan » et « Terror » elle-même fait tiquer la gérante, qui connaît bien le véganisme pour avoir plusieurs membres de sa famille proche adeptes de ce mode de vie.

 

De plus, l’établissement n’a jamais reçu de menace. Les propriétaires penchent donc plus pour un acte de vandalisme motivé par la jalousie.

 

« C’est rageant quand vous mettez tout votre cœur dans cette affaire et qu’on vient vous saccager. On se demande ce que l’on a fait de mal ! », déplore Marie-Anne Siaud. Qui, touchée par les nombreux messages de soutien, veut faire savoir que le restaurant reste ouvert. « On va toujours de l’avant », conclut-elle, déjà occupée par l’organisation d’un événement spécial à l’occasion de la Saint-Patrick, le 17 mars prochain.

 

FM

 

« LE VEGAN EST UN MOUVEMENT DE COMPASSION »

 

Que pense une association Vegan* d’une telle affaire ? Lydie Visona, présidente de Cali (Cause animaux libre Isère) tient clairement à se démarquer d’un tel mode d’action. « Je le réfute totalement, ce n’est pas comme cela qu’on fera passer notre message », nous dit-elle. Et la militante de la cause animale de marquer son refus d’un slogan comme « Vegan Terror » : « Vegan, c’est un mouvement de compassion, pas un mouvement de terreur ! », assure-t-elle pour conclure.

 

  • * Le véganisme est un mode de consommation excluant tout produit issu de l’exploitation animale, en matière d’alimentation comme de textile ou de cosmétiques.
commentez lire les commentaires
2583 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ça ressemble au contraire beaucoup a une action vegan. Il y en a une qui est d’ailleurs jugée pour apologie du terrorisme cet après-midi

    sep article