Institut d’urbanisme et de géographie alpine : une fusion pour plus de « lisibilité »

sep article

FIL INFO – Né de la fusion des Instituts d’urbanisme de Grenoble (IUG) et de géographie alpine (IGA), l’Institut d’urbanisme et de géographie alpine (IUGA) fait ses premiers pas. Son ambition : optimiser le fonctionnement et améliorer sa lisibilité de la formation. Une tâche à laquelle s’attelle son nouveau directeur, Jean-Christophe Dissart. 

 

 

Né de la fusion de deux composantes de l'Université Grenoble-Alpes, l'Institut d'urbanisme et de géographie alpine entend gagner en "lisibilité".Institut d'Urbanisme et de Géographie alpine © IUGA

Institut d’urbanisme et de géographie alpine © IUGA

Sa naissance est passée relativement inaperçue mais le nouveau né, à peine âgé de quelques mois, se porte bien. L’Institut d’urbanisme et de géographie alpine (IUGA), division de l’Université Grenoble-Alpes (UGA) créée le 1er septembre 2017 à partir de la fusion de l’Institut d’urbanisme de Grenoble (IUG) et l’Institut de géographie alpine (IGA), fait ses premiers pas dans l’univers de la formation.

 

Depuis la rentrée 2017, la nouvelle composante accueille ainsi environ 800 étudiants, pour des cursus universitaires allant de la licence au doctorat dans les domaines de la géographie sociale, de la géographie environnementale, l’aménagement et l’urbanisme.

 

 

La fusion de deux composantes historiques

 

Jean-Christophe Dissart © IUGA

Jean-Christophe Dissart © IUGA

Cette fusion de l’UGA et de l’IUG n’a rien d’anodin : elle “marie” deux unités d’enseignement historiques de Grenoble.

 

Créé en 1970, l’Institut d’urbanisme de Grenoble était ainsi sur le point de fêter ses cinquante ans d’existence, tandis que l’Institut de géographie alpine a célébré ses… 110 ans en 2017. Elle fut en effet fondée en 1907 par le géographe Raoul Blanchard.

 

Mais pourquoi ce regroupement, en définitive ? Pour son directeur, le professeur des universités Jean-Christophe Dissart élu le 14 novembre dernier, cette fusion a autant pour objectif d’optimiser le fonctionnement des deux établissements, par ailleurs voisins, que de « rendre le paysage éducatif universitaire plus lisible pour [leurs] divers partenaires ». Tout en entérinant, assure-t-il, une vision partagée de l’enseignement et de l’insertion professionnelle.

 

La fusion demeurant fraîche, l’IUG et l’UGA ont toujours leurs propres pages web mais l’IUGA a désormais la sienne sur le site de l’UGA, ainsi que sa page Facebook.

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1939 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. Bonjour
    est-ce l’UGA ou l’IGA qui a fusionné avec l’IUG ? je pense qu’il a été ici confondu l’institut de géographie alpine et l’université Grenoble Alpes

    sep article
    • PT

      20/07/2018
      15:09

      Comme indiqué dans l’article, l’Institut d’urbanisme et de géographie alpine (IUGA) – qui est une division de l’Université Grenoble-Alpes (UGA) – a été créée le 1er septembre 2017 à partir de la fusion de l’Institut d’urbanisme de Grenoble (IUG) et de l’Institut de géographie alpine (IGA).

      sep article
  2. L’IUG a ouvert ses portes en octobre 1969, non 1970 (sous le nom d’Unité d’enseignement et de recherche Urbanisation-Aménagement).

    sep article