Battu par Strasbourg (0-3), l’aventure s’arrête pour le GF38 en Coupe de France

sep article
Hero Festival à Alpexpo Grenoble les 6 et 7 avril 2019 avec Chantal Goya, Siphano, expo Star Wars... et plus de 80 invités

FIL INFO – Le GF38 s’est incliné (0-3) face à Strasbourg en huitième de finale de la Coupe de France de football jeudi soir au stade des Alpes. Dominés, les Alsaciens ont fait preuve d’un froid réalisme pour se qualifier en quart de finale.

 

 

Le rêve est passé pour le GF38. Sans briller Strasbourg, pensionnaire de Ligue 1, a fait respecter la hiérarchie en s’imposant (3-0) sur la pelouse du stade des Alpes. Mais dans le jeu, les Isérois ont fait oublier qu’ils évoluent deux divisions en-dessous des Alsaciens.

 

 

Grenoble attaque pied au plancher

 

Auteurs d’un début de match incisif, les Grenoblois se sont procurés plusieurs situations dangereuses dans les vingt premières minutes. Mais sans concrétiser leur domination.

 

Raphael Gherardi et les Grenoblois ne sont pas parvenus à concrétiser leurs occasions. © Archive Chloé Ponset

Raphael Gherardi et les Grenoblois ne sont pas parvenus à concrétiser leurs occasions. © Archive Chloé Ponset

Ce sont les Strasbourgeois qui ont marqué les premiers. Sur un centre de Seka, l’attaquant Stéphane Bahoken, seul dans la surface de réparation, a trompé Brice Maubleu, le gardien isérois (0-1, 32e). Dès lors, Strasbourg a confisqué le ballon pendant plusieurs minutes. Avant que Grenoble ne se crée une bonne occasion juste avant la mi-temps sur un déboulé d’Abou Demba côté droit (45e+1). Sans succès.

 

Mené d’un but, le GF38 a réalisé la même entame de seconde période que la première. Un bref instant, Florian Sotoca a cru avoir égalisé après une frappe de Boussaha. Mais le Grenoblois était signalé hors-jeu (48e). Dans la minute suivante, son centre venu de la droite pour Boussaha a été seulement effleuré de la tête par le nouvel attaquant isérois.

 

Un gros frisson a ensuite parcouru les travées du stade des Alpes. Bahoken a été proche d’inscrire un doublé (50e) mais son tir lointain est passé juste à côté de la cage de Maubleu.

 

 

Un score très sévère pour le GF38

 

Un quart d’heure plus tard, c’est la frappe enroulée de Sotoca qui aurait pu permettre au GF38 d’égaliser. Comme le tir puissant de Boussaha détourné en corner par Oukidja, le gardien alsacien (69e).

 

Supporters au match du 13 mai 2017, GF38 - Le Puy, Stade des Alpes, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Malgré le soutien de son public, Grenoble n’a pas réussi à égaliser puis a encaissé deux nouveaux buts. © Archive Chloé Ponset

Mais dominer n’est pas forcément gagner. Le GF38 l’a appris à ses dépens. Sur un contre, Martin Terrier a inscrit le but du K-.O. en faveur de Strasbourg (0-2, 78e). Malgré tout, les Grenoblois n’ont pas baissé les bras. Un coup-franc de Raphaël Gherardi aurait pu remettre le GF38 dans la partie, mais il a heurté le poteau (81e). Dans le temps additionnel, sur coup-franc, Anthony Gonçalves a alourdi l’addition (0-3, 90e+3). Une addition vraiment salée pour les Isérois eu égard à leur prestation.

 

Le beau parcours de Grenoble en Coupe de France s’arrête au stade des huitièmes de finale. Désormais, le GF38, troisième en National 1, va se concentrer uniquement sur le championnat avec dans son viseur la montée en Ligue 2.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
838 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.