Le débat sur la bise lancé par la maire de Morette, en Isère, devient international

Le débat sur la bise lancé par la maire de Morette, en Isère, devient international

En appe­lant ses confrères de la Communauté de com­munes Saint-Marcellin Vercors-Isère à ces­ser de lui faire la bise, la maire de Morette Aude Picard-Wolff a lancé un débat de société qui a rapi­de­ment gagné les médias natio­naux… jus­qu’à tou­cher nos voi­sins bri­tan­niques, amé­ri­cains ou même chinois.

En annonçant à ses collègues qu'elle ne souhaitait plus faire la bise, Aude Picard-Wolff a déclenché le débat au-delà des frontières et médias français.Aude Picard-Wolff (photographie de campagne EELV, 2011)

Aude Picard-Wolff (pho­to­gra­phie de cam­pagne EELV, 2011)

Comment por­ter une atten­tion inter­na­tio­nale sur un petit vil­lage isé­rois de moins de 500 habi­tants ? En signant une tri­bune pour remettre en cause la pra­tique du bai­ser pour se saluer entre hommes et femmes. C’est du moins ce qui s’est passé lorsque la maire de Morette, Aude Picard-Wolff, a fait valoir auprès de 73 élus qu’elle ne sou­hai­tait plus les embras­ser pour leur dire bonjour. 

Car l’é­lue EELV (Europe-éco­lo­gie les Verts) est éga­le­ment conseillère com­mu­nau­taire à la Communauté de com­munes Saint-Marcellin Vercors-Isère. C’est donc à ses 73 col­lègues qu’elle a annoncé son refus du bai­ser de rigueur, jugé intime mais aussi typique d’une forme d’i­né­ga­lité entre hommes et femmes. Le tout assorti d’une demande de réflexion sur le sujet adres­sée au pré­sident de la Communauté de com­munes Frédéric De Azevedo.

Le débat porté jusque dans les médias internationaux

L’appel a été suivi d’un article en pleine page du Dauphiné libéré du 17 décembre 2017, qui allait por­ter le sujet bien au-delà de la scène média­tique locale. « La bise au tra­vail est-elle sexiste ? », se demande ainsi le maga­zine Elle, tan­dis que Le Parisien met en avant des ques­tions sani­taires en se deman­dant si la pra­tique de la bise per­met la pro­pa­ga­tion des maladies.

France Info, RTL, Capital… Chacun s’empare du sujet, avec pour point de départ la tri­bune de la maire de Morette. Si les élus de Boulogne-sur-Mer entendent défendre cette pra­tique, le débat dépasse le cadre natio­nal pour inté­res­ser à l’é­tran­ger. « Mort au French Kiss* ? », s’in­ter­rogent ainsi nos confrères bri­tan­niques du Telegraph, secon­dés encore par Mail Online.

Quand la Chine s'éveille au débat sur la bise.

Quand la Chine s’é­veille au débat sur la bise.

La radio publique amé­ri­caine NPR (National public radio) n’hé­site pas, pour sa part, à faire un paral­lèle entre les scan­dales récents de har­cè­le­ment sexuel et la pra­tique de la bise à la fran­çaise. Et le site China Daily se penche éga­le­ment sur la contro­verse avec péda­go­gie, indi­quant à ses lec­teurs qui n’existe aucune « loi » contrai­gnant les femmes à embras­ser les hommes, mais qu’elles se « sentent auto­ma­ti­que­ment obli­gées de don­ner et de rece­voir la bise de tout le monde ».

FM

* Avec une volonté iro­nique, le French Kiss (« bai­ser fran­çais ») ne dési­gnant pas la bise, mais le bai­ser amou­reux avec impli­ca­tion lin­guale. Ou, comme chan­tait Brassens, « un bai­ser pour de bon, un bai­ser liber­tin, un bai­ser sur la bouche, enfin bref, un patin ».

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les syndicats opposés aux "kits Jeux olympiques" ont donné de la voix à la direction de l'Éducation nationale à Grenoble
Les syn­di­cats oppo­sés aux kits Jeux olym­piques ont inter­pellé la direc­tion de l’Éducation natio­nale à Grenoble

FOCUS - À l'appel des syndicats Sud Éducation Isère et FSU-Snuipp 38, une trentaine d'enseignants se sont donné rendez-vous devant la grille du site de Lire plus

Avec M Réso, un seul ticket de trans­ports en com­mun pour les habi­tants de Grenoble Alpes Métropole et du Grésivaudan

FOCUS - Le Smmag, Grenoble Alpes Métropole et la Communauté de communes Le Grésivaudan ont présenté, mardi 11 juin 2024, à Montbonnot-Saint-Martin, leur nouveau réseau Lire plus

La Maison Minatec de Grenoble accueille la Conférence nationale du tourisme à vélo les 12 et 13 juin
Grenoble : la Maison Minatec accueille la Conférence natio­nale du tou­risme à vélo les 12 et 13 juin 2024

ÉVÉNEMENT - La Maison Minatec de Grenoble accueille, les mercredi 12 et jeudi 13 juin 2024, la Conférence nationale du tourisme à vélo organisée par Lire plus

La jeunesse (militante) rassemblée à Grenoble contre le Rassemblement national, entre "peur" et "détermination"
La jeu­nesse mili­tante de gauche réunie à Grenoble contre le Rassemblement natio­nal, entre « peur » et « détermination »

EN BREF - Après un premier mouvement sur le campus lundi 10 juin 2024 au soir, un rassemblement de lycéens et d'étudiants s'est tenu le Lire plus

À gauche, Francis Meneu du syndicat A&I Unsa lors du rassemblement devant le rectorat de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Académie de Grenoble : les per­son­nels admi­nis­tra­tifs exas­pé­rés par les bugs du pro­gi­ciel comp­table Op@le

FOCUS - À l'appel d'une intersyndicale, une quinzaine de personnels administratifs de l'Éducation nationale se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble, lundi 10 juin Lire plus

La Métropole de Grenoble accueille la dixième édition des Journées nationales Territoires et Biodéchets
La Métropole de Grenoble accueille la dixième édi­tion des Journées natio­nales Territoires et biodéchets

FLASH INFO - La Métropole de Grenoble accueille la dixième édition des Journées nationales Territoires et biodéchets, mardi 11 et mercredi 12 juin 2024. Organisé Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !