Depuis décembre, trois étudiants en médecine se sont donnés la mort, à Marseille, Paris puis Grenoble. Comme en écho au malaise hospitalier...

Mea culpa du CHU Grenoble Alpes qui dit vouloir changer son mode de gouvernance

Mea culpa du CHU Grenoble Alpes qui dit vouloir changer son mode de gouvernance

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Suite au rapport du médiateur Édouard Couty, révélant plusieurs cas de souffrance au travail au CHU de Grenoble, un plan d’action va être mis en place. Il se traduira notamment par une profonde modification du mode de gouvernance.

 

 

Le plan d'action mis en place au CHU Grenoble Alpes, suite à la révélation de cas de maltraitance au travail, prévoit de modifier le mode de gouvernance.Médecins, personnel soignant, hopital couple enfant, CHUGA. © Chloé Ponset - Place Gre'net

Hôpital couple enfant, CHUGA © Chloé Ponset – Place Gre’net

Le CHU de Grenoble annonce vou­loir modi­fier son mode de gou­ver­nance. Après la res­ti­tu­tion du rap­port du média­teur Édouard Couty, révé­lant plu­sieurs cas de mal­trai­tance et de souf­france au tra­vail, la direc­tion de l’hô­pi­tal gre­no­blois fait ainsi son mea culpa.

 

Lors d’un conseil de sur­veillance excep­tion­nel tenu ce lundi 8 jan­vier, les repré­sen­tants des per­son­nels médi­caux et non médi­caux, des usa­gers et de la gou­ver­nance ont dans un com­mu­ni­qué annoncé « leur volonté de se sai­sir de ces cir­cons­tances pour modi­fier pro­fon­dé­ment le mode de gou­ver­nance et retrou­ver une cohé­sion d’é­ta­blis­se­ment forte ».

 

 

Un projet « collectif », « participatif » et « imaginatif »

 

Un plan d’ac­tion va donc être mis sur pied, comme le recom­mande le rap­port Couty. Et le CHU de Grenoble va faire appel à une assis­tance exté­rieure pour son éla­bo­ra­tion. Un pro­jet « col­lec­tif », « par­ti­ci­pa­tif » et « ima­gi­na­tif », que le conseil de sur­veillance veut « ambi­tieux, afin d’a­mé­lio­rer les condi­tions de tra­vail de tous les corps de métier ».

 

Ce plan d’ac­tion, adressé à la ministre de la Santé dans les pro­chaines semaines, sera « éla­boré par les acteurs de ter­rain, médi­caux et non médi­caux et sou­mis à une très large concer­ta­tion ». Jusqu’à ser­vir d’exemple à tous les éta­blis­se­ments hos­pi­ta­liers confron­tés à de sem­blables dif­fi­cul­tés alors que le défi­cit des hôpi­taux publics pour 2017 pour­rait tri­pler et atteindre 1,5 mil­liard d’euros.

 

 

Un management très orienté vers les problématiques budgétaires

 

Après avoir pointé dans son rap­port quelques-uns des conflits, cas de mal­trai­tance ou souf­france au tra­vail – notam­ment dans les ser­vices de neu­ro­chi­rur­gie, néphro­lo­gie et réani­ma­tion médi­cale ou aux blocs opé­ra­toires – Édouard Couty avait mis en cause le fonc­tion­ne­ment ins­ti­tu­tion­nel et le mode de mana­ge­ment du CHU.

 

Première vertébroplastie assistée par ordinateur avec le système Surgivisio. © Chuga

Le rap­port Couty pointe des cas de souf­france au tra­vail, notam­ment aux blocs opé­ra­toires. © Chuga

L’expert avait pointé une com­mu­ni­ca­tion de mau­vaise qua­lité lais­sant place à la rumeur, un mana­ge­ment très orienté vers les pro­blé­ma­tiques bud­gé­taires mais aussi très cen­tra­lisé, avec une orga­ni­sa­tion très hiérarchique.

 

En mai et juin 2017, les six orga­ni­sa­tions syn­di­cales de l’hô­pi­tal avaient en outre boy­cotté toutes les ins­tances – comité tech­nique d’é­ta­blis­se­ment, com­mis­sions admi­nis­tra­tives pari­taires locales et comité d’hy­giène, de sécu­rité et des condi­tions de tra­vail – en rai­son de l’ab­sence de concer­ta­tion. Les repré­sen­tants du per­son­nel récla­maient alors un meilleur dia­logue social.

 

 

PC

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Prises de parole des soignants sur le parvis Belledonne du CHU de Grenoble.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Les personnels soignants ont à nouveau manifesté à Grenoble pour peser sur le « Ségur de la santé »

  FOCUS - Alors que la clôture du « Ségur de la santé » approche, les professionnels de la santé ont à nouveau manifesté à Lire plus

A Grenoble, le CHU s'allie avec le privé pour tenter de reprendre la clinique mutualiste. Et, derrière, le politique met la pression sur Adrea.
Rachat du Groupe hospitalier mutualiste : le CHU de Grenoble sur les rangs avec Vivalto ?

  FOCUS - Le centre hospitalier de Grenoble va-t-il s'allier avec Vivalto Santé, numéro 3 des cliniques privées en France, pour reprendre la clinique mutualiste Lire plus

Obligés de limiter voire suspendre leur activité, les radiologues dénoncent leur mise à l'écart par les tutelles dans la gestion de la crise sanitaire.
Les radiologues dénoncent leur mise à l’écart dans la gestion de l’épidémie et redoutent un effet boomerang

  EN BREF - Après avoir été obligés de limiter, voire de suspendre leur activité, les radiologues craignent aujourd'hui l'effet boomerang, en Isère comme partout Lire plus

La vente d'une partie du capital de Soitec en Isère relance la question du renflouement des entreprises par l'argent public. Hold-up dénonce la CGT.
Les dirigeants de Soitec revendent leurs actions : hold-up sur une entreprise renflouée par l’État ?

  FOCUS - La vente d'une partie du capital de Soitec a-t-elle permis aux dirigeants du fabricant de plaques de silicium sur isolant basé à Lire plus

Conseil municipal du 8 juillet 2019. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Premier bilan du plan d’action de la Ville de Grenoble suite aux recommandations de la Chambre régionale des comptes

  FOCUS - Le conseil municipal du 8 juillet a délibéré sur le plan d'action élaboré suite au rapport de la Chambre régionale des comptes Lire plus

Emmanuel Carroz, Adjoint à l'égalité des droits et à la vie associative, et Eric Piolle, maire de Grenoble © Charles Thiebaud -placegrenet.fr
La Ville de Grenoble se mobilise avec un plan d’actions contre les discriminations

FOCUS - Suite à la rédaction d'un livre blanc par des associations et la fin de la Quinzaine contre le racisme et les discriminations, la Lire plus

Flash Info

|

26/10

15h52

|

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin