Bronchiolite, grippe… situa­tion ten­due pour les ser­vices pédia­triques du CHU Grenoble Alpes

Bronchiolite, grippe… situa­tion ten­due pour les ser­vices pédia­triques du CHU Grenoble Alpes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

« La situa­tion est très ten­due » annoncent, ce jeudi 28 décembre, les ser­vices pédia­triques couple – enfant du Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire Grenoble Alpes (Chuga). Ceux-ci déclarent éprou­ver des dif­fi­cul­tés à faire face aux demandes de soins urgents. En cause, une acti­vité liée à la bron­chio­lite et à la grippe plus intense que les années précédentes. 

Face aux bronchiolites et à la grippe, les services pédiatriques du CHU Grenoble Alpes déclarent avoir du mal à répondre aux demandes de soins urgents.Hôpital Couple-Enfant, CHU La tronche © Chloé Ponset - Place Gre'net

© Chloé Ponset – Place Gre’net

Les ser­vices pédia­triques (urgences, hos­pi­ta­li­sa­tion et réani­ma­tion) du pôle couple – enfant connaissent actuel­le­ment « une situa­tion très ten­due », a annoncé ce jeudi 28 décembre par voie de communiqué,le CHU Grenoble Alpes (Chuga).

En cause, « une acti­vité liée à la bron­chio­lite et à la grippe plus intense que les années pré­cé­dentes », révèle le centre hos­pi­ta­lier, qui cite le der­nier bul­le­tin de l’Institut de veille sani­taire (INVS). « Bien qu’un Plan hiver­nal pédia­trique ait été déployé depuis le 13 novembre, avec l’ouverture de lits d’hos­pi­ta­li­sa­tion sup­plé­men­taires et des effec­tifs soi­gnants ren­for­cés, ces ser­vices ont des dif­fi­cul­tés à faire face aux demandes de soins urgents », s’a­larme le CHU.

Privilégier le méde­cin géné­ra­liste en dehors des situa­tions d’urgence

D’où la néces­sité pour les ser­vices pédia­triques d’en appe­ler au dis­cer­ne­ment et à la sagesse des parents. « Aux urgences pédia­triques, les enfants dont la gra­vité de l’é­tat ne néces­site pas des soins urgents sont vus après plu­sieurs heures d’at­tente. Il est donc impor­tant que ceux qui relèvent d’une simple consul­ta­tion soient vus en pre­mière inten­tion par leur méde­cin trai­tant », insistent-ils.

Ainsi, conseille l’hô­pi­tal, « en jour­née et en semaine : pri­vi­lé­giez, en dehors de toute situa­tion d’urgence, votre méde­cin géné­ra­liste ou votre pédiatre. En soi­rée et le week-end, pri­vi­lé­giez le recours aux struc­tures libé­rales si l’état de votre enfant le per­met. Et quoi qu’il en soit, en cas de détresse vitale, faites le 15 ou ren­dez-vous aux urgences. »

En cas de néces­sité impé­ra­tive d’hospitalisation et de satu­ra­tion com­plète de l’offre d’hospitalisation pédia­trique sur l’hôpital couple – enfant, « les enfants malades pour­ront être trans­fé­rés sur d’autres hôpi­taux de la région », aver­tit le CHU.

JK

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Urgences "adaptées": la Ville de Grenoble et les sénateurs Michel Savin et Frédérique Puissat réagissent
Services d’ur­gences : le CHU Grenoble-Alpes rap­pelle les bons gestes pour un fonc­tion­ne­ment opti­mal durant l’été

FLASH INFO - Période estivale et fréquentation touristique obligent, le CHU Grenoble-Alpes rappelle les bons gestes à avoir dans les établissements de santé. D'autant que Lire plus

Urgences et système de santé: pour la CGT Isère, "la population n’aura jamais été autant en danger"
Urgences et sys­tème de santé : pour la CGT Isère, « la popu­la­tion n’aura jamais été autant en danger »

EN BREF - La CGT Isère dresse un bilan peu reluisant, à ses yeux, de “l'adaptation” du fonctionnement des urgences la nuit, à Voiron comme Lire plus

Les Urgences nocturnes du CHU Grenoble-Alpes en fonctionnement “adapté” face au manque d'effectifs
Les urgences noc­turnes du CHU Grenoble-Alpes en mode de fonc­tion­ne­ment “adapté” faute d’ef­fec­tifs suffisants

FOCUS - La rumeur courrait depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines: comme plusieurs autres services en France, les urgences nocturnes du CHU Grenoble-Alpes passent en Lire plus

Syndicats et collectifs appellent au boycott d'une visite d'évaluation au CHU Grenoble-Alpes
Syndicats et col­lec­tifs appellent au boy­cott d’une visite d’é­va­lua­tion au CHU Grenoble-Alpes

EN BREF - Plusieurs organisations syndicales et collectifs dénoncent des visites réalisées au CHU Grenoble-Alpes dans le cadre d'une évaluation de la qualité des soins, Lire plus

Rassemblement très suivi à Grenoble mardi 7 juin pour demander plus de moyens pour l'hôpital
Rassemblement très suivi à Grenoble mardi 7 juin pour deman­der plus de moyens pour l’hôpital

FOCUS - Près de 300 personnes se sont réunies devant les urgences du CHU Grenoble-Alpes, mardi 7 juin, pour dénoncer le malaise au sein de Lire plus

Voiron: les urgences toujours soumises à des "adaptations", soignants et usagers appellent à la mobilisation
Le ser­vice des urgences adultes de l’hô­pi­tal de Voiron adapte à nou­veau son fonc­tion­ne­ment pour cette fin d’an­née 2021

FLASH INFO - Après un bref retour à la normale, le service des urgences adultes de Voiron, toujours mobilisé, se voit à nouveau contraint, tout Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin