Quartier de l’Esplanade à Grenoble : un nouveau départ, sur fond de mécontentement

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

DÉCRYPTAGE – On sait à présent à quoi ressemblera le futur quartier de l’Esplanade. Le plan-guide vient d’être voté, non sans provoquer des cris d’orfraie dans l’opposition. Les polémiques portent essentiellement sur la densité du futur quartier, le stationnement, la circulation, sans oublier la méthode de co-construction. Face aux critiques, les élus de la majorité affirment défendre une autre vision de l’aménagement de la ville.

 

 

Document d’im­por­tance, le plan-guide donne le cap à un pro­jet urbain, et marque le lan­ce­ment des opé­ra­tions concrètes. Celui du quar­tier de l’Esplanade vient d’être voté ce lundi 18 décembre, en conseil muni­ci­pal. En accord avec la Métropole, la Ville de Grenoble por­tera seule la maî­trise d’ou­vrage et confiera l’a­mé­na­ge­ment à la société publique locale (SPL) Sagès.

 

Futur quartier de l'Esplanade, présenté lors d'un Café de projet destiné aux habitants du quartier (maison du projet) DR

Futur quar­tier de l’Esplanade pré­senté lors d’un Café de pro­jet des­tiné aux habi­tants du quar­tier (mai­son du pro­jet) DR

 

Eric Piolle, maire EELV de Grenoble augure du meilleur pour le futur de ce quar­tier d’en­trée de ville : « Le nou­veau quar­tier de l’Esplanade sera […] un nou­veau pou­mon vert pour Grenoble : il offrira un nou­vel espace de res­pi­ra­tion aux portes du centre-ville his­to­rique pour tous les Grenoblois et métro­po­li­tains, mais don­nera aussi une image attrac­tive et verte de notre ville. »

 

 

« On ne vous laissera pas saccager ce quartier »

 

Quant à Vincent Fristot, adjoint à l’ur­ba­nisme, au loge­ment, à l’ha­bi­tat et à la tran­si­tion éner­gé­tique, il se réjouit éga­le­ment : « Les orien­ta­tions prises en matière de dépla­ce­ments vont amé­lio­rer la vie de ce quar­tier, qui va s’ouvrir à d’autres modes de dépla­ce­ment que la voi­ture. »

 

Vote du plan guide du quartier de l'Esplanade conseil municipal du 18 décembre 2017 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Vote du plan guide du quar­tier de l’Esplanade, conseil muni­ci­pal du 18 décembre 2017 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Un pro­jet qui ne fait tou­te­fois pas le bon­heur de tous. « On ne vous lais­sera pas sac­ca­ger ce quar­tier […] » mar­tèle Anouche Agobian, conseillère muni­ci­pale d’op­po­si­tion du groupe Rassemblement de Gauche et de Progrès, par­ti­cu­liè­re­ment pug­nace lors du der­nier conseil muni­ci­pal. « Le calen­drier de ce pro­jet est sur­réa­liste », lance quant à lui Richard Cazenave, Les Républicains. 

 

« On parle de 2038 ! Peut-être aurons-nous l’oc­ca­sion d’y mettre fin avant », pour­suit l’élu, fai­sant bien sûr allu­sion aux pro­chaines échéances muni­ci­pales. Il reste donc à la majo­rité deux années pour mettre son pro­jet sur le rails…

 

 

Des oppositions arc-boutées contre la densité en logements

 

Le plan guide acte la construc­tion, sur 4 ha envi­ron, de 850 loge­ments dont 233 sur l’î­lot Peugeot, avec 40 % de loge­ments sociaux et 10 % en acces­sion sociale. Les prin­ci­paux sites construits ? L’“îlot Peugeot”, en cours, puis vien­dront le tour des anciens “ate­liers muni­ci­paux”. À comp­ter de 2023, les loge­ments s’é­ri­ge­ront sur la Petite Esplanade, autour d’un nou­vel équi­pe­ment modu­lable, en lieu et la place du bou­lo­drome. Enfin, au sud du quar­tier, sui­vra vers 2028 une opé­ra­tion mixte autour de l’Intermarché, qui sera recons­truit en rez-de-chaus­sée d’immeuble… Un mon­tage qui implique l’adhé­sion de la grande sur­face, ce dont doute fort Anouche Agoubian.

 

Richard Cazenave, lors du conseil municipal du 18 décembre 2017 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Richard Cazenave, lors du conseil muni­ci­pal du 18 décembre 2017 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Mais c’est au final la den­sité du quar­tier que dénoncent, avec force, les oppo­si­tions. « Vous faites le choix de gar­der la Grande Esplanade [au contraire du pré­cé­dent pro­jet de l’an­cienne muni­ci­pa­lité PS, sous Michel Destot, ndlr], donc c’est deux fois plus dense ! », alerte Richard Cazenave. Pour Guy Tuscher, d’Ensemble à gauche (EGA), la majo­rité actuelle a encore renié ses enga­ge­ments de cam­pagne : « Ce qui nous gêne, c’est que vous ayez une opi­nion quand on est vous êtes dans l’op­po­si­tion et vous en chan­giez quand vous êtes aux affaires ! »

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
4245 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.