Lise Dumasy démissionne de son poste de présidente de l’Université Grenoble-Alpes

sep article



Début janvier, Lise Dumasy quittera son poste de présidente de l’Université Grenoble-Alpes. C’est ce qu’elle a annoncé lors du dernier conseil d’administration, lundi 18 décembre au soir. Une décision prise au bout de seulement deux ans de mandat, mais qui s’inscrit dans le cadre d’un échange de postes avec Patrick Lévy, à la tête de la Communauté d’universités et établissements de Grenoble (Comue) depuis 2016.

 

 

La présidence de l'Université Grenoble-Alpes devrait revenir à Patrick Lévy. L'échange de postes avait fait l'objet d'un accord tacite il y a deux ans.

Lise Dumasy, pré­si­dente de l’UGA, lors du lan­ce­ment d’UGA Éditions, les nou­velles presses plu­ri­dis­ci­pli­naires de l’Université Grenoble-Alpes. © Université Grenoble-Alpes

Pour les élus du conseil d’administration de l’Université Grenoble-Alpes (UGA), il sera bien­tôt temps d’al­ler voter. Le motif ? Nommer la per­sonne qui, à comp­ter du début jan­vier, vien­dra rem­pla­cer la pré­si­dente sor­tante, Lise Dumasy.

 

Ce lundi 18 décembre au soir, cette-ci a en effet fait offi­ciel­le­ment part de sa déci­sion de lâcher les rênes de l’université gre­no­bloise pour les remettre dans d’autres mains. En l’oc­cur­rence, celles de Patrick Lévy qui, d’après les syn­di­cats Snesup-FSU et SNPTES, serait pour l’heure le seul can­di­dat en lice. Souhaitant prendre le relais de Lise Dumasy, l’actuel pré­sident de la Comue s’apprêterait ainsi à son tour à annon­cer son départ.

 

 

Entre démissions et élections anticipées

 

Présentées quelques jours avant le début des vacances, les deux démis­sions ne devien­dront effec­tives qu’à la veille des élec­tions, dont la date a été fixée au 11 jan­vier 2018. Une mesure visant à évi­ter le recours à la pro­cé­dure de l’intérim pour une si courte période… mais aussi « à entra­ver l’émergence de can­di­da­tures alter­na­tives », estiment les syn­di­cats.

 

Lors des élec­tions à la tête des prin­ci­pales ins­tances de l’université de Grenoble, les deux pré­si­dents avaient en effet noué une sorte d’accord moral. Les termes de leur pacte ? Prévoir une per­mu­ta­tion de rôles à mi-man­dat visant à dési­gner Lise Dumasy au poste de pré­sident de la Comue et, vice-versa, Patrick Lévy à celui de la pré­si­dence de l’UGA.

 

La présidence de l'Université Grenoble-Alpes devrait revenir à Patrick Lévy. L'échange de postes avait fait l'objet d'un accord tacite il y a deux ans.Patrick lévy, président de la Comue. © Twitter Patrick Lévy

Patrick Lévy © Twitter Patrick Lévy

Selon les repré­sen­tants des per­son­nels, cet échange gagnant-gagnant s’inscrit dans une logique de cohé­rence avec la ligne poli­tique actuelle. À savoir, l’ambition de faire de l’université gre­no­bloise un centre de recherche et d’in­no­va­tion de rang mon­dial.

 

Déjà coor­di­na­teur de l’Initiative d’excellence (Idex), Patrick Levy pour­rait ainsi assu­rer la conti­nuité de cette dyna­mique de rayon­ne­ment à l’international que vise l’équipe pré­si­den­tielle de l’UGA.

 

Un pro­jet ambi­tieux qui, pour­tant, est des­tiné à se déployer dans le cadre d’un plan de retour à l’économie impli­quant, entre autres, le gel d’environ 120 postes, la sup­pres­sion de 56 postes de doc­to­rants ou encore la baisse de 10 % de la dota­tion des com­po­santes sur la période 2018 – 2020.

 

GC

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
3975 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.